75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Addio-Colonello #1 [2005], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 16 mai 2005 à 04h32

Vampires recherchent Nosferatu

Daffodil, Achille et Globuline, trois vampires chasseuses de primes ont pour mission d'intercepter Nosferatu avant qu'il rompe l'équilibre entre les humains et les vampires. La BD utilise les codes du genre pour imposer son style. Les humains mordus deviennent vampires tandis que ceux qui succombent aux attaques de ces monstres sanguinaires leurs serviront de repas. De leur coté, nos 3 compères, sortes de Cat's Eyes vampires, ont un aspect plus humain et beaucoup plus sexy comme le montre leurs habits. Les humains sont un style qui leur est propre, proche de la guerre de 14, mais tout en rondeur. La rencontre entre ces deux peuples est sanglante, les vampires étant sans pitié, mais le tout est dessiné avec finesse, humour et dérision. Les "tronches" et expressions aident beaucoup à renforcer ce coté décalé, on se sent d'ailleurs proche des mangas comiques tant ces expressions faciales et surtout les yeux sont importants.
La disposition des cases reste assez sommaire, le plus gros travail étant fait au niveau des plans et prises de vues. La colorisation (sûrement par ordinateur) assure une sorte de filtrage constant des couleurs qui laisse ressortir une teinte marron-rouge, genre sang séché. Elle est nette et précise et de nombreux dégradés apportent du volume aux objets et personnages. L'encrage est tout aussi net et le dessin est proches des animés TV.
A noter la présence d'un carnet de croquis sur la première édition qui montre différentes esquisses, planches et essais sur les personnages, ce qui est toujours intéressant.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Addio-Colonello #1 [2005]

David Q.
65

Daffodil est une BD qui ne se prend pas trop au sérieux tout en nous proposant des dessins de qualité. L'histoire utilise les clichés du genre avec habileté tout comme sont gérés les effets numériques. Une belle petite BD.

Que faut-il en retenir ?

  • Le carnet de croquis
  • La netteté des planches grâce à la colorisation par ordinateur
  • Le style entre BD traditionnelle et manga

Que faut-il oublier ?

  • Pas d'innovation à propos des vampires, reprise des stéréotypes
  • Le charisme de Nosferatu pas très développé

Acheter la Bande Dessinée Addio-Colonello en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Addio-Colonello sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Daffodil

  • Voir la critique de Nosferatu : De l'action plutôt bien illustrée
    75

    Nosferatu Critique de la bande dessinée par David Q.

    De l'action plutôt bien illustrée : Ce deuxième tome permet d’affirmer la position de la BD, entre hémoglobine et humour noir, réhaussée par un dessin net agréable à …
    Temps de lecture : 1 mn 18