75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Rebirth 1
Rebirth 1 >

Critique du Manga : Rebirth 1

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 24 avril 2005 à 1306

Le vampire à la coréenne

Tout commence par une succession de chiffres. Au début, on se demande à quoi ils correspondent. Ensuite, une lumière, un éclair, un arbre en feu et enfin, un homme et une femme. L’un est vampire l’autre est humaine. Trois hommes sont situés en haut d’une falaise, au dessus du couple. S’ensuit une confrontation dans laquelle la femme meurt. Tel est l’introduction de Rebirth. Par la suite, on comprend que c’est un souvenir de Desthat (et non Lesthat) qui sera ressuscité par le sang de Remi versé sur ses cendres, une jeune fille qui fut attaquée avec d’autres humains par des démons. Les chiffres : sûrement les secondes passés dans l’obscurité. Tout s’éclairci et on se dit que c’est un bon début. Le scénario semble tourner autour de la confrontation entre les forces du bien et du mal. Cependant, les forces du bien n’apparaissent pas toujours comme l’idée qu’on pourrait s’en faire. Ici est l’originalité du scénario : les forces du mal sont-elles vraiment les véritables démons ? D’un autre côté les quelques notes d’humour, bien qu’amusantes, n’apparaissent pas vraiment nécessaire à l’histoire. Au point de vue des personnages, le héro, Desthat, apparaît comme un « bon » vampire au début. Puis il s’obscurcit après la mort de sa fiancée, ne souhaitant plus qu’une chose : se venger. Après sa résurrection, il semble froid, son côté démon est beaucoup plus présent. C’est désormais un vampire qui a soif de vengeance. Toutefois, attention aux puristes. Le mythe du vampire est différent dans Rebirth. Ici, le vampire dispose de pouvoirs différents de ceux du vampire traditionnel. Ainsi, Desthat sera capable d’envoyer des boules de feux et d’invoquer des esprits. Ce premier tome introduit également deux autres personnages qui seront les compagnons de route de Desthat. Remi est une jeune fille aimant le surnaturel et qui semble naïve en apparence mais attachante. Millenear, quant à elle, est une exorciste dévouée à sa cause. Elle n’hésite pas à risquer sa vie pour sauver celles des autres. Elle s’alliera à Desthat allant ainsi contre sa conception très étroite du vampire qui est qu’un vampire est forcément un ennemi.
Du point de vue du dessin, il est parfaitement lisible. Le style est assez classique dans la tradition du manhwa mais c’est surtout d’un point de vue de la mise en scène que Woo se distingue des autres. Comme par exemple, la scène de flash-back sur la mort de Desthat qui est particulièrement réussie avec un effet de flou qui ne laisse aucun doute sur la nature de la scène. De plus, certains plans sont originaux et Woo n’a pas peur d’utiliser la perspective dans ses pages.

La conclusion de

Le premier tome de Rebirth annonce un manhwa au scénario intéressant, une action omniprésente et un dessin qui bénéficie d’une très bonne mise en scène. La légende du vampire est revue et corrigée par Woo de façon à l’adapter à un public qui aime les combats dans le style d’un Dragon Ball. Les puristes crieront au scandale, moi, j’apprécie cette prise de liberté.

Que faut-il en retenir ?

  • Une conception du bien et du mal ambigüe
  • Beaucoup d'action
  • Une bonne mise en scène

Que faut-il oublier ?

  • L'humour pas nécessaire

Acheter Rebirth 1 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rebirth 1 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Rebirth

  • Voir la critique de Rebirth : Les malheurs de Deshtat
    80

    Rebirth - Critique du manga par Lionel B.

    Les malheurs de Deshtat : Ce dixième tome de Rebirth reste un excellent manhwa qui, malgré le peu d’action par rapport aux précédents volumes de la série, p…

  • Voir la critique de Rebirth : Desthat, un vampire pas comme les autres
    80

    Rebirth - Critique du manga par Lionel B.

    Desthat, un vampire pas comme les autres : Avec Rebirth, il est impossible de s’ennuyer. Tout est fait pour que le lecteur arrive à la dernière page sans s’en rendre compte.…

  • Voir la critique de Rebirth 2 : Le développement des personnages
    87

    Rebirth 2 - Critique du manga par Lionel B.

    Le développement des personnages : Ce second volume de Rebirth s’améliore au niveau du dessin, approfondi les personnages et développe son scénario. Si le premier to…

En savoir plus sur l'oeuvre Rebirth