75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Le Septième Cercle
Le Septième Cercle >

Critique de la Bande Dessinée : Le Septième Cercle

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 8 février 2005 à 0659

Tao Bang, une aventure de 5 ans !


Il est loin le temps de la première édition (1999), alors qu’arrive la suite, presque six ans après le premier tome. Du coup, Tao Bang ressort et peut être découvert par de nouveaux lecteurs. Fantasmée par Olivier Vatine , Tao Bang a été par la suite scénarisé avec le scénariste Daniel Pecqueur (Golden City)
Embarquer dans un navire uniquement composé de femmes peut faire fantasmer plus d’un homme, tout cela sur fond d’aventures et d’héroïc-fantasy : voici une formule qui ne manque pas de charme. Avantage de cette réédition, c’est qu’aujourd’hui l’ouvrage sort avec sa suite, car à l’époque les acheteurs n'ont dû pas trop apprécier de se trouver avec un volume qui n’eut pas de suite avant janvier 2005. D’ailleurs ceux-ci ne devaient plus trop croire à voir un jour une suite à cette aventure.
Ce premier tome ne manque pas de charme. L’aventure respire une certaine naïveté non déplaisante, qui permet souvent aux lecteurs d’esquissez de petits sourires. C’est surtout une bande dessinée qui est là pour dégager une idée de bonne humeur et qu,i de ce côté, est pleinement réussie. Seuls, les cinq ans de séparation pouront en déconcerter certains, ancrant l’album dans une ambiance plus années 90 que 2000.
Le dessin est de très de bonne facture, et par son côté pastel apporte un certain charme. Par contre, certaines cases sont souvent statiques et les mouvements des personnages manquent de dynamisme, donnant plus souvent l’impression de prendre des pauses que de vivre l’aventure.

La conclusion de

Embarquer dans l’aventure de ce T1 nommé « Le Septième cercle » est agréable. Si l’album manque d’un certain dynamisme dans son trait pour animer l’action des personnages, le dessin demeure pourtant assez bien illustré et permet de prendre du plaisir à regarder toutes ses pin-up autour des protagonistes.

Acheter Le Septième Cercle en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Septième Cercle sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+