75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : La Bataille pour la Terre du Milieu
La Bataille pour la Terre du Milieu >

Critique du Jeu Vidéo : La Bataille pour la Terre du Milieu

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 18 janvier 2005 à 1149

L'ultime affrontement dans un RTS plutôt bon

Un jeu attendu
La Bataille pour la Terre du Milieu est un de ces grands jeux tant attendus de la fin d'année (2004). Proposant un RTS (Real-Time Strategy : Un jeu à la Warcraft, quoi) sur fond de Seigneur des Anneaux, le jeu vous donne la possibilité de jouer avec les forces du Bien (Rohan, Gondor, Elfes) aussi bien qu'avec les forces du Mal (Isengard, Mordor). Disponible sur PC-DVD et après une installation ma foi assez basique, c'est parti pour les grands affrontements sur la Terre du Milieu.Menus et vidéos
Si le menu du jeu est simple, il n'en reste pas moins beau avec une superbe animation de Minas Morgul, la Citadelle de Sauron. Cette partie est d'ailleurs extrêmement lente pour les petits processeur (<2Ghz) donc attention et surtout patience. Les menus proposent un tutorial sous forme de vidéo, pratique pour se familiariser rapidement aux commandes sans ouvrir le manuel. Le mode solo et multi-joueur, ainsi que la possibilité de revoir le générique. Le mode solo propose les 2 campagnes Bien/Mal ainsi qu'un mode permettant des affrontements directs (partie simple). Les vidéos intermédiaires ainsi que l'intro ont toutes été réalisées avec le moteur du jeu auquel a été ajouté quelques effets et filtres cinématographiques, ce qui vous donnera une bonne idée de sa puissance (et de sa gourmandise). Mais trêve de bavardages, passons au jeu proprement dit.Le jeu et ses campagnes
Une fois une campagne lancée, vous avez accès à une superbe carte 3D de la Terre du Milieu qui, à la façon du jeu de plateu Risk, permet de déplacer vos armées et de gagner des territoires. Chaque territoire vous fera gagner des points de pouvoir de ressource ou de commandement qui vous aideront plus tard (on y reviendra). Après des premières missions très simples, faites pour se familiariser aux commandes, le jeu propose de vrais combats sur des cartes assez grandes. Et là, on se dit wahou ! C'est beau, ça bouge de partout, les troupes sont bien reconnaissables, les héros aussi, et la musique... C'est vraiment chouette. La campagne du Bien suit les déroulements du film, tandis qu'avec la campagne du Mal, vous allez pouvoir innover et prendre possession de la Terre du Milieu (jouissif). A l'instar de ses concurrents RTS, "Bataille" se concentre sur... les batailles. Effectivement, les ressources sont gérées automatiquement et sont quasiment inépuisables. Plus de problème de mine épuisée ou d'arbres indisponibles. Vous pourrez donc créer une sacrée belle armée, pour peu que vos points de ressource (=l'argent maximum accumulable) et vos points de commandement (=limite de troupes) soient au top. Les bâtiments que vous allez pouvoir construire ne pourront l'être que sur des points bien précis sur la carte, ce qui vous obligera à élaborer des stratégies pour les prendre et les tenir. A cela s'ajoute la gestion des héros et de leurs pouvoirs. Chaque héros et unité peuvent gagner de l'expérience, monter en niveau, et devenir plus forts. A vous de bien gérer vos troupes pour ne pas aller faire tuer vos vétérans dans des pièges de débutants.Les unités
Les unités que vous dirigez ne sont pas simplement des hommes mais des bataillons entiers. D’un clic vous dirigez le bataillon, vous pouvez même le grouper avec d’autres pour obtenir un mélange plus intéressant de compétences. Il faudra alors faire attention à ne pas encombrer les éventuels passages étroits. En plus de l'expérience, chaque bataillon possède sa propre motivation. Excellente s'il remporte souvent des victoires, le bataillon pourra carrément s'immobiliser de peur devant des adversaires redoutables. Ceci apporte beaucoup au réalisme du jeu. Certaines troupes sont gérées de façon assez originale. La cavalerie par exemple (ouargues/cavaliers du Rohan) ne devra donc pas attaquer une cible directement mais littéralement "passer à travers l'ennemi" pour infliger des dommages importants; c'est ce qu'on appelle "la charge de la cavalerie". Les Uruks, eux, pourront manger d’autres unités amies pour gagner en expérience. Il faudra éviter les Troll/Ents qui adorent tuer 7-8 unités d'un coup ou les unités volantes qui feront des raids sur vos hommes et balanceront les cadavres sur le reste des troupes. Les unités sont vraiment différentes et le choix de celles-ci pour en affronter d'autres sera donc déterminant pour la victoire. Lors de certaines missions, vous serez amener à attaquer des châteaux avec des engins de sièges (échelles, béliers, arbalètes géantes…) et c’est vraiment là ou votre stratégie devra être bien rodée car l’ennemi ne se laissera pas faire. Volées de flèches depuis les remparts, fermeture de la porte principale du château, sorties secrètes, tout est bon pour vous empêcher de rentrer. N’hésitez donc pas à mettre le paquet.

La conclusion de

Un jeu de stratégie en Terre du Milieu, en voilà une bonne idée. Utilisant au maximum la license du Seigneur des Anneaux, Electronic Arts réalise un jeu de bonne facture et intéressant surtout pour la campagne du Mal. Pas aussi poussé qu’un Warcraft ou qu’un Dawn of War en multi-joueur, il devrait ravir les fans de Tolkien comme ceux de RTS en solo. Avec la puissante configuration requise le choix d’E.A. s’est porté sur un jeu magnifique, proche des films mais possédant assez d’originalités et de concepts pour renouveler le RTS.

Acheter La Bataille pour la Terre du Milieu en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Bataille pour la Terre du Milieu sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Seigneur des Anneaux

En savoir plus sur l'oeuvre Le Seigneur des Anneaux