75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Galin
Galin >

Critique de la Bande Dessinée : Galin

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 24 octobre 2004 à 0833

Au programme : Dépaysement !


Raphaël Drommelshlager à l’air d’être plutôt du genre prolifique, après avoir sortie en août 2004 Les voyages de Kael (au dessin et au scénario) le voici deux mois plus tard sur les quatre princes de Ganahan. Malgré deux thèmes complètements diffèrent, on retrouve 2 scénarios tournant autour d’un livre. L’un rendant fou et l’autre cette fois menant des personnes vers une quête qui va les confronter à leur destiné.
Shâal, Galin et Filien ne se ressemblent en rien : La première et Sexy et sur d’elle, le second est prince et plutôt athlétique, le dernier de la troupe est le plus scientifique et celui qui rêve le plus d’aventure. Tous trois vont devoir partir sauver leurs mondes respectifs contre Athlis un immortel. On retrouve donc tous les éléments clés qui font le genre fantasy, pour l’instant le scénariste n’essaie pas de casser la tradition, mais l’utilise pour mener un récit efficace qui à l’avantage d’introduire de manière plaisante chaque personnages.
Tony Valente débute ici, et se révèle surprenant pour un premier album, certes les influence Disney sont plutôt accentué. Filien par exemple ressemble énormément au héros d’Atlantis, certains personnages sont dessinés à partir d’animaux comme chez Disney, mais il en reste pas moins que le dessin et propre et passionné dans ses influences. Le dessin de plus et très expressif sans aller dans la facilité du trop grimaçant. Les pages de 44 à 47 semblent un poil moins aboutit que le reste, mais franchement le dessinateur se révèle vraiment prometteur et signe un premier album largement au-dessus de la moyenne. Une publication en N&B aurait à mon avis mérité une sortie.
Diane Brants et Tony valente sont tous deux dans la mise en couleur et le travail est vraiment de qualité surtout lors des scènes se situant à l’extérieur. Souvent vivent les couleurs elles aussi s’inspirent de la palette Disney, mais dans le meilleur sens du terme, puisque l’on pense entre autre à Alladin ou encore le roi lion.

La conclusion de

Les 4 Princes de Ganahan est un album plein de promesse a l’introduction bien mené, et au dessin certes très influencé mais de toute beauté. On espère cependant une suite un poil moins cliché qui se détourne des ficelles établis du genre Fantasy afin de le voir vraiment se distinguer, le potentiel étant vraiment là. En tous cas une série très prometteuse prévu en 4 tomes et qui l’on espère tiendra ces promesses et plus encore nous surprendra.

Acheter Galin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Galin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les 4 Princes de Ganahan

En savoir plus sur l'oeuvre Les 4 Princes de Ganahan