75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Aliens Versus Predator >

Critique du Film : Aliens Versus Predator

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 21 octobre 2004 à 10:14

Deux monstres du cinéma s'affrontent, verdict moyen

Cross-Over
Quand on vous annonce un cross-over entre deux des plus grands monstres du cinéma, à savoir Alien et Predator, on peut s’attendre à pas mal de choses, à priori bonnes. Là où les jeux vidéo du même nom ont su tirer leur épingle du jeu, Paul Anderson (Mortal Kombat, Resident Evil) commence par une très bonne approche mais termine piètrement son film en tombant dans la facilité.Introduire les humains dans la lutte entre Aliens et Predator
Le concept de départ est très bon. Les humains sont mêlés à la bataille par un habile concept. Toute la première partie du film qui fait plus penser à un film d’aventure est très bien amenée et mise en scène. Le suspens monte au fur et à mesure de nos découvertes et les acteurs, sans être réellement captivants se laissent entraîner dans la partie. L’ambiance est oppressante, la pyramide étant sombre à souhait et pleine de mystères. Une fois les Aliens lâchés dans ce dédale, la tension monte d’un cran et on se retrouve à serrer un peu plus fort les accoudoirs de notre siège à chaque bruit rauque de l’Alien en quête de nourriture.Combat dantesque
Une fois rassasiés, ces gentilles bêtes vont pouvoir rencontrer des adversaires à leur taille : les Predator. Si lors des premiers combats, on a droit à de bonnes scènes d’action, on déchante assez vite à partir du moment ou humain et Predator fraternisent. En plus de nombreuses incohérences et improbabilités, on assiste à des scènes censées faire monter notre adrénaline et nous en mettre plein les yeux. Cela nous laisse un arrière goût de déjà vu et des scènes finalement sans saveur et prévisibles comme pas deux. Dommage car toute la première heure et les quelques minutes finales sont vraiment sympas. Par contre, aucun reproche sur les effets spéciaux qui sont très bien intégrés au film. Un simple petit bémol pour l’éternel Effet Matrix qu’on nous sert sur un plateau, sans raison, histoire de nous montrer que les infographistes le maîtrise, mais heureusement, ils n’insistent pas.Incohérences et respect des deux univers
Mais le point qui fera la différence sur votre avis personnel à propos d’AvP est la façon dont vous percevez les deux univers. Si vous êtes un fan inconditionnel d’Alien et de Predator, vous remarquerez surement de nombreuses incohérences comme par exemple au niveau des temps d’incubation des face-hugger. Vous vous demanderez aussi quel était l’intérêt d’avoir inclus Bishop Wayland autrement que pour un modeste clin d’œil. Si la narration n’est pas hasardeuse, certaines actions, notamment des humains, le sont déjà beaucoup plus. On ne peut s’empêcher de rire lorsque Alexa Woods se fabrique un bouclier avec une tête d’alien décimé (n’y a-t-il pas encore de l’acide dans son crâne ?). Les dialogues sont par contre vraiment plats, sans aucune note d’humour. A part quelques petites réflexions sur l’humanité et les Predator, on ne nous donne pas beaucoup matière à réfléchir alors qu’ils sont censés découvrir deux races extraterrestres vivantes s’affrontant sur Terre !

58

Bref, vous l’aurez compris, AvP est un bon divertissement si on ne pousse pas plus loin la réflexion sur l’intégration des deux univers originaux entre eux. Dommage car le potentiel du cross-over est énorme et l’excellence aurait pu être atteinte avec un minimum d’efforts sur les dialogues, la cohérence des univers et l’utilisation de Bishop. Ceci fait fortement tomber la note car je fais partie de ces fans, d’autres pourront trouver cela sévère mais ça décrédibilise certains points importants des films alors… j’assume.

Critique de publiée le 21 octobre 2004.

Acheter Aliens Versus Predator en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Aliens Versus Predator sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !