Harry Potter c'est fini

Du moins pour le tournage

Ca y est le dernier coup de manivelle du double film Harry Potter et les Reliques de la Mort a été tourné ce week-end. Les acteurs peuvent donc se reposer un peu en attendant la première vague de promotion pour la sortie du 1 en novembre 2010 (et la seconde à l'été suivant). Pour David Yates par contre, la course contre la montre du montage et de la post production "en 3D s'il vous plaît" commence. Même s'il a déjà de l'expérience depuis Harry Potter et l'ordre du phénix, cela reste toujours un boulot titanesque a effectuer en quelques mois et qui doit nous enchanter plus que les précédents (la technique évoluant pour ainsi dire presque entre chaque épisode).

A l'heure du premier bilan et avant de voir les produits finis, cela fait 10 ans que la saga en film a commencé et qu'elle a toujours su tirer le meilleur (même si parfois les simplifications font mal au coeur) des livres de J.K. J. K.Rowling. Cette fois-ci on ne s'en sortait pas avec un seul film, qu'à cela ne tienne, faisons deux fois des entrées en salle... Sans taxer spécifiquement la maison de production de mercantilisme, il apparait tout de même que Harry Potter ayant une rentabilité qui lui est propre, il était d'autant plus intéressant pour la Warner de scinder en deux épisodes cette fin qui sera très certainement un hit au box-office.

Depuis 10 ans, on reconnait assez facilement aux résultats de la Warner les années avec et les années sans Harry Potter, c'est donc l'occasion pour la société de faire de 2010 et 2011 deux bonnes années avant de trouver un (ou plusieurs) nouveaux filons aussi prolifiques.

On doit aussi à la saga du petit sorcier d'avoir remis au gout du jour (et du box-office) les aventures fantastiques jeunesse (et ado pour les derniers épisodes) qui étaient relativement moribondes et qui n'intéressaient plus les studios. Aujourd'hui le genre séduit et sort régulièrement des bons scores.

Enfin c'est un formidable regroupement de jeunes acteurs qui auront peut-être mis deux films pour se mettre en places (pour les jeunes Daniel 'Harry Radcliffe, Emma 'Hermione' Watson, Rupert 'Ron' Grint et Tom 'Draco' Felton) mais qui ont démontrés depuis leur très grand professionnalisme et l'incarnation parfaite des personnages des romans. Ils sont naturellement épaulés par une équipe idyllique de justesse adulte au travers des professeurs et des personnages externes à l'école. Même la mort du premier Dumbledore, le regretté Richard Harris, n'aura pas eu d'impact majeur sur cette série qui a trouvé en Michael Gambon un remplaçant de bonne facture.

Harry Potter aura accompagné 10 ans de notre vie de fan de fantastique lorsque le dernier épisode sortira à l'été prochain et si avec le recul les premiers épisodes n'ont pas la qualité technique acquise depuis, il faut lui reconnaitre que nous avons pris notre pied dans les salles obscures en découvrant successivement "ce qui était dans l'épisode" et regretté ou refait le monde après chaque séance sur "ce que nous on y aurait mis".

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !