Stargate Convention : Chronique d’un doublage annoncé

SciFi-Universe était présent à la première convention Stargate de l’année 2009, en France à Paris !

Annoncée de longue date, la Stargate Convention s’est enfin tenue ce week-end à l’espace Reuilly à Paris dans le 12ème Arrondissement. Imaginez un espace entier rempli d’univers dédié à la science-fiction, Battlestar Galactica, K2000, Star Wars, mais aussi et surtout Stargate. Licence connue grâce à son film d’origine et à ses deux séries cultes Stargate SG-1 et Stargate Atlantis, il fallait bien un évènement pour se faire rencontrer les fans français d’une franchise qui n’est définitivement pas prête de s’éteindre grâce, notamment, à l’arrivée à l’automne prochain de la troisième série issue de la franchise, Stargate Universe. Mais aussi via l’intérêt toujours très présent des fans qui étaient, il faut se le dire, extrêmement nombreux à ce rendez-vous incontournable.

Premier Jour : Un essai…
Les organisateurs avaient vu grand, très grand, faisant rêver les fans. Mais finalement tout ne s’est pas passé comme prévu, communication inexistante, retards, annulations, soucis techniques, la première journée fut ponctuée par une débâcle sans nom.

Heureusement, les sponsors étaient présents, tout du moins, l’un des plus importants a contribué de manière forte à cette convention. C’est bien de la chaine SciFi dont je parle, puisque le network français avait amené dans ses cartons le double épisode pilote de la nouvelle série Sanctuary, qui arrivera en mars en France. Si la voix officielle française d’Amanda Tapping ne sera malheureusement pas présente (vous saurez pourquoi très bientôt), la série est excellente. Pour l’avoir vue en entier, je ne peux que vous la conseiller, si vous aimez le fantastique, vous serez servis. Le double épisode pilote (d’1h25) fut le seul et unique intérêt des 5 premières heures de la Stargate Convention. Pourquoi ? A cause de l’absence remarquée de stands. Pas de merchandising possible puisque la salle était prêtée par la ville de Paris, donc aucun goodies, ni-même d’achat de DVD. L’ambiance que l’on peut retrouver dans ce genre d’évènement, n’était donc pas très présente.

Ne soyons pas hypocrite, si la convention s’était arrêtée là, tout le monde serait parti bien déçu puisqu’il n’y avait aucune animation pour garder les fans dans l‘univers de la franchise. Fort heureusement après de longues heures d’attente, le clou du spectacle est enfin présent. En effet, pour cette première convention, les organisateurs ont fait venir les Comédiens de Doublage de la série Stargate Atlantis et Stargate SG-1 (notamment). En cette fin de première journée, les fans ont pu découvrir les visages se cachant derrière les voix de John Sheppard (Pierre Tessier), Rodney McKay (Jérome Rebbot), Ronnon Dex (Pascal Casanova) ou encore Elizabeth Weir/Kara *Starbuck* Thrace (Ariane Deviègue). Quelle surprise ! Si je n’ai malheureusement pas pu avoir d’interview des comédiens de doublage de SGA, j’ai pu assister à une petite séance de questions/réponses avec les visiteurs pour connaitre le métier difficile du doublage de séries.

Deuxième Jour : … transformé !
Il est 10h du matin lorsque j’arrive à la Stargate Convention pour le second jour, et il y a déjà du monde, certains ne pourront d’ailleurs jamais rentrer, faute d’un lieu adapté pour ce genre d’évènement. Mais soit, ce matin, conférence avec les voix françaises de Stargate SG-1, à savoir Samantha Carter/Carol Hathaway (Hélène Chanson) et Ba’al (Bruno Rozenker). Leur arrivée se fait tranquillement sous les applaudissements, je vous laisse d’ailleurs découvrir la vidéo de leur intervention.

(Excusez de la qualité, je n'ai malheureusement pas un materiel très haut de gamme - Cliquez pour voir en grand | Parties 1 & 2)


Sachez également qu'une interview des deux comédiens arrivera très prochainement sur SciFi-Universe. Vous pourrez meme les écouter parler qui sait ? ;-)


Quoiqu’il en soit, après cette dernière rencontre avec les comédiens de doublage de la série mère, les dédicaces s’organisent et une foule nombreuse s’amasse devant les tables pour tenter d’attraper une photo ou une signature. Plus tard dans l’après-midi, devant un public moins nombreux forcément, ce sont les personnes qui s’occupent du doublage de la série Knight Rider qui sont présents. Série peu intéressante je dois dire, qui arrivera cette année sur Canal +.  Le bilan est en tout cas plutôt bon pour les organisateurs, 3000 visiteurs, des files d’attente qui montrent que le phénomène Stargate est bien présent en France, et une expérience inoubliable pour les milliers de fans venus sur place pour découvrir l’envers du décor coté doublage.

C’est un réel sentiment de « bordel » qui ressort de cette première Stargate Convention. Un premier essai gratuit, fait assez rare pour être clairement souligné, et qui explique notamment le coté amateur de l’évènement. Si certains fans déguisés ont joué le jeu en n’hésitant pas à se mettre en scène dans des costumes de soldats ou d’Ori, on ne peut qu’être déçu devant le manque d’organisation et d’immersion que l’on a ressenti durant ces deux jours. Quoiqu’il en soit, pour une première, surtout faites par des amateurs, il est obligatoire d’ajouter que ce n’était finalement pas si mal et que si seconde Stargate Convention il y a, on espère que l’organisation sera bien mieux gérée qu’elle ne l’a été jusque là, à l’année prochaine !

Interview Bilan
SFU : Comment c’est déroulée la Stargate Convention ?
Honnêtement de notre point de vue, vraiment bien.

SFU : Cette convention avait la particularité d’être gratuite, pensez-vous que cela à permis à plus de monde de venir à l’évènement ?

C’est certain, la gratuité était véritablement le point fort de notre convention. Ca a incité les gens à venir en masse.

SFU : On a vu que, dès le samedi matin, il y a eu énormément de monde. Comment avez-vu pu accueillir tout le monde ?
C’est bien là le problème, tout le monde n’a pas pu rentrer. Il y a eu des personnes qui ont été déçues, on en est vraiment désolés. Cela vient de la capacité de la salle qui ne pouvait accueillir que 800 personnes. S’il y avait eu la police, nous aurions du arrêter la convention à l’instant même où ils nous l’auraient demandé.

SFU : Justement, pourquoi n’y-a-t-il pas eu des stands pour des goodies, ou des DVD ?

Et bien parce que c’était une condition de la Mairie de Paris qui nous prêtait la salle. En échange, nous ne devions rien vendre dans l’enceinte de la convention.

SFU : Doit-on s’attendre à une seconde édition de la Stargate Convention, plus grande, plus « géniale » encore ?

Oui, c’est sur, l’année prochaine nous mettrons en place une nouvelle convention dédiée à la franchise Stargate qui sera relancée grâce à Stargate Universe notamment.

Et vous, qu’en avez-vous pensé de ce premier essai ?

La Stargate Convention en photos :


Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !