Conan vaincu par la plume ?

Nu Image coincé par les responsables des la WGA

La WGA (syndicat des scénaristes) a repoussé la demande d’accord d’interim faite par la compagnie Nu Image / Millennium, entrainant le producteur Avi Lerner dans une colère guère contenue.
Lerner voulait relancer les travaux sur les quelques films de son studio gelés depuis le début de la grève des scénaristes et il a déclaré qu’il ne lui suffirait que de quelques pièces de script pour commencer les prises de vue. Un délégué du syndicat a répondu mardi qu’aucune décision n’avait été prise à ce sujet, et Lerner a avancé le fait que cette réponse lui avait été faite car Nu Image n’avait pas les mêmes moyens de pression que les Major Studios.
Bien obligé, Lerner a accepté à contrecœur d’attendre encore quelques semaines, mais il dit ne pas comprendre la raison de tels délais.
Signalons que la WGA a signé des accords d’interim avec des compagnies comme Weinstein Co., United Artists, Summitt Overture et même avec de petites majors comme Lionsgate. De plus, certains interim ont été mis en place avec des Independants, permettant à bon nombre de scénaristes de pouvoir continuer à travailler.
- Pensez-vous que les Studios s’en inquiètent ? » questionne Lerner. « Ils peuvent attendre encore 10 ans, mais nous, nous ne pourrons y survivre. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi ils (la WGA) ont signé des agréments d’interim avec plein de compagnies indépendantes et pas avec nous. »
Cette situation met en danger la production des prochains films Nu Image / Millennium, comme Righteous Kill, un thriller de 60 millions de dollars avec Robert De Niro et Al Pacino mais aussi - bien entendu, ce qui nous intéresse beaucoup plus - les remakes de Conan et de Red Sonja, qui en sont au stade de la pré-production et qui risquent de se retrouver programmés pour un très lointain futur.


Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !