Une affiche pour Bulletface

Albert Pyun nous promet de l'action et de l'horreur

Vous, je ne sais pas, mais moi, à chaque fois j’apprend que ce bon vieux Albert Pyun prépare un nouveau film, je connais un bref mais intense moment d’euphorie. Il faut dire que les sympathiques œuvres bis qui balisent la carrière de ce cinéaste - ancien élève du gran Akira Kurosawa et aujourd’hui quinquagénaire -, de l’épée sauvage (sorti en 1982) à Infection, son dernier film (dont le trailer est visible ici), ont toujours laissé une impression de générosité et de sincérité. Alors, Albert Pyun serait-il le dernier vrai réalisateur de série B ?
En tout cas, on peut le juger comme infatigable, car il travaille aujourd’hui sur BulletFace. A cette occasion, il propose une première affiche et donne quelques infos sur le sujet de son nouveau film. « C’est un thriller criminel ultra-violent qui parle d’une nouvelle drogue très addictive, fabriquée à partir de moelle épinière humaine, et qui commence à noyer le marché dans les villes frontalières du Texas, » déclare Albert Pyun. « Le fluide doit être retiré sur un sujet vivant, et transforme les junkies en des espèces de goules assassines. Le trafic de cette drogue entraîne l’affrontement entre deux gangs rivaux, alors que les fédéraux essayent d’enrailler la chose. »
D’après la production, ce film, dont le tournage à Los Angeles s’est achevé au mois de mai, est un mélange entre un thriller et un pur film d’horreur. Tous promettent « des séquences d’horreur très intenses lors des ponctions de fluides avec de longues aiguilles et une drogue qui produit de monstrueuses mutations. »
Le film est annoncé pour début 2008.

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !