Jack Palance nous a quitté

La disparition de l’un des grands méchants d’Hollywood et de Cinécittà

C’est avec une honte non simulée que j’écris avec un certains retard la nouvelle du décès de l’un de plus grands seconds rôles de l’histoire du cinéma, le regretté Jack Palance, qui nous a quitté le vendredi 10 novembre , à l’age de 87 ans. Le célèbre comédien s’est paisiblement éteint dans sa résidence de Montecito, en Californie.
Jack Palance, c’est plus d’une centaine de films hollywoodiens. A l’aise dans tous les registres, cet acteur d’origine Ukrainienne connut sa grande période dans les années 60 avec de grands rôles dans le western, le film à grand spectacle et le peplum (Les Mongols, Barabbas, Austerlitz, 10 secondes en Enfer…) mais il se s’arrêtera jamais de tourner. Il fréquentera d’ailleurs de nombreuses fois les plateaux de films de genre. Sous son air sévère, qui fit sa fortune dans le registre du second couteau taciturne, c’était un homme aimable qui ne dédaignait pas, à l’occasion, se moquer de son image de dur à cuire au cours d’improbables prestations dans des films humoristiques (le cowboy de La Vie, l’Amour, les Vaches, c’est lui ! Et cela lui rapporta un Oscar)
Un des très grands messieurs du 7eme art a quitté la scène, et il va sacrément nous manquer. So Long Jack !

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !