L’homme qui valait 3 milliards

Quand la réalité rattrape la fiction…

Fondé en 1999 par Stéphane Bédard, la société canadienne Victhom vient de mettre au point une jambe bionique.
Qu’est-ce que la bionique ?
La bionique humaine est l’intégration de dispositifs mécatroniques au corps humain, soit l’utilisation des technologies de l’électronique, de l’informatique et de la mécanique dans le but de pallier à diverses dysfonctions physiologiques ou anatomiques telles que les troubles auditifs, la cécité, l’amputation, les troubles neurologiques, les dysfonctionnements musculaires, etc… (Définition d’après le site Victhom)

Dotée de piles rechargeables les moteurs donnent à l’usager une autonomie de quatre heures de marche continuelle. Victhom a conçu un système d’alimentation à partir d’une série de piles au lithium.
Il existe deux catégories de prothèses robotisées pour :
- Membre supérieur : Le laboratoire de recherche de Victhom, a mis au point des prothèses dites « intelligentes ». Ces prothèses motorisées pour les membres supérieurs sont dotées de contrôleurs sophistiqués augmentant la dextérité, la précision et la capacité de la prothèse d’interagir en adéquation avec l’environnement.
- Membre inférieur : Les prothèses motorisées de la jambe sont équipées d’une motorisation de type électromécanique et de l’intelligence artificielle nécessaire à leur autonomie. Elles permettent de résoudre les problèmes relatifs au port d’une prothèse de jambe conventionnelle : - baisse de la consommation accrue de l’énergie métabolique, - augmentation du confort de l’emboîture, - minimisation de la désynchronisation des mouvements.
Voici un apreçu en vidéo (Wmv - 4.15 Mo)

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !