Stephen Hawkins dans un trou noir !

Le physicien revient sur sa théorie

Dans le Figaro, on peut lire deux articles récents sur une annonce faite par Hawkins concernant sa théorie datant de 30 ans.
Stephen Hawking, le physicien le plus célèbre de la planète, a admis publiquement cette semaine s'être trompé à propos d'une affirmation très controversée qu'il avait faite il y a tout juste trente ans sur les trous noirs. Le grand physicien britannique met ainsi fin à une vieille polémique, dont l'enjeu est particulièrement important pour la physique moderne, car il remettait en question un des fondements de la mécanique quantique.
Lors d'une conférence plénière exceptionnelle, qui s'est tenue mercredi dernier dans le cadre de la 17e conférence internationale sur la relativité générale et la gravitation à Dublin, en Irlande, Hawking a donc fait une très inattendue volte-face et révisé en profondeur sa théorie qui avait révolutionné la manière dont on concevait les trous noirs dans les années 70.
Selon lui, le paradoxe qu'il avait énoncé il y a trente ans, selon lequel toute information qui rentrait dans un trou noir devait ensuite être irrémédiablement perdue, ne tient plus. Cette conclusion était extrêmement gênante, car elle contredisait un des principes de base de la mécanique quantique. Finalement, les trous noirs, ces objets astronomiques hypermassifs qui avalent et retiennent tout ce qui passe près d'eux, matière comme lumière, ne violeraient aucune loi de la physique. La nouvelle est en fait rassurante pour l'état de la physique théorique actuelle puisque les astronomes ont prouvé depuis plusieurs années l'existence de ces gouffres cosmiques capables d'engloutir des étoiles entières.

Suite de l'article Entretien avec Thibault Damour (spécialiste français de la gravitation)

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !