5 vendredi 13 à regarder ce vendredi 13

Ca fait beaucoup de chiffres dans ce titre...

Aujourd'hui c'est vendredi 13 (comme chaque vendredi 13). Et comme on aime vous donner des conseils qui permettent de rendre votre vie meilleure, on a décidé de vous conseiller cinq films de la saga Vendredi 13 à regarder. C'est qui les meilleurs ? (Réponse : nous).

Alors pour commencer, c'est quoi, Vendredi 13 ? Et bien c'est une série de 12 slashers (dix films d'origine, un remake et un cross over avec Les griffes de la nuit) dans lesquels des adolescents se font déglinguer par un tueur en série (la plupart du temps Jason Voorhees, mais pas que, car il est absent de deux des douze films).

Et pour en savoir encore plus, voici l'ouverture du septième film, qui résume plutôt bien l'histoire du tueur de Crystal Lake.

 

L'original : Vendredi 13

Film réalisé par Sean S. Cunningham.

Un camp de vacances du New Jersey, maudit depuis vingt ans après des crimes non élucidés, est le théâtre de nouveaux meurtres à la chaine.​

Si ce film n'avait pas été le premier volet d'une saga devenue célèbre, nul doute qu'il n'aurait certainement pas acquis ce statut de film culte qu'il peut posséder aujourd'hui. En effet, le film de Cunningham, bien que plaisant par son côté violent et sans concession, finit par devenir petit à petit tout simplement ennuyeux, alors que la tension et le suspens descendent pour, au bout d'une heure, arriver à un niveau proche de zéro. (lire la critique complète)

 

Le meilleur : Jason le mort-vivant

Film réalisé par Tom McLoughlin.

Tommy Jarvis, avait 10 ans, lorsqu'il vint à bout de Jason, le meurtrier sanglant de Crystal Jake. Désormais, avec son ami Allen, il n'a qu'une obsession: récuperer le corps et l'incinérer. Sous un violent orage, ils déterrent le cadavre. La foudre vient frapper la barre de fer que Tommy a planté dans le corps de Jason et celui-ci revient à la vie.​

Pour de nombreux fans, ce sixième Vendredi 13 est haut-la-main le meilleur de la franchise. Il faut dire que le film de Tom McLoughlin est rejouissant du début à la fin de par son aspect violent et bourrin auquel se mêle une petite pincée de second degré extrêmement fun qui ne déconsidère jamais les fans. Si vous ne deviez en voir qu'un, ça doit être celui là ! (lire la critique complète)

 

Le plus gore : Chapitre final

Film réalisé par Joseph Zito.

A Crystal Lake, Jason, le meurtrier fou qu'on a cru mort, est de retour. Une famille tranquille s'installe dans leur maison de vacances, les enfants Trish et Tommy font connaissance avec Rob, un campeur. Or, Rob est là pour venger sa soeur, que Jason a tuée.​

Sur un scénario aussi insipide que celui des épisodes précédents, Joseph Zito signe un volet tirant son épingle du jeu de par l'originalité de ses nombreuses morts, son aspect gore et jusqu'auboutiste ainsi qu'un petit soupçon d'érotisme. Un spectacle aussi jouissif qu'inoffensif en somme, mais qui marque l'un des sommets de la saga. (lire la critique complète)

 

Le plus bourrin : Le tueur du vendredi

Film réalisé par Steve Miner.

Cinq ans après l'horrible bain de sang du camp de Crystal Lake, on frisonne en pensant à Jason Voorhees et à sa mère démente qui assassina sept moniteurs d'une colonie de vacances. Dans un camp proche, les moniteurs reçoivent des menaces leur interdisant d'approcher le lieu maudit. Attirés par le passé, ils vont s'y aventurer...

Supérieur à son prédécesseur, ce second volet de la saga Vendredi 13 s'affirme et s'assume comme un film ouvertement bourrin, mettant en scène un tueur implacable et présenté comme inhumain, beaucoup plus proche de Michael Myers que de Pamela Voorhees. Au final, on y gagne clairement au change, le long-métrage s'avérant nettement plus rythmé et violent que son prédécesseur. Dans la longue liste de films que compte la saga, Le tueur du vendredi compte parmis les meilleurs. (lire la critique complète)

 

Le plus classe : Un nouveau défi

Film réalisé par John Carl Buechler.

Et voici que pour la septième fois le terrible Jason vient semer la terreur et le désordre chez les paisibles humains. Immergé depuis plusieurs années dans les eaux de Crystal Lake et libéré par mégarde, va-t-il trouver dans la petite Tina Shepard, douée d'un extraordinaire pouvoir de télékinésie, un adversaire à sa taille.​​

Films de fans pour les fans, Un nouveau défi laissera sur le banc de touche les plus néophytes et les plus allergiques aux slashers. Le scénario est totalement débile, les acteurs sont hallucinant de médiocrité et la louche de fantastique ici ajoutée fait planer une ombre d'intense crétinerie au dessus de ce volet. Reste le travail exceptionnel de John Carl Buechler sur tout l'aspect visuel du film, ainsi que l'arrivée de Kane Hodder dans le rôle de Jason Voorhees, ce dernier apportant un sérieux plus à la présence physique du boogeyman. (lire la critique complète)

 

Mais aussi :

Achats dans la thématique Vendredi 13

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !