L'adaptation de CA sera t-il le film d'horreur de 2017 ?

Les étoiles sont propices...

Il s'agit de l'une des plus grosses attentes ciné de 2017, l'un des challengers les plus sérieux au titre de film d'horreur de l'année : l'adaptation de Ça, le roman culte de Stephen King, arrivera sur nos écrans le 28 septembre prochain. Plus de trente ans après la sortie du roman (l'un des meilleurs de son auteur) et vingt-sept ans après le téléfilm de Mick Garris (qui, même s'il a pris un bon coup de vieux aujourd'hui, a tout de même terrorisé toute une génération de jeunes téléspectateurs), le clown Grippe-Sou revient une nouvelle fois pour hanter nos cauchemars.

Tous les vingt-sept ans le cycle reprend. A Derry, la violence atteint alors des sommets de fureur. Jetés sur cette trajectoire infernale, sept mômes ont fait le serment de revenir si Ça recommençait ! Paume contre paume, ils ont signé de leur sang leur promesse... Bill, Richie, Ben, Stan, Bev et tout le club des ratés... Qu'ont-ils vu, tous, qui aurait rendu un adulte fou ?

La mise en chantier du film nous avait à l'époque laissé craindre le pire. L'adaptation devait en effet être signée par Cari Fukunaga (réalisateur très talentueux à qui l'on doit notamment tous les épisodes de l'excellente série True Detective), mais celui-ci a claqué la porte pour "divergence artistiques" (c'est à dire l'excuse utilisée pour ne pas dire "les producteurs veulent un produit standardisé"). Néanmoins, la suite des évènements nous avait quand même quelque peu rassuré sur la direction prise par le projet.

Pour commencer, Ça version 2017 est mis en scène par Andrés Muschietti, qui nous a prouvé un certain savoir-faire avec son premier long-métrage Mama (dont vous pouvez lire notre critique ICI). De plus, cette adaptation choisi la forme du dyptique (le film qui sort en septembre ne s'intéresse qu'aux évènements de 1957), un choix on ne peut plus judicieux étant donné que le roman était un sacré pavé littéraire. Enfin, on apprend aujourd'hui que le film est classé R (Accompagnement parental nécessaire pour les enfants de moins de 17 ans) en raison « de la violence et de l'horreur, des images sanglantes et un langage injurieux ». Bref, l'équipe créatrice semble avoir compris quelle était l'essence du roman. Et les premières bandes-annonces semblent aller dans ce sens.

Alors oui, il y a quelques jump-scares bidons et quelques effets étranges qui détonnent (le sprint du clown à la fin de la première bande-annonce est bof), mais globalement, le film semble déployer une atmosphère très proche de celle des romans. On y retrouve les passages clés inscrits dans l'imaginaire collectifs (Georgie et son bateau, le loup-garou, la séance photo), quelques lieux emblématiques du roman (la maison du lépreux, les égoûts,...), l'incontournable "ils flottent tous en bas",... Et s'il est évident que l'adaptation ne pourra pas être strictement fidèle (les lecteurs le savent, mais certains passages sont inenvisageables au cinéma, surtout dans un film de studio), il se pourrait que le film parvienne tout de même à nous faire flipper.

​Une question demeure cependant : qu'en sera t-il de l'interprétation de Grippe Sou ? C'est l'un des grands enjeux de ce film, et les bandes-annonces se gardent bien d'y répondre. En effet, si le téléfilm de 1990 a tant marqué les esprits, c'est incontestablement grâce à la performance absolument géniale de Tim Curry, qui rendait parfaitement honneur aux écrits de Stephen King avec une interprétation tour à tour amusante et terrifiante, aussi radicale qu'inoubliable. Bill Skarsgård, qui a la très lourde tâche de lui succéder, sera t-il à la hauteur ? En tout cas, une chose est sure, le look du personnage a été créé pour immédiatement lui donner un cachet terrifiant.

On a donc hâte de voir le résultat final qui, pour l'instant, s'annonce sous les meilleurs auspices, et ce d'autant que Andrés Muschietti a déclaré qu'on allait « en chier des briques de peur ». On attend que ça Andy ! Verdict en septembre prochain.

​​

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !