Les meilleurs jeux de rôle de 2016 sélectionnés par l'équipe de scifi-universe

Retrouvez nos coups de coeur des jeux sortis en 2016

2016 est mort, vive 2017 ! Voici le traditionnel classement des coups de coeur ludiques du staff de l'année passée !
Petit rappel : le classement ci-dessous concerne uniquement les jeux de rôle parus en français.

Rappel des jeux de l'année selon SFU :

Livres de base

    
 

 

1/Degenesis (Edge)

Même si pas exempt de défauts, Degenesis me semble être une excellente mise en avant du thème post-apocalyptique dans le milieu du jeu de rôle. Ses illustrations de toute beauté, la profondeur de son univers et la solidité et simplicité du système de jeu sont autant d'avantages qui font de lui LE jeu de rôle de l'année ! Et pourtant, la concurrence était rude !

Lire la critique complète

 

 

 

2/Knight (Orygins)

Knight n'avait rien pour me plaire : le thème, le mélange des genre, les illustrations, le design, rien ne m'attirait. Et pourtant, et dépit de ces nombreux a priori, Knight est clairement l'un des gros coups de coeur de cette année. La soupe aurait pu être écoeurante et indigeste, mais les ingrédients sont mariés avec suffisamment d'élégance pour, au final, aboutir à un grand plat. Alors même si quelques réserves apparaissent ici et là, le jeu n'en demeure pas moins une belle réussite et l'un des produits les plus originaux qui soit arrivé sur le marché du jeu de rôle ces dernières années. J'en prendrai pour un dollar !

Lire la critique complète

 

 

3/Les Terres Suspendues 4ème édition (Les Vagabonds du Rêve)

Déjà présent dans notre classement 2013, Les Terres Suspendues 4ème édition aurait pu être le jeu de l'année s'il n'avait pas eu deux redoutables challengers. Entre son univers original, profond, rempli d'idées et de possiblité de jeux  (et qui, en plus, détourne habilement les stéréotypes du médiéval-fantastique et du steampunk) et ses mécaniques de jeux uniques en leur genre, le jeu confirme avec cette nouvelle mouture qu'il est unique et sans aucun équivalent dans dans le paysage ludique français. Et en plus, cette nouvelle édition palie à l'un de défaut de la précédente, à savoir qu'elle fournit désormais bien une base de jeu complète. Que demander de plus ?

Critique complète à venir.

 

 

4/Sens Chaos pour Sens Hexalogie (Auto-Edition)

Et voilà, c'est fini ! Sens Chaos conclut l'histoire entamée il y a huit ans par Sens Renaissance, et le final a été pensé en terme de démesure totale ! A ce titre, ce dernier opus s'impose clairement comme la partie "blockbuster" de cette saga d'auteur qu'a été Sens Hexalogie. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça marche ! Alors certes, le tout reste ludiquement timide en terme d'expérimentation, mais qu'importe vu que l'aventure et les frissons seront au rendez-vous. Et puis Sens Chaos, c'est aussi (et surtout ?) le moyen d'avoir une vision globale de l'ensemble de la saga, de pouvoir regarder le(s) jeu(x) dans son entièreté. En refermant le livre, on se dit qu'en dépit de ses nombreux défauts (parfois conséquents soyons honnête), il a été vraiment passionnant de découvrir Sens Hexalogie au fil des années et au fur et à mesure de ses diverses parutions.

Lire la critique complète

 

 

5/Venzia (Studio Deadcrows/Les XII Singes)

Visiblement limité par un format éditorial qui ne lui permet pas d'aller au bout de ses ambitions, Venzia souffre en l'état d'une approche incomplète, tant dans son background qui fait l'impasse sur un élément majeur (les réponses aux très nombreuses questions soulevées) que dans son système de règles (qui conserve son côté générique et ne parvient pas à retranscrire l'ambiance du jeu dans ses mécaniques). C'est vraiment dommage, parce qu'en dépit de ces réserves (qui, à n'en pas douter, seront corrigée par les futures publications), Venzia est un jeu sacrément cool ! Le principe de base, l'ambiance, la description de la ville, les illustrations, absolument tout donne envie d'endosser les armure Hippogriffe et de se plonger dans ce Venise aux accents steampunk.

Lire la critique complète

 

 

 

Suppléments

  
 

 

1/Les 5 supplices pour L'Appel de Cthulhu 7ème édition (Editions Sans Détour)

Première campagne de création française pour L'Appel de Cthulhu, Les 5 Supplices propose une aventure épique et trépidante prenant place dans un contexte original. Tendue, bien équilibrée en terme de difficulté, bourrée de bonnes idées sur toute la longueur, bénéficiant d'un final à la hauteur de ses enjeux, elle s'impose sans soucis parmis les meilleures créations - françaises comme américaines - parues pour le jeu. La réussite est d'autant plus marquée qu'en terme de conception, tout est carré et efficace : tous les éléments sont présentés (background, scénarios,...), toutes les aides de jeux sont présentes et la prise en main pour le meneur de jeu est facilitée au maximum. Tout au plus pourra t-on reprocher aux 5 Supplices son rapport quelque peu artificiel avec le mythe, mais au final, comme on se laisse emmener par une histoire passionnante, ça n'a pas vraiment d'importance...

Lire la critique complète

 

 

2/Le Cycle d'Odea pour Shaan Renaissance (Editions Stellamarris)

Initialement paru pour la première édition du jeu la première édition du jeu, le Cycle d'Odea était une oeuvre quasiment inachevée. En effet, seuls trois tomes (sur les quatre prévus initialement) étaient parus au moment de la fermeture de son éditeur (une très courte aide de jeu parue dans le magazine Backstab permettait d'avoir une vision de la conclusion à mettre en place, mais c'était très léger). Avec la sortie de la nouvelle édition, les Editions Stellamarris proposent enfin la version complète de la campagne, qui plus est adaptée au nouveau système de jeu. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette campagne, vieille de plus de quinze ans (et écrite par Benoît Attinost), mérite encore le coup d'oeil !

 

 

3/S01 E01 + 02 pour Channel Fear (Auto-Edition)

Nouveau projet du prolifique Anthony 'Yno' Combrexelle, Channel Fear est une série de scénarios dont le principe est calqué sur celui d'une série télévisée. Chaque épisode proposé développe un nouveau thème, tout en proposant tout le nécessaire pour jouer : système de jeu, prétirés et bande-originale. Un concept sympathique (dont l'intérêt varie évidemment en fonction des goûts et des épisodes), accessible à tous, pour des parties de durée raisonnable, qui plus est pour un prix très raisonnable.

 

 

4/Les Rois des Profondeurs pour Hexagon Universe (Les  XII Singes)

Hexagon Universe est en train de petit à petit s'imposer comme LE jeu de super-héros incontournable. Avec Les Rois des Profondeurs, l'univers s'approfondit encore plus (sans mauvais jeu de mots), proposant encore plus de possibilités de jeux. La somme de matériel proposé par la gamme, désormais très conséquente, acquiert avec cette publication une dimension supplémentaire. Pour les amateurs de super-héros, ce jeu est désormais un must-have !

Critique à venir

 

 

5/Je suis Karly pour Wastburg (Les XII Singes)

2016 a incontestablement été marqué par les attentats qui ont secoué notre pays, et il est intéressant de voir comment le medium jeu de rôle a pu se positionner par rapport à cela. Avec ce petit scénario gratuit, l'équipe créatrice de Wastburg a ainsi décidé de rendre hommage aux victimes de Charlie Hebdo en développant un petit module complémentaire à l'univers. Je suis Karly rend ainsi un hommage discret en créant Karly, petit journal dénonçant les scandales des puissants de la ville. C'est sobre, efficace et parfaitement dans le ton.

  Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !