Spirit communique brièvement avec la terre

La sonde n'est pas encore perdue !

Le robot américain Spirit, en panne sur Mars depuis mercredi, a communiqué faiblement avec la Terre vendredi matin.
Une antenne géante du réseau international Deep Space Network, située près de Madrid en Espagne, a capté 20 minutes de transmissions envoyées par sonde.
Toutefois, la vitesse de la transmission de l'information est très faible. Elle n'a pas dépassé 120 bits par seconde, alors que le débit normal peut atteindre 11 000 bits/seconde.
Cette première nouvelle encourageante depuis 48 heures survient au moment où les ingénieurs de la mission Mars Exploration Rovers prépare l'arrivée sur la planète d'une seconde sonde, le robot Opportunity. Ce dernier doit se poser sur la planète dans la nuit de samedi à dimanche.
Spirit dans un état critique
«Le patient va rester longtemps en soins intensifs», il est «toujours dans un état critique, mais stable», a déclaré Pete Theisinger, responsable de la mission Mars Exploration Rovers.
Dans les prochains jours et semaines, les ingénieurs vont ainsi tenter de rétablir la fonctionnalité de Spirit mais M. Theisinger estime que les chances que l'instrument revienne à un état parfait ne sont pas bonnes.
Depuis mercredi, le lien avec Spirit était pratiquement inexistant, la sonde se contentant d'envoyer de faibles «bips».
La NASA va maintenant demander au robot de fournir davantage de données sur son état de santé, pour établir l'origine et la gravité des problèmes qu'il rencontre.
La panne peut être due à l'altération d'un logiciel réglant la transmission des données ou au défaut de la mémoire de l'ordinateur de bord. Les panneaux solaires de l'engin pourraient également être en cause.
Les problèmes de communication se produisent alors que l'instrument débute sa mission scientifique de recherche de traces d'eau, dans le but de déterminer si les conditions nécessaires à la vie sur Mars ont existé.

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !