Paris-BD change de formule

serait-ce pour relancer le salon?

« Au moment où certains événements consacrés à la bande dessinée tendent à l'expansionnisme tous azimuts en pratiquant le nomadisme chic au détriment de leurs soutiens locaux historiques, le Salon Paris-BD se concentre résolument sur son bassin régional, l'Ile-de-France, en élargissant son champ d'intervention à tous les secteurs qui exploitent l'image dessinée ». Dans ce communiqué expédié à la presse - et rapporté par le quotidien "Charente libre" du 10 janvier -, Bertrand Morisset s'en prend, dans une allusion à peine voilée, au festival de la bande dessinée d'Angoulême. Un festival dont le développement vers l'international et la multiplication des événements hors des remparts semble déplaire à Bertrand Morisset. Paris-BD change donc dès la prochaine édition de formule, de dates et de lieu. Le salon ne sera plus seulement dédié à la bande dessinée en tant que telle puisque ce sera l'ensemble des supports exploitant les œuvres dessinées qui intéressent désormais les organisateurs. En outre, le salon, organisé depuis deux ans en juin, parc des expositions de la porte de Versailles, aura lieu du 9 au 12 septembre 2004 à La Défense, au CNIT. « Ce changement de lieu et de dates correspond aux aspirations du visitorat concerné et en évitant les fortes chaleurs du mois de juin » selon Bertrand Morisset. « Parfait, ça donne la dimension culturelle de cette manifestation : c'est plus la météo qui fixe les dates que l'actualité éditoriale ! » répond sur le même ton le directeur de la manifestation d'Angoulême, Jean Marc Thévenet, dans les colonnes de "Charente libre".

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !