Harry Potter file la migraine ?

Mais quelle magie est-ce là ?

Les mauvais sorts jetés dans le dernier roman Harry Potter auraient des effets secondaires sur le les jeunes lecteurs. C'est du moins ce que prétend un spécialiste de Washington qui a traité quatre jeunes patients pour des migraines liées, selon lui, à une lecture trop assidue du dernier bouquin de J.K Rowling.
Les quatre patients suivis par le docteur Howart Bennett étaient tous, au moment de leur première consultation, plongés dans la lecture de Harry Potter and the Order of the Phoenix. Tous lisaient de façon régulière, et ce durant de longues périodes intensives, le dernier Potter.
Après avoir écarté toutes les autre causes possibles de la maladie, le dr. Bennett en est venu à la conclusion que les pouvoirs de ce livre étaient trop puissants. Ainsi, a-t-il conseillé à ses jeunes patients d'accorder du repos à leurs yeux.
Le spécialiste estime que l'épaisseur du roman, qui fait 870 pages, incite les jeunes lecteurs à attaquer plus férocement, et ce, sans tenir compte de leurs yeux, qui eux ont tendance à se fatiguer.
Dans une lettre adressée au New England Journal of Medicine, Bennett a tenu à mettre en garde les parents de jeunes de 8 à 10 ans, qui, selon lui, seraient vulnérables à ce genre de migraine.

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !