Lumière sur G.I. Joe 2

projection de 10 minutes explosives, nouvelles photos et nouvelle bande-annonce

Les G.I. Joe reviennent en force au cinéma ! Au programme : nouvelle bande-annonce, nouvelles photos et affiches, et compte-rendu d'une projection exclusive d'un montage de dix minutes du film :

Paramount nous a donc fait profiter de 10 minutes de G.I. Joe : Conspiration, suite de G.I. Joe : Le réveil du Cobra, le film d’action rigolo et généreux de Stephen Sommers qui adaptait en blockbuster les célèbres jouets de Hasbro et avait fait une bonne affaire en rapportant 300 millions de dollars à travers le monde pour un budget d'environ 175. A la fin de ce premier opus, l’un des bad guys (Arnold Vosloo) était parvenu à se substituer au président des Etats-Unis (Jonathan Pryce), et c’est sur cette idée improbable (un faux président donc deux Jonathan Pryce) que commence G.I. Joe : Conspiration.

Dans ce montage de dix minutes était inclue la première (et jouissive) bande-annonce, sur une reprise électro du Seven Nation Army des White Stripes. Les deux extraits plus amplement révélés mettaient à l’honneur Storm Shadow (toujours Byung-hun Lee), qui est donc bel et bien vivant.
Dans le premier extrait : l’évasion spectaculaire de Storm Shadow du complexe scientifique, ou il tue plein de gardes (épargnant quand même ce pauvre Walton Goggins), délivre le boss des Cobra puis est rejoint par le nouveau méchant Firefly (Ray Stevenson), qui débarque dans la base avec son quad explosif. Lorsqu’ils ont prit le contrôle de la base, les trois bad guys préparent alors leur plan machiavélique pour semer le chaos dans le monde.
Dans le second extrait (dont certains effets spéciaux ne semblaient pas finalisés), Storm Shadow et Snake Eyes (Ray Park) se font face-à-face dans un couloir sombre avant de s’affronter à coups de shuriken, de balles puis de poings.

Pour le reste de ce montage inédit qui met aussi Dwayne Johnson (The Rock) et Bruce Willis (en créateur des G.I. Joe !) en avant, quelques plans inédits viennent s’incruster dans la bande-annonce officielle, notamment pour ce qui s’annonce comme le morceau de bravoure du film : l’affrontement des ninjas sur la falaise. Le film semble être aussi explosif que son prédécesseur mais aussi moins too much et moins riche en effets spéciaux (le budget aurait été revu à la baisse par rapport au premier film), disons plus old school. Détail étonnant, surtout par rapport à la tendance actuelle et à la filmographie du réalisateur, G.I. Joe : Conspiration ne sera pas en 3D.

Avec Channing Tatum (l’un des rares « gentils » du premier film à revenir dans cette suite, puisqu'il n’y a plus Dennis Quaid, Marlon Wayans ou Saïd Taghmaoui), Dwayne Johnson, Ray Park, Ray Stevenson, Arnold Vosloo, Byung-hun Lee ou Bruce Willis dans des rôles musclés (la gente féminine semble être aussi peu représentée que dans le premier film, avec Adrianne Palicki et Elodie Yung à la place de Rachel Nichols ou de Sienna Miller), ce G.I. Joe : Conspiration c’est un peu l’autre Expendables 2 de l’année (d’ailleurs Bruce Willis reprend les armes dans les deux films). Les gros bourrins et ceux qui aiment les bons divertissements pop-corn devraient en avoir pour leur argent, si le réalisateur John M. Chu (dont la filmographie n’est pas des plus rassurantes : Sexy Dance 2, Sexy Dance 3D, le documentaire Justin Bieber: Never Say Never qui était aussi en 3D…) tient ses promesses, aussi rudimentaires soient-elles.

Le montage de dix minutes fut suivi de la toute nouvelle bande-annonce (un peu plus conventionnelle que la précédente mais toute aussi spectaculaire), visible dés aujourd’hui ici :

 

Voici également une galerie de quelques nouvelles images du film et des affiches des personnages :

 

Cette page utilise des cookies pour comptabiliser votre visite. En naviguant plus loin vous acceptez leur utilisation. OK, j'ai compris !