75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Les invités du Bifff 2010

Publié il y a 6 ans par Richard B.

Découvrez les célébrités qui se déplaceront du 8 au 20 avril lors du Bifff 2010

Hier nous vous annoncions le programme très riche des films qui seront diffusés entre le 08 et le 20 avril 2010 pour ce 28e festival international du film fantastique de Bruxelles, plus communément appelé Bifff. Aujourd'hui, nous passons à un autre des aspects du Bifff, les rencontres avec quelques célébrités venant de tout pays et de différents domaines.

Il faut savoir avant toute chose qu'à travers le Bifff c'est 28 pays qui sont représentés, tous porteurs de leur sensibilité propre. Comme les organisateurs le mentionnent eux-mêmes, "les angles choisis passent par toutes les émotions, et c’est justement cette richesse et cette liberté de ton qui nourrissent le BIFFF".

Accrochez-vous encore cette année, car les invités sont une fois de plus exceptionnels et les fans peuvent déjà sauter au plafond avec des noms comme Tobe Hooper, Lance Henriksen ou Dee Wallace... Mais la fête ne s'arrête pas là et je vous laisse saliver avec la liste qui se trouve ci-dessous.

 

Maxime Alexandre
Après Holy Money, c’est sous le pseudo de « Max Sender » qu’il écrit et réalise son deuxième long-métrage Christopher Roth (présent au BIFFF cette année). Loin d’arriver dans le cinéma comme un cheveu dans la soupe, il maîtrise déjà bien la notion de cadre après avoir été directeur photo sur les films d’Alexandre Aja (Haute Tension, La Colline à des yeux et Mirrors). S’occupant toujours de l’image à ses heures perdues, on le retrouve à l’affiche d’un autre grand évènement de ce BIFFF 2010 : The Crazies. Et cerise sur le gâteau… il est belge !

Joaquim de Almeida
Joaquim de Almeida est né le 15 mars 1957 à Lisbonne au Portugal. Il parle couramment sept langues, ce qui lui permet d’enchaîner les rôles à travers le monde : Danger Immédiat (au côté d’Harrison Ford), Behind Enemy Lines (avec Gene Hackman), Che – 2ème partie,… A l’aise dans tous les registres, il s’essaie à la nouvelle vague des séries en apparaissant dans 24 heures chrono. Du fait de sa voix particulière, il est également très demandé pour jouer les voix de films d’animation ou de jeux vidéos.

Muriel Andrin
Muriel Andrin, née à Mons en 1970 est docteur en philosophie et lettres et professeur à l’Université Libre de Bruxelles depuis 2001, avec une spécialisation en films. Elle enseigne également à l’Université d’Anvers et donne des enseignements à la Cinematek de Bruxelles. Elle est l’auteur de divers articles sur la représentation des femmes dans les mélodrames et le cinéma contemporain et sur les femmes réalisatrices. Elle travaille aussi sur de nouvelles formes d’interaction entre le cinéma et l’art contemporain.

Michel Angely
Véritable boulimique des planches et de la caméra, Michel Angely n’a cessé de travailler après son premier prix au cours d’art dramatique d’Evere. Avec pas moins de 387 films à son actif, on a pu le voir entre autres dans Jeux d’enfants, La vie sexuelle des belges, Toto le héros, Uranus ou encore Le prince de ce monde, tout en poursuivant ses incursions sur la scène théâtrale belge.

Antti-Jussi Annila
Après une enfance agréable où il a vécu plein d’aventures dans la peau du fils de Tarzan et aimé son éducation de ninja de deuxième classe dans les bois, les caves et les tunnels, AJ fait parler de lui avec son premier long métrage Jade Warrior (présenté au BIFFF 2007), la première coproduction entre la Finlande et la Chine. Présent au BIFFF 2009, il faisait l’honneur de nous dévoiler Sauna, son dernier film. Cette année, c’est lui qui supervisera les tournages des deux courts métrages réalisés par les étudiants en cinéma de l’INSAS et RITS pour le Workshop.

 

Sophie Barthes
Sophie Barthes est une enfant du monde. Elle est née en France mais a grandi en Iran, à Abu Dhabi, en Algérie, à Rio de Janeiro, à Buenos Aires, à Caracas et Paris. En 2000, elle déménage à New York et s’inscrit à l’université de Columbia pour étudier les affaires internationales et le cinéma, après avoir réalisé un documentaire sur le Yemen pour l’UNICEF sur l’éducation et la santé des femmes. Il y a peu, elle a réalisé son premier long-métrage présent au BIFFF, Cold Souls.

Nabil Ben Yadir
Nabil Ben Yadir commence à écrire très tôt. Il participe à plusieurs films d’abord en tant que comédien (« Au-delà de Gibraltar » de Mourad Boucif, « Le Couperet » de Costa-Gavras, « 9mm » de Taylan Barman), puis en tant que coscénariste (« Tous les visages de l'innocence » de Laurent Brandenbourger). Il réalise un court métrage en 2005 : « Sortie de clown ». L’idée de son premier long métrage « Les Barons » était de montrer les quartiers sous un autre angle que le cinéma en à l’habitude. Très gros succès en salle, le film a remporté dernièrement le prix spécial du jury au dernier Festival de Marrakech.

Luc Besson
Doit-on encore présenter Besson, le réalisateur à l’origine de Subway, Le Grand Bleu, Nikita, Léon, Le Cinquième élément, Jeanne d’Arc, Angel-A et la trilogie d’Arthur et les Minimoys ? Son dernier film Les Aventures Extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec est projeté cette année pour la séance d’ouverture du 28e BIFFF. Mais ce n’est pas la première fois que Besson se frotte au BIFFF puisque son premier long-métrage, Le Dernier Combat, avait gagné le Corbeau d’Argent à la toute première édition du BIFFF en 1983.

Uwe Boll
Né en Allemagne le 22 juin 1965, Uwe Boll a étudié le cinéma à Vienne et Munich, après s’être farci un doctorat en littérature. Il a exprimé sa passion pour le cinéma au travers de nombreux court-métrages et ses deux premiers films majeurs furent Blackwood et Heart of America. Il enchaîne avec Bloodrayne ou encore Postal. Présent au BIFFF l’année passée avec Stoic aux côtés d’Edward Furlong, il revient plus nerveux que jamais avec Rampage, qualifié par beaucoup comme le meilleur film du réalisateur à ce jour.

Ole Bornedal
Ole Bornedal est né au Danemark le 26 mai 1959. C’est avec Nattevagten, qu’il obtient son premier succès après avoir fait sensation dans de nombreux festivals. Il réalise lui-même quatre ans plus tard son remake américain Nightwatch (Le Veilleur de Nuit en vf) avec Ewan McGregor. Le réalisateur danois enchaine avec Just Another Love Story et The Substitute. Cette année, il nous présente son nouveau film polémique : Deliver us from evil !

Billy Boyd
Après avoir enchaîné les rôles dans de petites séries télé (Taggart, Coming Soon), il connait une renommée mondiale en incarnant Pipin, l’un des Hobbits du Seigneur des Anneaux. L’acteur écossais multiplie les seconds rôles dans des productions aussi variées que Le Fils de Chucky, Master and Commanders, Stone of Destiny,… En 2010, il incarne le personnage principal du film belge Glenn 3948 de Marc Goldstein.

Jacques Campens
Venu de l ‘animation, Jacques Campens s’est découvert une passion pour le motion control qu’il a mis au service de plusieurs courts-métrages. Il s’est spécialisé dans cette technique et a perfectionné son matériel afin d’en exploiter toutes les potentialités et met celles-ci à la disponibilité du milieu du cinéma par l’intermédiaire de son studio Anyway et son motion control robot, l’Oscarisé Milo.

Lai Kin Chang
Lai Kin Chang travaille en temps que graphiste et animatrice dans l’industrie du cinéma d’animation. Elle exprime son imagination et ses compétences dans la publicité, la télé et au cinéma pour des films comme Lars, The Little Polar Bear et Les Triplettes de Belleville. Elle travaille aussi à l’école de cinéma de Bruxelles RITS et est impliquée dans deux documentaires qui sortiront l’année prochaine. Kris Dewitte Kris Dewitte est un photographe belge fasciné par le milieu du cinéma. Il photographie au feeling et sillonne tous les festivals du globe pour capturer les acteurs et réalisateurs avec son oeil aguerri. Il a déjà accroché plus de 1400 personnalités du cinéma à son tableau de chasse, dont David Lynch, Martin Scorsese et Quentin Tarantino. Il compte à son actif plus de 20 expositions et déjà 7 livres photos.

Mladen Djordjevic
C’est depuis son documentaire sur l’industrie du porno serbe, Made in Serbia, que le réalisateur connait un vif succès dans son pays. Ceci lui permet de réaliser son premier long métrage The Life and Death of a Porno Gang, film controversé pour lesquels il a déjà raflé pas moins de 6 récompenses dans de nombreux festivals.

Jean Dufaux
Né le 7 juin 1949 à Ninove en Belgique. Fasciné de cinéma, il est diplômé en 1973 à l’Institut des Arts et Diffusion de Bruxelles, ce qui va sensiblement influencer son travail en tant qu’auteur de bandes dessinées. Après sa formation, il écrit pour Ciné-Presse et à partir de 1983, il se voue à l’écriture de bandes dessinées et esquisse ses premières planches pour le magazine Tintin. Plus tard, il produit plusieurs bandes dessinées comme Murena, Jaguar et Jessica Blandy. Depuis les années 90, il se fait même appeler Jean le Prolifique du fait de sa grande productivité dans le domaine.

Anaïs Emery
Anaïs Emery a toujours adoré le cinéma et le rock’n’roll. Pas étonnant donc de trouver son nom parmi l’association de cinéphiles enragés qui décidèrent à l’aube du second millénaire de fonder le premier festival dédié au cinéma fantastique en Suisse, dont elle assure la direction artistique du festival depuis 2004. Ainsi depuis 10 ans, le Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) fait rayonner le cinéma de genre dans un pays où il est largement sousreprésenté. L’initiative s’est adjointe en 2004 d’un symposium sur les nouvelles technologies de l’image intitulé Imaging the Future symposium.

John Engel
De nationalité belge, John Engel a participé à la production de films tels qu’Entretien avec un Vampire, Maniac Cop 2 ou encore James and the Giant Peach avant de fonder deux compagnies de production, Cinéastes Associés scrl et Left Field Ventures sprl qui produit Vampires de son compatriote Vincent Lannoo.

Carlo Ferrante
Fidèle comédien de Vincent Lannoo, Carlo Ferrante apparait dans Strass où il tient le second rôle et Ordinary Man (Georges, le mec qui craque, c’était lui !). Habitué des rôles décalés et écrivains/scénaristes à ses heures perdues, Carlo Ferrante sera présent cette année pour défendre Vampires (dans lequel il joue le père de famille).

Anna Galiena
Née à Rome le 22 décembre 1954, Après ses études secondaires, Galiena voyage à New York où elle étudie le théâtre.Après ses études, elle débute en tant que Juliette dans Romeo et Juliette et en 1980 elle rejoint l’Actor’s Studio. A côté de ses rôles à Broadway, elle joue dans des films et devient connue internationalement pour son rôle dans Le Mari de la Coiffeuse. Elle fait ses débuts à Hollywood aux côtés de Robin Williams dans Being Human. Maintenant, elle est plus active en Europe ou elle est une actrice très demandée.

Marc Goldstein
Né à Bruxelles le 3 novembre 1967. En 1991, il obtient un Master de Business Administration à la Vrij Universiteit Brussel et un graduat de gemmologie a l’école HRD d’Anvers en 1996. C’est seulement dès lors qu’il commence sa carrière de réalisateur et de producteur de films. Après une série de courtmétrages et un documentaire, il débute avec son premier long-métrage Glenn 3948.

Jorge Guerricaechevarría
Jorge Guerricaechevarria est un scénariste espagnol. Il débute en tant qu’assistant réalisateur sur le tournage de Kika de Pedro Almodovar. Mais c’est sa rencontre avec le réalisateur Alex de la Iglesia qui va le révéler puisqu’il coécrit la totalité des scénarios de sa filmographie. Il s’agit de comédies noires, fantastiques ou même d’horreur tels que Mes Chers Voisins, Le Crime Farpait ou encore Crimes à Oxford. C’est également lui qui est à l’origine de l’adaptation de Cell 211 de Daniel Monzon, projeté au BIFFF cette année et pour lequel il a obtenu le prix Goya de la meilleure adaptation

Patrick Hella
Patrick Hella est un réalisateur et scénariste spécialisé dans les courts-métrages d’horreur (La Tête Froide entre autres). Mais il va rapidement s’orienter vers une autre carrière, celle de directeur de casting. Il fonde sa propre agence : Patrick Hella International Casting Agency qui lui permet de se faire un nom dans le milieu. Il compose le casting de films comme Dédales ou Les Convoyeurs Attendent.

Lance Henriksen
Né le 5 mai 1940 à New York, Henriksen étudie à l’ Actor’s Studio et débute sa carrière d’acteur à Broadway. Après ses premières apparitions dans quelques films de Sidney Lumet comme Dog Day Afternoon, il atteint le succès avec des rôles dans de nombreux films cultes de science-fiction comme Piranha Part Two: The Spawning, Aliens, Near Dark et The Quick and the Dead. Il apparaît également dans différentes séries télévisées comme X-files et Millenium, pour lequel il reçut trois nominations aux golden globes et une nomination aux People’s Choice Awards.

Tobe Hooper
Maître de l’horreur incontesté, Tobe Hooper n’est rien de moins que le papa du film qui traumatisa plusieurs générations : Massacre à la tronçonneuse. Avec l’équipe de ce premier film, il enchaîne avec Le crocodile de la mort (Eaten Alive pour la vo), film tremplin pour Robert « Freddy » Englund par la même occasion. Après une broutille produite par Spielberg qui s’appelait Poltergeist, le réalisateur enchaîne les projets tels que Les Contes de la Crypte, Freddy’s Nightmares ou plus récemment Toolbox Murders et les Masters of Horror où il est loin d’avoir volé sa place.

Kevin Ko
Le réalisateur taïwanais de 25 ans, Kevin Ko a attiré l’attention des cercles de films locaux avec son court-métrage d’horreur The Print, datant de 2004 qui a circulé sur la toile alors qu’il était encore étudiant. Son premier long-métrage, Invitation Only est la réponse de Taiwan au genre des films d’horreur populaires tels que les sagas Saw et Hostel. Harry Kumel Docteur ès démonologie et occultisme au Collège de ‘Pataphysique, Harry Kumel est surtout connu pour son adaptation du Malpertuis (1972) de Jean Ray, avec Orson Welles et Michel Bouquet. Il a également participé au domaine du fantastique par l’intermédiaire du film Les lèvres rouges (1971) avec Delphine Seyrig dans le rôle de la terrible comtesse sanguinaire Elizabeth Bathory.

Vincent Lannoo
Vincent Lannoo est un réalisateur, scénariste et producteur belge né à Bruxelles en 1970. Il fait des études de cinéma à l’Institut des Arts et Diffusion où il réalise son premier court-métrage. Ce court-métrage, J’adore le cinéma gagne deux prix au BIFFF. En 2001, il réalise son premier long-métrage Strass, est le premier film belge réalisé selon le dogme 95.

Inigo Lezzi
Inigo Lezzi est très polyvalent dans le domaine du cinéma puisqu’il cumule les métiers de producteur, assistant réalisateur, directeur artistique et acteur. Il a notamment fait partie de l’équipe de films comme The Hills Have Eyes et Haute Tension de Alexandre Aja ou encore The Science of Sleep de Michel Gondry. Il a fondé en 2006 en Belgique la maison de production DAIDALOS PICTURES qui a produit le film Christopher Roth de Maxime Alexandre présent cette année au BIFFF.

Pierre Lognay
Après avoir joué dans la pièce de théâtre Motortown, le jeune acteur belge sorti de l’IAD démarre sa carrière avec Get Born (Nicole Palo) et enchaîne cette année avec Vampires de Vincent Lannoo

Olivier Merckx
C’est à l’IAD qu’Olivier Merckx se passionne pour la Steadicam. Il fait partie des rares belges spécialisés dans cette technique et cela lui a permis d’allonger un C.V. impressionnant. Il manipule l’engin au service de nombreux films tels qu’Entre ses Mains, Survivre avec les Loups ou Odette Toulemonde.

Christian Montheim
Ingénieur du son de formation, Christian Montheim a oeuvré entre autres pour des films tels que « Cavale » de Lucas Belvaux, « L’un reste, l’autre part » de Claude Berri ou « Le temps qu’il reste » de Elia Suleiman. Il a également été monteur son pour « Go Fast » de Olivier Van Hoofstadt et est actuellement chef opérateur pour le dernier film de Stefan Liberski.

Daniel Monzon
Ce réalisateur est à l’origine de films tels que The Kovak Box ou The Biggest Robbery Never Told, mais c’est surtout pour Cell 211 qu’il est désormais connu. Ce film lui a valu le Goya du meilleur réalisateur, et l’oeuvre elle-même a remporté le Goya du meilleur film et de la meilleure adaptation.

Laurence Morel
Après avoir décroché un diplôme en communication à l’ULB, elle obtient son Master à l’université d’Anvers orientée dans l’analyse filmique. Passionnée de cinéma, elle étend son expérience professionnelle en dehors des toiles et de la petite lucarne en enchaînant des postes comme Attaché de presse en radio, Manager & Bookeuse, Attaché de presse de l’Echevinat de la Culture, de l’Emploi et de l’Etat-Civil de la Ville de Bruxelles.

Pål Øie
Pål Øie a une grande expérience cinématographique en tant que scénariste et réalisateur. Auteur de nombreux courts métrages récompensés à plusieurs reprises, il fait un bond en avant avec Dark Woods (2003), récemment élu « le film Norvégien le plus effrayant de tous les temps », et place Øie au rang de mentor du cinéma horrifique norvégien - un réalisateur avec un grand sens du côté sombre de la nature humaine en transposant des ambiances et des émotions dérangeantes.

Anno Saul
Le réalisateur allemand Anno Saul a étudié à la School of Television and Film de Munich et a été professeur à l ‘Ecole de Cinéma Internationale de Cologne. Il se fait connaître du grand public en 2004 avec sa dramédie d’action (et de kung fu !) The Kebab Connection écrite par Fatih Akin (Gegen die Wand). Son dernier film, The door, présent au BIFFF cette année a déjà fait parler de lui dans bon nombre de festivals.

Jacqueline Schaeffer
En tant qu’étudiante, Shaeffer travaillait pour le théâtre mais elle trouve rapidement sa véritable voie, le cinéma. Diplômée de l’USC School of Cinema. Elle commence dès lors à travailler en tant que scénariste, réalisatrice et productrice de films et documentaires indépendants. Cette année, elle vient présenter son premier long-métrage, TiMER.

Brigitte Seghers
Brigitte Seghers se passionne très vite pour les programmes télévisés mais se lance dans des études scientifiques. C'est après avoir fait de la culture en boîtes de Pétri qu'elle se retrouve en 1995 dans une « boîte de Culture » : La Médiathèque. Depuis plus de 10 ans, elle s'occupe de la gestion de la collection fiction et ses quelques milliers de dvd. C’est grâce à cette grande culture cinéphile qu’elle a été choisie pour faire partie du jury pour le prix du 7e parallèle de ce 28e BIFFF.

Takashi Shimizu
Remarqué en 1997 par Kurosawa et Takahashi grâce à un court-métrage qu’il réalise au sein de la Tokyo Film Seminar, Shimizu poursuit sur sa lancée avec la franchise Ju-On, qui se déclinera d’abord avec deux vidéos puis au cinéma avec The Grudge et sa suite, qui ont explosé le box-office nippon. Il réalisera le remake hollywoodien avec Sarah Michelle Gellar et finira par s’affranchir de sa saga culte avec Marebito (Lauréat du Corbeau d’or au BIFFF 2005). Ilona Six Ilona Six est la chère et tendre du réalisateur néerlandais Tom Six mais également sa collègue puisque c’est elle qui a produit tous les films de son mari. C’est donc à ce duo que l’on doit le film The Human Centipede – First Sequence, projeté au BIFFF cette année. En dehors de son activité de productrice, elle s’est essayée au jeu d’actrice en apparaissant au casting du film de son mari, I love Dries.

Tom Six
Né le 29 août 1973 à Alkmaar aux Pays-Bas. En tant que réalisateur, Tom Six aime faire des films politiquement incorrects et à thèmes controversés. Il débute en 2004 avec son premier long-métrage Gay. Le film projeté au BIFFF, The Human Centipede – First Sequence, a gagné aux Etats-Unis le prix du meilleur film d’horreur au Fantastic Fest et le prix du meilleur film au Scream Fest.

Eric Tessier
Originaire du Canada, Eric Tessier a pris des scéances de banc scolaire à la Concordia University de Montréal. Depuis 1980, il est actif en tant que réalisateur aussi bien pour des productions TV que pour des clips vidéos ou publicitaires. En 1998, il gagne deux prix pour son court-métrage Come Out ! En 2003, il écrit et réalise son premier long-métrage Evil Words. En 2001, il réalise un documentaire gros-budget sur le Cirque du Soleil. Le film 5150, Rue des Ormes qui est projeté au BIFFF est son troisième long-métrage.

Takanori Tsujimoto
Né en 1971, Tsujimoto est membre fondateur de l’entreprise de production indépendante T3AA Entertainment. Avant de devenir réalisateur, Tsujimoto était technicien dentaire. Ça ne s’invente pas ! Il fait ses premiers pas de réalisateur avec le segment Two Guns du film The Women of Fast Food et réitère avec son premier long-métrage Hard Revenge, Milly, un pamphlet vengeur saignant en 2 actes.

Vera Van Dooren
Actrice et metteuse en scène, Vera Van Dooren tient le premier rôle féminin dans Le Généraliste de Damien Chemin avant de se voir proposer le second rôle féminin du film belge Ordinary Men. Mais c’est surtout pour son interprétation dans Vampires de Vincent Lannoo que nous l’attendons avec impatience !

Rob Van Eyck
Le moins qu’on puisse dire, c’est que Rob Van Eyck a un problème avec l’autorité : Il a été viré de huit écoles et a brûlé son premier film « Ontbijt voor twee » sur les marches du festival de Cannes après une dispute violente avec son distributeur. Son goût pour l’anarchisme se retrouve dans tous ses films tels que « Mirliton » (1976) « De terugtocht » (1981) ou « Aardwolf » (1984) et lui vaut plusieurs conflits avec les autorités. Mais son film a succès est le très culte « The Afterman » (1985) qui a été vendu dans 37 pays et a été vu par plus de 60 millions de spectateurs. Ce film post apocalyptique sexuellement très violent aura droit a deux suites en 2005 et 2010.

Dee Wallace
Dee Wallace est née le 14 décembre 1948 à Kansas City, Etats-Unis. Après de nombreuses apparitions à la télévision, elle joue dans des films de science-fiction et d’horreur tels que E.T., La colline à des yeux, Cujo et le remake de Halloween qui lui a rapidement donné un statut d’actrice culte pour les fans des films fantastiques. Au jour d’aujourd’hui, elle est apparue à l’affiche de plus de 90 films et a été nommée pour un Saturn Award pour son rôle dans E.T. Elle possède également son propre studio pour former les jeunes acteurs.

Nicolas Winding Refn
Après de nombreux court-métrages et des publicités, Nicolas Winding Refn décide de réaliser son premier long-métrage Pusher, avec Mads Mikkelsen dont il a créé deux suites qui forment la trilogie culte. Son succès grandit avec des films comme Bleeder et Fear X, son premier film en anglais mais surtout avec Bronson souvent comparé à Orange Mécanique.

Smadi Wolfman
Après avoir foulé les planches, l’actrice franco-israélienne trouve son premier rôle principal au cinéma dans Petits désordres amoureux. Elle s’essaie ensuite à la comédie dans Le Clone avec Elie Semoun et Dieudonné puis se tourne vers la science-fiction avec Chrysalis et plus récemment Glenn 3948 (aux côtés de Billy Boyd) de notre compatriote Marc Goldstein

> Retrouvez tous les films du Bifff et jours de diffusion

> Le site officiel du Bifff

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • purée, Henriksen et Dee Wallace j'adore ces 2 acteurs qui ont fait toute ma jeunesse cinématographique.
    Matt Murdock, le 16 mars 2010 09:47
  • Que des grands du 7éme Art seront là , je suis baba au rhum de voir que c'est du sérieux de chez sérieux , tout le plaisir de ces rencontres est immentissime grandiose oui bien sûr
    Bises à tous ceux du BIFFF
    Michou
    michou, le 17 mars 2010 19:15