75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

top/flop : cinéma 2009

Publié il y a 7 ans par Richard B.

Le meilleur et le pire de l’année 2009

Bonne année à toutes et à tous!

Voici Top/Flop 2010 de l'équipe cinéma de Scifi Universe


VINCENT L.

 

Après deux années cinématographiquement oubliables, 2009 a réussi à quelque peu relever le niveau, sans pour autant me transporter plus que je ne l'aurais souhaité, du moins dans les domaines fantastique/sf/horreur. Néanmoins, certaines oeuvres méritent amplement leur place dans des dvdthèques.

A noter que certains films susceptibles d'entrer dans ces classements m'ont échappé, je pense notamment à Là-haut, Mutants ou L'imaginarium du docteur Parnassus pour le top, et Dragon Ball, 2012 ou Saw 6 pour les flop.

 

TOP :

 

01/STAR TREK, de J.J.Abrams

Une fois n'est pas coutume, j'ouvrirai ce top par ce long-métrage que je ne considère absolument pas être le meilleur film de l'année ; c'est pourtant, de manière très subjective, celui devant lequel j'ai le plus pris mon pied ! Star Trek version J.JAbrams, c'est une sorte de Pirates des Caraïbes version space-opéra, bourré d'action, d'aventure et d'héroïsme, mais avant tout autre chose d'un esprit fun complètement décomplexé ! J'en redemande...

 

02/MORSE - LET THE RIGHT ONE IN, de Tomas Alfredson

Voilà, Morse est peut-être le chef-d'oeuvre fantastique de 2009 ! Variation intéressante du mythe du vampire, Morse, en plus d'être une histoire d'amour à la fois prenante et totalement hors-norme, est un film riche porté par une ambiance et un rythme bien particulier.

 

03/THE CHILDREN, de Tom Shakland

The Children fait preuve d'un jusqu'auboutisme rare, même dans le cinéma de genre. Tom Shakland, en plus de mettre en scène des massacres d'enfants, arrive à rendre le spectateur complice des attrocités montrées à l'écran. Un sujet politiquement incorrect traité avec suffisamment d'audace pour accoucher d'un film remarquable !

 

04/CORALINE, de Henry Sellick

Henry Sellick, pour son grand retour, signe une nouvelle petite perle d'animation ! Si l'histoire et le scénario de Neil Gaiman ne sont pas à la hauteur de la performance technique, l'univers visuel de Sellick est suffisamment fort et original pour tout de même imposer le film comme l'une des réussites de 2009.

 

05/MUM & DAD, de Steven Sheil

A l'instar de The Children, Mum & Dad est remarquable de par son ingéniosité. Mum & Dad prouve ainsi que l'on peut créer un huis-clôt intéressant et angoissant avec un budget misérable, pourvu qu'à la barre se trouve un scénariste/réalisateur aussi pragmatique que talentueux.

 

Puis, dans l'ordre : 06/La route, 07/Watchmen, 08/La dernière maison sur la gauche, 09/District 9 et 10/Pandorum

 

FLOP:

 

01/L'ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTON, de David Fincher

Le retour du duo gagnant David Fincher/Brad Pitt aura accouché d'un erzats de Forrest Gump dans lequel le handicap du héros est carrément anecdotique (remplacez sa particularité "fantastique" par un alzheimer, et le tour et joué, vous avez le même film). La réalisation n'est plus inventive pour un sou, mais fait preuve d'un académisme vraiment décevant. Quant à Brad Pitt, si sa prestation est techniquement convenable, elle manque sacrément d'intensité.

 

02/PREDICTIONS, de Alex Proyas

La déchéance de Nicolas Cage - entamée il y a quelques année - associée à la déchéance d'Alex Proyas, qui a décidemment bien du mal à sortir de l'ombre de Dark City. Le scénario est nul, les acteurs médiocres, et la mise en scène, à l'exception des deux ou trois scènes phares, est oubliable à tous les points de vue. Avec Benjamin Button, Prédiction marque, en 2009, la mise au placard de deux anciens réalisateurs de génie aujourd'hui complètement digérés par Hollywood.

 

03/WOLVERINE, de Gavin Hood

Je n'attendais de Wolverine qu'un spectacle bourrin et jouissif ! Au lieu de ça, j'ai dû subir un long-métrage kitch, dont la molesse des scènes d'actions n'a d'égal que le manque d'intensité dramatique du tout et les incohérences à la pelle engendrées par un scénario indigent. Wolverine, nanar de l'année ?

 

04/VENDREDI 13, de Marcus Nispel

Produit et réalisé par l'équipe qui avait réussi le remake de Massacre à la tronçonneuse, mais malheureusement écrit par les deux gars déjà responsables de Freddy contre Jason. Le résultat final est décevant, surtout pour le fan de Vendredi 13 que je suis. Certes, le film est esthétiquement réussi, mais à côté de ça, et bien, le scénario est probablement l'un des pires jamais écrit pour une saga qui n'a jamais eu de bon scripts, c'est dire !

 

05/CLONES, de Johnathan Mostow

Bruce Willis à la recherche du sèche-cheveux magique ! Non pas que le film soit si mauvais, mais l'histoire possédait les bases suffisante pour accoucher d'un long-métrage bien meilleur que ça. Dommage qu'il n'ait été décidé que d'en faire un simple film d'action. Moi, je reste avec ce drôle d'arrière-goût dans la bouche qui me dit qu'on n'aurait pû avoir tellement mieux !

 

Puis, dans l'ordre : 06/Humains, 07/La nuit au musée 2, 08/Push, 09/The descent 2 et 10/The box

 

 

DAVID Q.

 

TOP :

 

01/AVATAR, de James Cameron

3D ou pas 3D, là n'est pas la question. Avatar est énorme et c'est le film qui m'a procuré le plus d'émotions cette année. Un univers cohérent, pleins d'éléments de Science-Fiction, une histoire peut-être banale mais la réalisation et la mise en scène transcendent le spectateur. La 3D vient rajouter la cerise sur le gateau et on se sent vivre l'expérience de Pandora. Un must à ne pas rater au cinéma.

 

02/LA ROUTE, de John Hillcoat

Une véritable surprise que ce film au titre qui passe inaperçu. Viggo Mortensen est bluffant dans son rôle de baroudeur post-apocalyptique qui tente de garder un peu d'humanité en continuant d'éduquer son fils. Un film très touchant, surtout si vous avez un gamin, mais qui va forcément vous mettre un coup au moral. A éviter si vous n'êtes déjà pas bien. Mais ce film comporte tellement de moments touchants qu'il rentre directement dans mon top.

 

 

03/DISTRICT 9, de Neill Blomkamp

Enfin des extra-terrestres qui ne viennent pas sur Terre pour tout détruire ! Ces réfugiés d'un autre monde vivent à l'écart dans des bidonvilles et selon leurs rites et coutumes. On suit l'évolution d'un antihéros tout ce qu'il y a de plus banal dans une sorte de film-reportage qui se transforme en film d'action visuellement impressionnant avec toujours une petite pointe d'humour et de second degré très appréciable. Vous allez être dégouté des crevettes pour un moment !

 

 

04/STAR TREK, de J.J.Abrams

Très bonne surprise de J. J. Abrams avec ce remake/suite de Star Trek, ou comment reprendre la franchise du début (à la manière des nouveaux Batman). Ce film n'est pas fait que pour les trekkies mais plaira à tout amateur de SF grâce à un scénario un peu alambiqué mais fidèle aux scénaristes de la série. La beauté des effets spéciaux vous fera oublier les tenues pyjamas des années 70 et c'est tant mieux. A quand la suite ?

 

 

FLOP :

 

01/TRANSFORMERS 2, de Michael Bay

Jamais je ne m'étais autant ennuyé dans un film d'action. Les robots sont bien faits mais le scénario est vraiment ultra-bidon et la réalisation manque de consistance si bien qu'on a l'impression de voir des séquences vidéo plutôt qu'un film. Jamais les combats n'ont été aussi peu clairs : on n'y comprend que dalle tellement le design des robots est fouilli. A part Megan Fox et ses shorts moulants, le film n'a pas d'intérêt.

 

 

Benoît P.

 

TOP

 

Pour ne pas faire original j'ai choisi Avatar comme mon top de l'année. En effet, je ne pensais plus me prendre de claque aussi intensive en regardant un film de SF. Avatar ce n'est pas un scénario, ni des graphismes à couper le souffle. C'est surtout une révolution du genre qui changera la face du cinéma ces prochaines années.

 

 

 

FLOP

 

Dragon Ball Evolution est «le» Flop de l'année. Bien qu'il était prévisible que le film soit mauvais. James Wong a réussi à m'impressionner sur le degré de nullité que peut atteindre un film qui sort en salle dans plusieurs pays. Comment la Twentieth Century Fox a pu distribuer un truc pareil? Le cinéma commercial m'étonnera toujours.

 

 

 

SYLVAIN T.

C’est devenu une habitude, il est temps de dresser un bilan de cette année 2009 particulièrement chargé en bonne chose… mais qui peut parfois se révéler catastrophique sur bien des points. Revenons donc ensemble sur ces 12 mois qui se sont écoulés bien plus vite que je ne le pensais…

 

 

TOP

 

AVATAR, de James Cameron

Sans conteste l’un des meilleurs films de ces dix dernières années, Avatar a su littéralement nous plonger dans un univers à la fois captivant et plein d’avenir. Les 2h40 passent à la vitesse subliminique, tandis que Pandora se veut tout simplement magnifique. Avatar est l’expérience cinématographique à ne pas rater, que ce soit en 2009 ou dans les années à venir, à l’instar d’autres grandes œuvres comme Alien ou Terminator. Cela dit, on n’en oublie pas d’autres films qui ont bercé cette année d’une ora enchanteresse, comme Ponyo sur la Falaise qui a su encore une fois s’imposer sur le visage du cinéma français.

Mais aussi… Max et les Maximonstres, District 9 & Star Trek.

 

FLOP

 

ARTHUR ET LA VENGEANCE DE MALTAZARD, de Luc Besson


Si je ne l’ai pas critiqué sur SFU mais sur un autre site, il n’en reste pas moins ma grosse déception de cette année. J’avais, il faut le dire, assez apprécié le premier opus. Et puis je suis amateur de ce genre de production que j’avais auparavant adoré (Les Chroniques de Spiderwick en 2008, ndlr). Et de voir comment le scénario ressemble à une coquille aussi vide me rend triste à un point… C’est dommageable, mais c’est ainsi, et l’on en revient à se demander si l’on ira voir le troisième à sortir à l’hiver 2010…

Mais aussi… Ultimate Game, Là-Haut & L’Age de Glace 3 : Le Temps des Dinosaures.

 

 

 

 

BASTIEN L.

Mon année 2009 fut surtout cinématographique et orientée vers Star Wars puisqu’au niveau jeux vidéos et autres romans je n’ai pas vraiment consommé en 2009. Mon année de gamer fut plus synonyme de classiques à petits prix grâce au marché de l’occasion.

 

 

TOP

 


Avatar : Très grand film de James Cameron avec un scénario certes bancal mais il est effacé par la claque graphique qu’on se prend dans la tronche. Les scènes d’anthologie sont plus nombreuses que celles plus banales. On est sur la planète Pandora pendant tout le film et cette dernière est dans notre tête pendant les jours qui suivent.

L'Etrange histoire de Benjamin Button : Le couple David Fincher/Brad Pitt accouche encore d’un grand film, une sublime histoire d’amour qui traverse le 20ème siècle des Etats-Unis. Des acteurs parfaits servis par une mise en scène impeccable.

Watchmen : Le film qui confirme que Zack Snyder est un surdoué dont les prochains films vont devenir des évènements. Il réalise ici le meilleur film de super-héros qui existe grâce à une mise en scène absolument époustouflante. Sans oublier que l’adaptation est vraiment bien faîte donc c’est un grand film de super-héros avec un très bon scénario. Comme quoi, c’est pas incompatible…

Coraline : Le dernier film d’Henry Selick est un petit bijou d’animation étant le fruit d’un travail titanesque. Film intelligent doté d’un univers inquiétant, de personnages marquants et d’une fin palpitante, bref LE film qu’il fallait voir en famille cette année. Et niveau animation j’aurai aussi pu citer le magique Là-haut, le fendard Monstres contre Aliens ou l’efficace L'Age de Glace 3 : le temps des dinosaures.

District 9 : Premier film de Neill Blomkamp qui peut passer pour un coup de maître. L’idée géniale de parler d’immigration du 3ème type dans le contexte douloureux de l’Afrique du Sud promettait énormément. Et on est servi dans la première partie du film, dommage que la seconde parte trop dans l’action même si celle en met plein les yeux.

 

FLOP

 

Humains : Ce survival à la française manque cruellement de suspense et de bonnes idées. On s’ennuie pas mal et les acteurs ont du mal à rendre le tout crédible. Même si le film ne dispose pas de grands moyens, le scénario inexistant et l’univers graphiquement quelconque font plonger le film qu’on oublie dès qu’on sort de la salle.

Et après... : Malgré un casting trois étoiles (Romain Duris, John Malkovich et la première apparition au ciné de la sublime Evangeline Lilly) et quelques belles images, le film ne convainc vraiment pas. L’histoire est sans surprise, pas franchement crédible dans son enchaînement et le verbiage vraiment trop pompant. L’effet Musso ?

Ricky : Cette chronique sociale de François Ozon avec bébé qui vole n’arrive pas à décoller contrairement à sa principale attraction. A. Lamy et S. Lopez ont beau être impeccables, il ne se passe pas grand chose durant le film qui n'apporte pas grand chose au final.

Clones : Il faut pas croire que je déteste le cinéma français donc je note quand même ce blockbsuter hollywoodien. Malgré la présence de Bruce Willis, il faut avouer que la bonne idée de base est gâchée par une mise en scène quelconque et qu’on ne peut s’empêcher de penser qu’on peut trouver beaucoup mieux ailleurs dans tous les compartiments que propose le métrage. Le film moyen par excellence vite fait, mal fait. L’effet Jonathan Mostow ?

 

 

GIL P.

Si l'année 2009 est pleine de pépites, c'est souvent à la bourre et parfois pas du tout que j'ai découvert films, jeux et séries. Toujours derrière la mise à jour de fiches pour que l'encyclopédie soit la plus complète possible, ajoutant et debuggant la radio (avec quelques plantages informatiques mémorables) et peu au devant de la scène (critiques et news), seuls les autres staffeurs me voient parfois passer tel un fantôme dans notre interface ;). C'est peu utile de donner mon avis 3 semaines après la sortie d'un film quand en plus j'ai le même que l'un des autres staffeurs mais 2010 sera peut etre l'année d'une plus grande interactivité ^^. Enfin ceci dit avec les modes de rattrapage (DVD principalement), on arrive toujours à s'en sortir ;). Je m'excuse par avance si des titres paraissent absents de cette liste, mais je n'ai tout simplement pas vu des films qui sont surement excellent tels que La route ou L'imaginarium du docteur Parnassius, je n'ai donc pas encore d'avis sur le sujet.

 

TOP

 

Le top de l'année commence avec Star Trek, qui pour moi a été la vraie révélation (et j'ai vu Avatar, je précise ;) ). Un vrai plaisir de revisiter un classique a la mode J.J. Abrams et découvrir le potentiel moderne de cette oeuvre qui retrouve une vraie jeunesse loin de toutes les tentatives moyennes d'adaptation télévisées (n'en deplaisent aux trekkies qui vont me mettre au pilori). Suis District 9, qui rebooste la science-fiction à message, Coraline qui fut un plaisir coupable d'effrayer les petits enfants, Watchmen pour son côté adaptation à la ligne de l'oeuvre originale et Là-haut qui possède une poésie sympathique même si c'est loin du succès absolu que fut pour moi Wall-E.

Grand Absent des Tops (mais il ne sera pas en flop), Avatar qui claque bien comme il faut dans la tronche mais qui ne supporte pas le plaisir de la revoyure tellement le scénario ne fait pas envie.

 

 

 

 

FLOP

 

Côté Flop, qu'on se le dise Dragon Ball Evolution a le ponpon, et de loin. Une bouse intégrale, même pas intéressante dans son côté nanar, c'est un mélange nauséabond de film pour ado, combat à la noix et effets spéciaux loupés. Heureusement les acteurs et le scénario sont aussi mauvais, ça donne une cohérence à l'ensemble.
Juste en dessous mais pas bien loin, le très décevant Prédictions, qui commence bien mais qui devient rapidement un film ennuyeux, répétitif et une occasion de plus pour Nicolas Cage de cabotiner. A retenir la scène où il pleure la mort d'un personnage (je ne spoile pas ;) ), à hurler de rire. Dommage pour un Alex Proyas que l'on avait adoré et dont on se méfiera désormais. Les deux derniers de la liste seront La Nuit au musée 2, le premier épisode m'avait bien plu, celui-là est juste l'occasion de remettre les mêmes vannes à l'écran. X-Men Origins : Wolverine en petit dernier pour le petit gout de râté qu'il a en fond de bouche. Un personnage si bon, une voie toute tracée par les deux premiers X-Men (il faut considérer que le 3e n'a jamais eu lieu sinon on a envie de meurtres)... et rien, un film plat et longuet.

 

 

RICHARD B.

Avant de repartir sur une nouvelle année (que j'espère riche en surprises), voici une petite sélection des titres qui auront marqués mon année 2009. Une année qui fut pour ma part très interessante.

 

TOP

 

AVATAR, de James Cameron


Tous les 10 ans, un film arrive et défit l’imagination des spectateurs, pourtant à y regarder de près seules huit années séparent la révélation que fut le seigneur des anneaux de Jackson et aujourd’hui l’Avatar de James Cameron. Aussi spectaculaire qu’épique, aussi révolutionnaire que reposant sur de vieux fondements, Avatar secoue et laissera sa marque parmi les oeuvres qui auront fait avancer le cinéma.Qui plus est, « Avatar» est une expérience intense sur grand écran, qui méritera plusieurs visions pour apprécier toutes les richesses de Pandora.

 

MORSE - LET THE RIGHT ONE IN, de Tomas Alfredson


Une petite perle ! Jamais un film de vampire aura montré autant de profondeur et de subtilité. Beau, émouvant, superbement interprété, Morse a décidément tout pour lui!

 

WATCHMEN, de Zack Snyder


Depuis peu, les adaptations de bandes dessinées font merveille. « Watchmen » s’inscrit dans cette continuité. Sous certains aspects, il transcende même le genre car non seulement Zack Snyder réussit son défi à adapter l'inadaptable, mais il parvient aussi à offrir un film qui matérialise nos fantasmes les plus fous – comme celui de voir de telles choses sur grand écran. Quelques petites imperfections apparaissent par moment, mais elles ne sont rien face au plaisir ressenti.

 

LA ROUTE, de John Hillcoat


Si la route peut déplaire, ce sera à cause de son rythme lent qui à coup sûr ne correspondra pas aux adeptes de la MTV et des films de Mark Neveldine et Brian Taylor. Pour le reste la route est une très belle adaptation et surtout un très grand film qui doit sa réussite autant à son casting, qu’à l’ambiance distillée.

 

MAX ET LES MAXIMONSTRES, de Spike Jonze


La réalisation de « Max et les Maximonstre » semble briller par une sorte de fougue authentique et le voyage intérieur dans le monde de l'enfance est réussi. Le film de Spike Jonze ne semble jamais lorgner sur des critères commerciaux, mais il se pose bien comme une œuvre à part entière, conciliant intelligence du récit, rythme, interprétation parfaite et naturelle des comédiens, décors enchanteurs et créatures possédant une véritable âme.

 

THE CHILDREN, de Tom Shankland


L'histoire est ainsi celle de deux familles qui, durant les vacances de Noël, se réunissent dans une maison à la campagne pour célèbrer les fêtes de fin d'année. Les moments de joie vont pourtant virer très vite au cauchemar après que l'un des leurs meurt, tombant mystérieusement d'une falaise, et que des silouhettes menaçantes d'enfants émergent des bois. Bientôt, se sont leurs propres enfants qui se mettent à souffrir d'un mal étrange, leur comportement changeant progressivement jusqu'à ce qu'ils commencent à les attaquer avec fureur...

 

THE BOX, de Richard Kelly


Le nouveau Richard Kelly, s'il risque de déstabiliser et ne pas faire l'unanimité par son scénario non linéaire et son approche plutôt négative de la condition humaine, a le mérite d'être un film sincère, intelligent, remarquablement interprété et mis en image. Pour Cameron Diaz et James Marsden c'est du tout bénéfique puisqu'ils y trouvent là leurs meilleurs rôles.

 

 

DISTRICT 9
Une variation plutôt bien foutue de la mouche version SF avec une légère touche politique. Si le départ avec le côté "reportages" fait un peu trop dans la tendance, la seconde partie du film se montre très efficace et assez surprenante.

 

VERTIGE
Vertige est une sorte de croisement entre Cliffhanger et Vendredi 13. Un grand huit vertigineux, une traque sans répit. En fait, c'est tout simplement quatre-vingt cinq minutes d'air pur dans un style de cinéma que l’on n’aurait jamais cru voir dans le paysage français. Il est certains qu’Abel Ferry est désormais un réalisateur à suivre de très près… sauf, peut-être, lorsque qu'il fait de l'alpinisme.

 

> coup de coeur festival

MOON
Moon compense son budget très étroit par un scénario solide, un jeu d'acteur impeccable et une créativité qui arrive à surpasser visuellement un grand nombre de grosses productions. Le rythme un peu lent du film pourra déplaire à certains (bref, ce n'est pas du Transformers), mais, en ce qui me concerne, je pense que passer à côté de ce film serait faire preuve d'une incroyable bêtise.

 

 

NICOLAS L.

Voici mes cinq films préférés de l’année 2009. J’aurais pu y ajouter Watchmen – remarquable par son approche originale du mythe du super héros – et L’âge de glace 3, bien meilleur que le second. Pour les flops, le hasard fait qu’y figurent deux films mettant en vedette Megan Fox. A part ça, je n’ai rien contre l’actrice.. Ah oui, au fait, je n'ai pas encore vu Avatar, donc: pas taper! Parmi les Flop, auraient pu également figurer Clones, Dragon Ball Evolution et Ultimate Game, trois films que j'ai particulièrement detesté.



TOP

 

MORSE - LET THE RIGHT ONE IN
Enorme, une véritable claque ! Voilà comment je qualifie cette magnifique œuvre de Tomas Alfredson. Film ne ressemblant à nul autre pareil, Morse – Let the Right One In est un film qui marque, à la fois de par son aspect visuel, totalement envoutant, que par son scénario (adapté d’un best seller de la littérature suédoise), qui met en avant de nombreux questionnements existentiels, tout en dégageant un très fort romantisme. Magnifique.

 

Moon (section festival / sort en 2010 en France))
Pour son premier long métrage, Duncan Jones fait très fort. Avec Moon, il nous offre  un film de SF intelligent, poétique, mélancolique et captivant. Avec, dans le rôle principal, un Sam Rockwell superbe dans une interprétation à multiples facettes et qui confirme ici tout le bien que je pensais de lui. A voir de toute urgence ! Le film n'est pas encore sorti en salles françaises, mais il était impensable que je ne le glisse pas à la deuxième place de mon Top 2009.

 

DISTRICT 9
Après une entame "fashion" qui m'a laissé craindre le pire, je dois admettre que j'ai été complètement séduit par ce film de SF captivant, original de par ses choix de traitement, et scindé en deux parties qui dégagent des sensations bien distinctes. Un monsieur tout le monde écrasé par son éducation et son métier qui finit par s'humaniser en devenant un monstre puis une machine de guerre. Avec, de plus, un regard très pertinent, sans être envahissant, sur le traitement des minorités.

 

Bienvenue à Zombieland
Shaun of the Dead a mis la barre très haute dans le domaine de la comédie horrifique. Et seul Bienvenue à Zombieland, pour le moment, parmi tous les films du genre qui se sont succédé depuis, frôle son niveau d'excellence... sans parvenir à l'atteindre. En effet, le film de Ruben Fleischer est vraiment bien écrit, très drôle, et particulièrement bien réalisé. Son seul petit défaut est son manque de piquant, reflet d'une volonté d'être un produit consensuel, apte satisfaire la bienséance américaine. Un excellent divertissement tout de même.

 

Pandorum
Bon, c'est sûr, Pandorum ne révolutionne pas le genre. Cependant, grâce à un script bien écrit, une réalisation solide et un casting de qualité, il vaut bien mieux que bon nombre de films de SF bien plus friqués qui voient le jour, chaque année, à Hollywood. C'est bien simple, je n'avais plus pris autant de plaisir à visionner une série B de SF horrifique depuis Pitch Black, il y a presque dix ans. C'est dire que cela me manquait.

 



FLOP

 

2012
Avec sa superbe cosmétique, 2012 n'est qu'une magnifique enveloppe vide. Pour être plus clair; le film de Roland Emmerich se résume en une succession de séquences numériques pétaradantes où essaient vainement d'exister des personnages stéréotypés évoluant dans des situations redondantes ne présentant que poncifs et incohérences. Si Roland Emmerich nous prouve encore une fois qu'il est un excellent technicien, il reste enlisé dans la médiocrité artistique et, apparemment, il en fait son affaire.

 

Transformers 2
Que dire d’autre de ce deuxième opus de Transformers qu’il ne sert à rien à part confirmer le fait que Michael Bay adore les beaux emballages de grandes caisses pleines de vide. Un défilé cosmétique composé de robots rutilants, de Megan Fox et d'Isabel Lucas - le tout accommodé par un monumental déballage pyrotechnique - suffisent-ils à obtenir un bon film? Michael Bay le pense surement. Moi pas.

 

Jennifer's body
Jennifer’s Body est une petite série B horrifique destinée aux adolescents qui, sans la présence au casting de Megan Fox et une assommante campagne marketing, serait passée quasiment inaperçue. Il faut dire que le film de Karyn Kusama (déjà auteur d’un Aeon Flux aussi peu marquant) n’a pas grand-chose de mémorable à nous proposer, ni rien de vraiment honteux. Une œuvre déjà oubliée.

 

Humains
Faire figurer un film français dans ce flop 2009 me fait mal au coeur. Mais il est une évidence de dire qu'Humains est une véritable bouse opportuniste surfant (encore plus mal que Brice de Nice, imaginez le désastre, ou plutôt la noyade) sur l'actuelle vague du survival. C'est tellement mauvais (avec une motion spéciale pour le scénario, absolument inepte) que j'en suis arrivé à me demander comment un tel truc a pu sortir en salles.

 

 

FREDERIC C.

Ah encore une année qui se termine et quelle année! Mes cheveux tombent de plus en plus ...comment ? je ne suis pas là pour parler de moi ?!!
Bon Ok alors mon année ciné fut bien remplie et voilà mon bilan:

 


TOP

WATCHMEN
Et le voila le CHEF-D'OEUVRE de 2009. Un grand et vrai film de Super Héros violent, aux dialogues crus et une mise en scène parfaite comme toujours chez Zach Znyder.

 


MIDNIGHT MEET TRAIN
Les fans Français de Clive Barker ont enfin pu découvrir le film qui a réconcilié l'auteur de HELLRAISER avec le cinéma. Un film qui nous plonge au coeur de New York avec un Vinni Jones à la force sèche et violente.

 


ULTIMATE GAME
Chaque année je m'autorise mon film qui va lobotomiser mon cerveau. La version Running Man des auteurs de Hyper Tension nous permet de nous défouler pendant 1 h 30 sans se poser de question. Merci les gars cela fait du bien.

 


MUTANTS
Depuis plusieurs années le cinéma de genre Fançais nous offre des merveilles, et cette année c'est le film de David Morley qui est LE CHEF-D'OEUVRE du cinéma Français un film glacial, violent et tendre à la fois. A (re)découvrir en  URGENCE.

 


FLOP


Je vais faire simple car pour moi il n'y a pas de mauvais film; mais cette année j'ai tout de même trouvé sans problème un mauvais film, qui est, PARANORMAL ACTIVITY comment le réalisateur a t'il pu imaginer une seconde que les amateurs de film de genre pourraient être effrayés devant des draps qui se lèvent seuls et un couple qui se brosse les dents pendant 1 h 15. NULLLLLLLLLLLLLLLL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

NICOLAS W.

 

TOP:

1- Watchmen de Zach Snyder

 

Watchmen est LE film de 2009. Il est l'aboutissement de la nouvelle vague des films sur les super-héros. Mais cette fois, l'histoire, tirée du roman graphique éponyme signé Alan Moore, Watchmen est retranscrit sur l'écran par le décidemment génial Zach Snyder. Des Héros noirs, ambigues, extrémistes et has been, un contexte de guerre froide transfiguré, une bande originale démentielle, un générique déjà culte, des acteurs formidables et une mise en images sublime : Watchmen est LE film de super-héros qui vient rivaliser avec l'Incassable de M. Night Shyamalan. Un Must absolu.

2 - Avatar de James Cameron

 

Film phénomène, prouesse technologique et virulent pladoyer écologiste, Avatar est la révolution promis de Mr James Cameron. Enchantement pour les yeux, surtout en 3D, au coeur d'une expérience démesuré. Les Na'vis font désormais partis des incontournables du cinéma moderne qui vient d'entrer dans une nouvelle ère de haute technologie.

 

 

3 - Morse de Tomas Alfredson

 

Alors que la saga Twilight envahit les écrans et phagocyte les esprits en détournant misérablement le mythe vampirique (Cf. Flop), Morse - Let the Right One in de Tomas Alfredson débarque du grand nord pour remettre les choses en ordres. Enorme succès critique, Morse fait partie de ces joyaux inestimables du cinéma d'auteur. Contant l'amour improbable entre deux jeunes enfants dont l'un se révelera être un vampire, Morse explose et rayonne par sa beauté, sa poésie improbable et son interprétation bluffante. Une perle venu du Froid qui vous montrera les vampires de la plus belle des façon n'oubliant ni de respecter le mythe ni l'intelligence du spectateur. Un tour de force.

4 - La Route de John Hillcoat

 

La route est un des livres les plus marquants de la décennie. Transposé à l'écran par l'australien John Hillcoat, le roman de Cormac MacCarthy acquiert une puissance visuelle inouïe. Emmené par le formidable Viggo Mortensen métamorphosé pour ce rôle de père, parcouru par un pessimisme et une symbolique forte, le long-métrage d'Hillcoat est l'exact opposé apocalyptique du navet 2012. Il est de ces films qui marque instantanément.

 

5 - District 9 de Neill Blomkamp

 

District 9 marque le retour d'une science-fiction de haute volée et originale au cinéma. Le petit protégé de Peter Jackson, Neill Blomkamp, livre un film formidable, à l'intelligence et à la mise en scène remarquable. Prenant pour cadre une Afrique du Sud et son passé d'Apartheid pour y installer des Extra-Terrestres exploités et parqués tels des bêtes. En sus des réfléxions sur la liberté et l'oppression, sur la différence et la tolérance, il nous offre des moments d'action confinant au génie et ridiculisant en quelques séquences les esbrouffes de Michael Bay. Un coup de maître

6 - L'étrange histoire de Benjamin Button de David Fincher

 

S'il est un réalisateur qui a prouvé mainte et mainte fois son talent, c'est bien David Fincher. Après des films tels que Seven ou Fight Club, David Fincher revient à un cinéma plus sobre avec une histoire fleuve sur l'extraordinaire vie d'un homme qui rajeunit. Témoignage de toute une époque en plus du difficile apprentissage de la vie, le long-métrage est surtout un vibrant pladoyer d'un amour intemporelle. Avec sa mise en scène aussi maniaque et parfaite qu'à l'accoutumée, épaulé par des acteurs immenses tel que Brad Pitt et Cate Blanchett, David Fincher livre une formidable épopée qui divisera. Ce n'est pas un film d'action, c'est un film lent, beau qui raconte la vie d'un homme de bout en bout. Magnifique.

7 - Là-Haut de Pete Docter

 

Pixar est en haut, oui tout en haut dans le domaine de l'animation. Avec Là-haut, il semble qu'il veuille encore enfoncer le clou. Parcouru par une émotion et une créativité débordante, le film d'animation de Pixar est une nouvelle petite pépite qui nous parle de l'amour, de la vie et de la mort comme aucun autre. En une introduction sans paroles, ils résument tout leur savoir faire. Indispensable.

 

8 - Coraline d'Henry Selick

 

Après L'étrange noël de Monsieur Jack, le nouveau film d'animation d'Henry Selick est une nouvelle réussite. Coraline, adaptation du roman éponyme de Neil Richard Gaiman, est empreint de cette esthétique étrange et fascinante propre au réalisateur. Dans un monde de magie et grâce à de nombreuses fulgurances, Coraline est une totale réussite.

 

9 - Midnight Meat Train de Ryuhei Kitamura

 

Adaptation d'une des nouvelles du romancier horrifique Clive Barker, The Midnight Meat Train est une vraie bonne surprise. Film d'horreur surprenant et plus ou moins fidèle au récit initial, emporté par l'excellent Vinnie Jones et le jeune Bradley Cooper, il nous emporte dans le monde sombre de Barker avec une violence sans concession et la maîtrise de Ryuhei Kitamura. A frissoner de plaisir...

 

10 - Pandorum de Christian Alvart

 

L'énorme surprise de 2009 se révèle être Pandorum. Petit film science-fictif sans prétention mais diablement bien pensé, disposant d'une atmosphère lourde et d'acteurs convaincants, le long métrage de Christian Alvart réunit tous les ingrédiens nécessaire à un bon film de série B. Grâce à une fin surprenante et quelques bonnes trouvailles, il s'impose comme un excellent coup d'essai...A voir

 

 

 

FLOP :

1 - Twilight 2 de Chris Weitz

Dans la séquence Nicolas W. se fait des amies, voici THE Flop de 2009 , Twilight - La Tentation . Après un premier volet plus que passable, on remet le couvert avec cette suite qui est 2 fois plus. 2 fois plus de mâles branchés avec des loups loups et des vampires boules à facettes. 2 fois plus de romantisme sirupeux et culcul la praline (l'opposé direct du magnifique Away We Go). 2 fois plus de séquences débiles avec la palme pour la poursuite au ralenti des deux amoureux qui nous rappelle le bon souvenir de la pub Royal Canin. Mais n'oublions pas la fameuse séquence de "j'éponge le sang sur ton front avec mon maillot pour que tu vois que je ne suis pas seulement un ami mais que je suis aussi un mec avec des abdos". Des acteurs aussi doués que des chimpanzés (même si Jacob s'en tire légérement mieux), un mythe de vampire totalement dénaturé et qui se voit transformé pour en faire un outil hype et fashion... La fin achèvera de convaincre de la médiocrité du métrage (seul le score d'Alexandre Desplat est à sauver...) qui pourtant compte de nombreux adorateurs. Alors Twilight phénomène de société? Lobotomie de masse? Film à pucelles ? Lobbying de Royal Canin ? Pladoyer pour les plans à 3? Ou simplement un film insipide, préformaté et insupportable de nullité à l'instar des livres de Stéphanie Meyer?

2 - 2012 de Roland Emmerich

 

2012 était promis comme un film à gros budget et qui devait en mettre plein les mirettes. Soyons clair, on en prend plein la vue et tous les pires cataclymes sont passé en revue, c'est donc un fabuleux montage de catastrophes. Le reste c'est...euh...ben c'est nul oui. Aussi crédible que de voir un jour des fachistes pacifiques, Roland Emmerich déçoit définitivemen après le déplorable 10.000. On passera rapidement sur les personnages tous plus caricaturaux les uns que les autres et sur la moral de bas-étage qui parsème le film...On lui préfèrera largement Le jour D'après...

3 - Paranormal Activity d'Oren Peli

 

Certains films arrivent avec un buzz sorti dont ne sait trop où, Paranormal Activity fait parti de ceux-là. Production fauchée auquelle on doit reconnaître une certaine ingéniosité, elle accumule les poncifs et devient rapidement répétitive. Malgré la bonne volonté du couple principal, La peur est loin d'être au rendez-vous...

 

 

4- Transformers 2 de Michael Bay

 

Transformers c'est l'histoire de robots qui se foutent sur la gueule avec Megan Fox au milieu dans des tenues sexy qui vont faire frémir les mecs de la salle de ciné et verdir leurs copines. Bon c'est super bien fait niveau effets spéciaux mais l'intrigue tient sur un timbre poste alors pourquoi lui avoir donné une suite encore plus crétine que le premier volet ? Un blockbuster bourrin et sans saveur à l'arrivée qui prouve que Michael Bay devrait retourner faire des films comme The Island...Note pour le prochain volet : Plus de petites tenues pour Megan Fox.

5 - Predictions d'Alex Proyas

 

Prédictions est la grosse déception de l'année. On attendait beaucoup de l'excellent Alex Proyas. Mais on attendait pas un film sans saveur, déjà vu 10 fois, avec des acteurs peu inspirés et surtout une idéologie nauséabonde. Il reste pourtant quelques traces du génial réalisateur dans certaines séquences catastrophes. Espérons qu'il saura à nouveau nous surprendre et de meilleur manière que celle-ci!

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Merci pour vos top /flop
    Je suis plutot d'accord sauf avec FREDERIC C et Paranormal.

    Me reste pas mal de films de 2009 à découvrir que vous classez top et c'est tant mieux :)
    alone, le 2 janvier 2010 07:22
  • Et bonne année à vous aussi :)
    alone, le 2 janvier 2010 07:22
  • d'accord dans l'emsemble sauf wolverine qui fait passer un moment agreable en le regardant d'un oeil pas trop critique (et personne ne dis rien sur le dernier tarantino?)
    dvader, le 2 janvier 2010 22:01
  • Le dernier Tarentino a fait un vive débat dans la rédaction pour savoir si le film avait sa place sur SciFi-Universe.
    La majorité a décidé que non.

    Pour ma part il est dans mon TOP Cinéma de l'année.
    Nicolas W., le 3 janvier 2010 02:19
  • 1 waaaaaaaaaaatchmen
    2 drag me to hell
    3 terminator salvation
    4 inglorious basterds
    5 zombieland

    pour les flops ben je dirais wolverine car je suis plus severe avec les films de super-heros.
    victor stone, le 3 janvier 2010 15:51
  • Star Trek version J.JAbrams, c'est une sorte de Pirates des Caraïbes version space-opéra, bourré d'action, d'aventure et d'héroïsme, mais avant tout autre chose d'un esprit fun complètement décomplexé ! J'en redemande...
    >>>>

    euh... star trek c'est justement moins de fun pour plus d'intellectualité ^^

    et si c'est ce que tu recherches tu peu commencer avec la série DS9 avec ses deux dernières saison fun batailles stellaires stratégie et charisme des personnages...
    et c'est ce qui fait tous l'intérêt de cette oeuvre.

    jjadams n'a rien fait de bon dans cet parodie star trek bourré d'incohérence et de non sens.

    je réagit juste sur la phrase fun et jouissif star trek l'est aussi intellectuellement parlant et en d'autre moment comme dans le navet abrams...


    sinon en général d'accord avec ces top/flop excepté pour prediction que j'ai trouver très bien!
    le scénario est identique au remake le jour ou la terre s'arrêta à la différence que dans prédiction il n'y a pas de happy end misérablement américain comme dans l'autre bouse ou l'alien est con comme ces pieds.
    broly-sama, le 9 janvier 2010 23:48