75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Uwe Boll invité d'honneur de l'Etrange festival

Publié il y a 7 ans par Richard B.

Rampage et Postal à l'honneur au forum des Halles

Uwe Boll invité d'honneur pour le 15 ème anniversaire de l'Etrange festival de Paris ?
Voilà bien une idée qui, au premier abord, aurait pu paraître farfelue... Si ce n'était que les spectateurs étaient bel et bien présents pour découvrir les nouvelles oeuvres du réalisateur. Le personnage était donc bien présent pour un jeu de questions/réponses avec le public. Le tout orchestré par Rurik Sallé de Mad Movies.

étrange festival de Paris

Ce dimanche, sur les trois films proposés, deux furent diffusés; tout d'abord Rampage, suivi de Postal. Avec ces deux films, Uwe Boll essaie de changer son image de mauvais réalisateur de film de divertissement pour s'inscrire dans la liste de ceux qui ont quelque chose à raconter. Alors, fini le temps des "Far Cry" et "Bloodrayne" ? Pas sûr vu que le troisième Bloodrayne est en production. Mais, en attendant, depuis Postal, Uwe Boll s'améliore et il faudrait être mauvaise langue pour dire encore qu'il est le pire des réalisateurs au monde (cela ne fera pas de lui pour autant l'un des meilleurs). Rampage, vu hier, s'inscrit donc dans la lignée de son "Stoîc". Un film plutôt étonnant, même si j'ai préféré son dernier ou le choix de la prise de vue à vif, façon documentaire, m'a moins géné.

présentation de Rampage

"Rampage" tourne autour de l'histoire d'un jeune homme, Bill, qui vit encore chez ses parents et qui décide soudainement, un matin, de faire un véritable carnage dans sa ville. Ce film aux allures de "shoot'em up" cache avec un certain cynisme et humour noir la réponse d'Uwe Boll à la surpopulation et à la crise financière. Sur le papier, nous avons là un film épatant qui mélange habilement fusillade, sujet de société, humour, et surtout une conclusion plutôt surprenante et habile. Sur l'écran, le film suit, comme dit plus haut, le côté "documentaire" avec caméra à l'épaule. Le problème c'est que sur la durée,  cela fini plus par agacer que convaincre, la caméra tremble en permanence, et cela casse toute tentative de construction d'ambiance. Bref si Rampage aurait pu être le chef-d'oeuvre d'Uwe Bolll il est au final qu'un film intéressant, mais pas totalement abouti.

Uwe Boll au festival

Pour ce qui est de Postal, il en est tout autre, puisqu'ici sa réputation de "surprenant " n'est pas usurpée. Mettant en avant toute la rage, avec son attitude "j'en ai rien à foutre", de Uwe Boll, Postal est tout simplement un oeuvre disjonctée, drôle, et sans compromis. Même les gosses en prennent plein la gueule. Bref, le Uwe Boll de Postal est enthousiasmant et "dingo". On aime ça, et rien que pour ce film le cinéaste allemand ne mérite pas tout l'acharnement que l'on porte sur lui.

 

Nous avions d'ailleurs la chance de rencontrer le réalisateur en avril dernier. Vous pouvez retrouver l'interview sur le lien ci-dessous, puis toujours ci-dessous vous pouvez découvrir un extrait de son Q&R avec le public lors de cet étrange festival cuvée 2009.

> voir la première partie de l'interview (avril 2009)

> voir la seconde partie de l'interview (avril 2009)

> Voir interview complète en manuscrite

 

Téléchargez le lecteur Flash pour voir cette vidéo.

Source : scifi-universe

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • C'est une vaste blague???!!!!
    Kasongo, le 8 septembre 2009 14:37
  • Ou alors Uwe Boll est un invité d'horreur de l'étrange festival
    the master, le 8 septembre 2009 16:29