75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Annecy 2009 : 5 Courts - Nos Coups de Coeur

Publié il y a 7 ans par Sylvain T.

Le palmarès officiel a été dévoilé, voici notre sélection parmi les courts-métrages présentés.

Cette année encore, ils étaient extrêmement nombreux. Pour vous, SciFi-Universe en a retenu 5, 5 courts-métrage qui nous ont marqué et qui méritent d’être mis en avant afin de vous les faire découvrir. Ils n’ont pas forcément gagné et pourtant, ils valent le coup, lumière sur…

#1 : Varmints (2008 - UK)
Confrontée à l’urbanisme massif, à l’indifférence et à l’inconscience, une petite créature lutte pour conserver un peu de la paix qu’elle a connue autrefois. Un court très écolo, il faut dire que c’est la mode en ce moment, entre Home sur France 2 et au cinéma, et la poussée des Verts aux Européennes, on en aura jamais autant mangé. Mais avec Varmints, on a le droit à du très, très haut niveau. Il faut dire que cette petite créature est tellement mignonne que l’on se prend d’affection pour elle, voyant la pollution et la mort arriver, on va suivre son ascension dans cette ville grise, n’ayant aucune âme et où tout le monde se ressemble. Il y a également une très belle réalisation et une 3D très détaillés, notons aussi que c’est le célèbre studio AKA qui a produit ce court.

#2 : Western Spaghetti (2008 - USA)
Extrêmement court (1min45), Western Spaghetti met en scène des objets de la vie quotidienne, pour créer des spaghettis bolognaises exceptionnelles. Pour se faire, le réalisateur PES a utilisé des objets en les détournant de leur sens premier. Par exemple, le réalisateur utilise une pelote de laine afin d’en faire un morceau de fromage pour la râper et faire du parmesan dans sa sauce tomates. Autre exemple, pour faire les spaghettis, PES va prendre des mikados, les mettre dans la casserole, lorsqu’ils deviendront logiquement mou, une fois dans la passoire, ce seront des… élastiques ! Follement amusant et d’une qualité rarement vu dans un court auparavant, Western Spaghetti est un must.

#3 : Slavar (2008 - Suède)
Coup de cœur de l’UNICEF (il a d’ailleurs gagné le prix éponyme à Annecy), Slavar est un documentaire animé mettant en scène Abuk, 9 ans et Machiek, 15 ans. Ces derniers sont interviewés par une journaliste après qu’ils aient été enlevés par une milice contrôlée par le gouvernement soudanais. Ils nous expliquent alors comment ils ont été vendus, puis utilisés comme esclaves. Il s’agit d’un court de 15 minutes, basé sur un véritable documentaire traitant du même sujet (et datant de 2003), mais porté à l’écran sous forme de court d’animation afin de toucher un plus grand public. Le résultat est sans appel, ça marche magnifiquement bien grâce à une mise en image particulièrement touchante.

#4 : L’Homme à la Gordini (2009 - France)
Complètement barré, ce court-métrage est pourtant très drôle, vous allez comprendre pourquoi : A la fin des années 70, dans une banlieue imaginaire, la coutume est de ne porter ni slip, ni pantalon, uniquement des hauts orange. Avec l’aide d’un insurgé masqué en R8 Gordini Bleue, Monsieur R. et sa femme préparent une révolution vestimentaire radicale. On assiste à un spectacle totalement ahurissant, c’est débile, mais qu’est-ce que c’est drôle !

#5 : Melvin (2008 - Suède)
Vous ne connaissez pas Melvin ? Mais si, la petite tortue d’un zoo imaginaire qui n’est pas très sympathique. Il n’aime pas les humains, il préfère être seul, mais malheureusement pour lui, il va faire la rencontre de Pucko. C’est une mouche de mai, vous savez, ce genre de petits insectes qui ne vit que quelques jours. Mais lorsque Melvin lui apprend la nouvelle, Pucko veut passer la meilleure journée de sa très courte vie avec… la tortue ! Damned, il n’a décidément pas de chance notre pauvre Melvin… Une leçon de vie assez décalé, puisque finalement, ce court nous apprend qu’on a tous besoin d’un ami avec qui parler, même si l’on est trop têtu pour le savoir.

(Images provenant du court Varmints - Studio AKA © 2008)

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Bonne sélection. Slavar n'a pas que gagné le prix UNICEF, mais aussi le cristal d'Annecy.
    Gaël, le 15 juin 2009 10:00