75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

BIFFF : astéroïde, familles tueuse et zizi tueur venu d'ailleurs

Publié il y a 7 ans par Vincent L.

8ème jour...

La huitième journée du BIFFF a commencé dès 14h avec la projection du premier long métrage de F. Javier Gutierrez, Before the fall. Oeuvre atypique au croisement de plusieurs genres, elle a permis au public belge de découvrir un cinéaste sud-américain très prometteur.

8th Wonderland ne nous a pas autant convaincu. Sur une bonne idée, qui aurait pu faire un bon court-métrage, Nicolas Alberny et Jean Mach ont trop étiré le concept et finissent par provoquer l'ennui.

Shrill Cries of Summer, film de fantôme japonais, n'a pas su convaincre Richard B. Malgré un concept de base attractif, le film met ainsi plus d'une heure à réellement démarrer.

Dead in 3 Days 2 a ouvert la soirée par sa médiocrité assez affligeante. Slasher movie lethargique de deux heures, le film finit par provoquer de furieuse crise de rire lors d'un final à faire palir de jalousie Benny Hill.

La soirée s'est ensuite continuée sur le nullissime Walled In, de Gilles Paquet-Brenner avec un Pascal Grégory grotesque et une Deborah Kara Unger tellement défigurée à la chirurgie esthétique qu'elle finit par ressembler à Mickey Rourke (au moins elle fait peur, elle).

Enfin, la soirée s'est terminée avec le sexe tueur de Ron Jeremy dans One Eyed Monster, film très potache qui, bien qu'amusant au début, ne sait pas tenir dans la longueur (un comble pour un film sur le milieu du porno !).

Au final, malgré une ambiance toujours survoltée, cette huitième journée du BIFFF a tout de même été moyenne niveau programmation. Espérons que le remake de La Dernière maison sur la gauche, ce soir, remonte le niveau !

Andreas Prochaska (en haut à gauche), Nicolas Alberny (en haut à droite) et Patrick Tatopoulos (en bas à gauche)

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la SF en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »