75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

BIFFF 2009: comme un dimanche de Paques

Publié il y a 7 ans par David Q.

4eme jour

En ce quatrième jour du BIFFF 2009 et dimanche Pascal, les spectateurs des nombreuses séances de la journée n'ont pas déserté les salles obscures du festival malgré le gigot (saignant bien sûr) aux faillots et les chocolats disséminés dans le jardin.

Le matin, nous n'avons pas chaumé puisqu'il fallait terminer de préparer nos interviews du début d'après midi. Invités au BIFFF pour parler de leur nouveau film STOIC, Uwe Boll et Edward Furlong ont bien voulus répondre à nos questions, sous l'oeil inquisiteur de nos caméras. Comme STOIC (le meilleur Uwe Boll) n'est pas vraiment un film dans nos thèmes, nous en avons profité pour les questionner de manière rétrospective sur leurs carrières. Deux interviews que vous découvrez prochainement. Edward Furlong a joué, souvennez-vous, le jeune John Connor aux cotés d'Arnold Schwarzenegger dans Terminator 2. Uwe Boll est un réalisateur souvent décrié pour ses adaptations de jeux vidéo au cinéma et il ne s'agissait pas de trop le titiller (je ne voulais pas avoir à l'affronter sur un ring de boxe), mais surtout de lui donner une sorte de droit de réponse aux nombreuses critiques qu'il a reçu. Pendant nos interviews les spectateurs quant-à eux ont pu découvrir From inside.

Une fois ces interviews terminés et ce bon moment passé en compagnie de ces personnalités intéressantes, nous nous sommes dirigés vers le BIFFF pour trainer un peu dans le hall, discuter avec d'autres webmasters de leurs interviews et un peu parcourir l'exposition de peinture et de statues en libre accès, présentée par Artief, une galerie d'art belge composée de créateurs multidisciplinaires qui ont été sélectionnés pour exposer tout spécialement au BIFFF. Complètant les peintures sur corps du festival, ces oeuvres aussi originales que variées proposent un panel de talents ayant tous un rapport avec les thématiques du BIFFF. Marifey, Mistral, Johan Nieuwborg, David de Graef, Jef Bertels ou encore Peggy Wauters et Raf Veulemans sont parmi les personnes exposants cette année. A chaque fin de séance, les spectateurs peuvent donc venir se perdre dans cette exposition permanente pour admirer et essayer de comprendre certaines de ces compositions contemporaines alambiquées.

(Nightmare Detective 2)

Nous avons ensuite rejoint les salles du BIFFF pour voir deux films. Le premier, Nightmare Detective 2, est un film japonais assez difficile à comprendre. Une personne est capable d'intervenir dans les cauchemars d'autres personnes mais cela peut avoir des répercussions et des effets secondaires sur celui qui lui demande. On n'a peut-être pas la bonne culture ou un intellect assez développé, quoiqu'il en soit, on était très content de sortir de la salle. Le suivant, Les Intrus, est un remake américain d'un film coréen : Tales of a Two Sisters. Une jeune fille revient chez elle après un passage dans un hopital psychiatrique suite à l'accident qui a tué sa mère. Mais quend elle revient, son père a une nouvelle petite amie, la maison a changée et elle commence à vouloir recréer son environnement d'antan tout en se posant des questions sur les circonstances de l'accident. Pour ma part, je l'ai trouvé pas mal, mais je ne connaissais pas l'original. Richard B., qui lui, avait vu l'original a trouvé le film inutile puisqu'il n'apporte rien et se trouve être moins subtil.

Lire la critique de Nightmare Detective II

Source : scifi-universe

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • CFR PHOTO - Faut être japonnais pour pouvoir admirer le postérieure des gens assis sur leur trône à côté de vous sans pour autant voir leur tête. ;-)
    Aldebaran, le 15 avril 2009 14:33