75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Nifff 2008 : Le Compte-rendu en images et vidéos !

Publié il y a 8 ans par Richard B.

Le bilan de cette 8éme édition du nifff


Il est venu le temps de faire un petit résumé en vidéos et en images de cet 8éme édition du NIFFF (Neuchâtel International Fantastic Film Festival) qui c’est déroulé la semaine dernière, un petit récapitulatif de tout ce festival, mais aussi un aperçu des futurs interviews que vous pourrez découvrir sur SFU.



La journée d’inauguration :
Mardi 1er juillet, aux alentours de 20H, a eu lieu la cérémonie d'ouverture du NIFFF. Un coup d'envoi lancé avec des élèves danois et leur professeur Alien dans «The Substitute» du réalisateur Ole Bornedal. Le film pourrait être un croisement entre "Les Goonies" et "The Faculty", tout cela mené avec un savoir-faire indéniable, provoquant tout au long du métrage le sourire du public.
Bien avant ce film d'ouverture, il y eut, bien entendu, l'ouverture du festival proprement dite, avec pour premier intervenant Pierre-Yves Jeanneret, président de l’Association du NIFFF qui nous a exposé les objectifs d'un festival représentant la diversité culturelle ainsi que son importance dans le milieu du cinéma dit de « genre ». L'un des objectifs du festival est aussi d'essayer sortir ce cinéma des préjugés et des clichés dont il est parfois la victime. Pour cette 8éme édition, Pierre-Yves Jeanneret nous a aussi parlé de diversité thématique et géographique (avec pas moins de 25 pays représentés). Le président de l'association n'a pas non plus oublié de rendre hommage à Olivier Müller, fondateur et ancien président du NIFFF. Vous pourrez d’ailleurs y découvrir leurs discours en vidéos ci-dessous !
Il suivra l’intervention de Nicolas Bideau, grand chef de la section cinéma de l'Office fédéral de la Culture, qui s'est amusé à décrire chaque lettre du NIFFF et en faire une synthèse sur l'avenir du cinéma de genre en suisse.
On pourra aussi noter les interventions de Valérie Garbani, conseillère communale de Neuchâtel et déléguée aux affaires culturelles, Sylvie Perrinjaquet, conseillère d'État en charge de la culture, Anaïs Emery (voir vidéo), directrice artistique du NIFFF et Michel Vust, directeur administratif au NIFFF.






Le Japon et l’Italie à l’honneur :
Le NIFFF a exploré cette année deux mouvements majeurs de du cinéma de genre au travers des rétrospectives consacrées à Nakagawa Nobuo et au Giallo. Pionnier du cinéma fantastique japonais, Nakagawa Nobuo est resté un auteur prolifique qui encore aujourd’hui a valeur de référence. Revendiquant lui-même cette filiation artistique, Hideo Nakata fut cette année l’invité d’honneur du festival. Quant à l’âge d’or du thriller et de l’horreur à l’italienne, il fut dignement représenté par Lamberto Bava, Francesco Barilli et Ruggero Deodato, hôtes de marque du programme Profondo Giallo. Les trois réalisateurs transalpins se sont exprimés notamment lors d’une table ronde qui c’est tenu le samedi 5 juillet au Théâtre du Passage.



L’Espagne présente sur tout les fronts !
L’Espagne fut plus que présente pour cette édition du Nifff, avec la présence sur les lieux du réalisateur de "Fragile", Jaume Balagueró qui a présenté son film "Rec". Il ne fut pas seul puisque Isidro Ortiz est lui aussi venu en personne présenter le très surprenant Eskalofrío.

Focus sur la création suisse :
Auteur de films très particuliers, le cinéaste culte Jess Franco a fait une halte au NIFFF pour présenter un échantillon de sa collaboration avec le producteur suisse Erwin C. Dietrich. Les réalisateurs Peter Volkart, Zoltán Horváth et le duo Cédric Louis & Claude Barras, qui ont concouru pour la Compétition SSA/Suissimage ont été les dignes représentants du cinéma fantastique suisse actuel.
La création suisse fut par ailleurs à l’honneur de l’exposition Swiss Design in Hollywood, consacrée notamment à John Howe et Christian Lorenz Scheurer qui sont venus mercredi 2 juillet lors d’un vernissage.




Un Jury impressionnant et un invité de prestige !
C’est presque la larme à l’œil, que j’ai pu m’entretenir avec le phénoménal Joe Dante, comment rester de marbre devant un tel personnage qui a constamment navigué entre horreur, comédie, fantastique, politique et nostalgie. Véritable connaisseur en cinéma, vous pourrez découvrir toute sa passion à travers son site : http://www.trailersfromhell.com/
Le cinéaste américain fut assisté par le réalisateur français Xavier Gens, le Norvégien Jens Lien ainsi que par l’écrivain américain Lucius Shepard.
L’invité de prestige fut George A. Romero, de retour à Neuchâtel pour présenter son dernier film, "Diary of the Dead".



La cérémonie de clôture :
Pour la soirée de clôture nous notions la présence dans la même salle que le public de : Joe Dante, Hideo Nakata, Syd Mead, Jens Lien, Xavier Gens, George Romero !




Durant six jours, le NIFFF a fait vivre aux spectateurs des cinémas Apollo et de l’Open Air un cinéma de genre varié, venant de différents horizons et offrant ainsi une vision plus globale de la richesse cinématographique mondiale.
Avec une affluence record de plus de 20'000 spectateurs, le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’impose comme un festival de plus en plus important qui devient indispensable à tout amateur de merveilleux et de frissons !

Le Palmarès !
Prix H.R. Giger « Narcisse » du meilleur film: Sleep Dealer de Alex Rivera (USA/Mexique)
Mention spécial du Jury : Let the Right One in de Tomas Alfredson (Suède) et à Tokyo! de Bong Joon-ho, Leos Carax et Michel Gondry (France/Japon/Allemagne/Corée du Sud)
Méliès d’argent du meilleur long-métrage européen : Let the Right One in de Tomas Alfredson (Suède)
Prix H.R. Giger «Narcisse » du meilleur court-métrage suisse : Vincent le Magnifique de Pascal Forney Nomination au Méliès d’or du meilleur court-métrage européen : Scary de Martijn Hullegie (Pays-Bas) Prix H.R. Giger « Narcisse » de la meilleure vidéo d’art : The Counterfeiters de Katia Bassanini Prix TSR du Public : CJ7 de Stephen Chow (Hong-Kong) Prix Mad Movies : Om Shanti Om de Farha Khan (Inde) Prix de la jeunesse : Let the Right One in de Tomas Alfredson (Suède) Prix Titra Film : Tokyo! de Bong Joon-ho, Leos Carax et Michel Gondry (France/Japon/Allemagne/Corée du Sud)

La 9ème édition du NIFFF se déroulera du 30 juin au 5 juillet 2009

Diaporama photo : Sleep Dealer [2008]

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de l'imaginaire en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • Where is that rocking Franco panel video? Can't wait to see that.

    Great NIFFF coverage by the way!
    Blake, le 22 juillet 2008 04:48