75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

L'Odyssée Martienne de Stanley Weinbaum

Publié il y a 9 ans par Lucie M.

en "Beau Livre" aux éditions Coda dès décembre 2007

Les éditions CODA ont le plaisir de vous annoncer la parution le 1er décembre 2007 de Une Odyssée martienne de Stanley Weinbaum, ouvrage de 500 pages regroupant tous ses récits courts, ses poèmes et son Esquisse autobiographique.
Tous les textes ont été nouvellement traduits à partir du texte de leur publication originale en pulp magazine, et classées dans l’ordre chronologique de leur parution, l’ordre de composition étant impossible à établir en l’état actuel de la connaissance de l’histoire des manuscrits originaux.
Né en avril 1902, Stanley Weinbaum meurt en décembre 1935 d’un cancer de la gorge après avoir brillé dans la littérature de science-fiction comme le plus brillant des météores. Malgré la brièveté fulgurante de sa carrière littéraire, il est « le premier génie de la science-fiction américaine » comme le proclame Isaac Asimov.
Ingénieur de formation, dès 1934 il bouleverse le genre avec Une Odyssée martienne qui met en scène des aliens doués de logique, mais d’un langage et d’un comportement étrangers à ceux de l’espèce humaine.
Alors qu’à son époque les auteurs et les lecteurs de science-fiction se bornent la plupart du temps au space opera, à connotation souvent militaire, voire militariste, les thèmes principaux des nouvelles de Stanley Weinbaum sont aujourd’hui demeurés d’une actualité saisissante : mondes virtuels, bouleversements climatiques (étonnant Mers changeantes !), paradoxes scientifiques, pouvoirs illusoires, sociétés totalitaires, clonage, écosystèmes différents, réflexions critiques, philosophiques et politiques, puissance de la télévision... Il est le créateur, avec H.G. Wells comme seul prédécesseur, d’une science-fiction intelligente, dotée d’une grande puissance d’évocation : certaines des images souvent surprenantes de ses histoires resteront longtemps gravées dans l’imagination de ses lecteurs.
H.P. Lovecraft, qui sait de quoi il parle, déclare à ce propos : « Stanley Weinbaum possédait une rare imagination, lui permettant d’inventer des situations, des psychologies et des êtres entièrement alien, de mettre en oeuvre une narration consistante à partir de motivations totalement étrangères et d’éviter les procédés cheap que déversent les écrivains de pulp fiction. »
Lorsque l’Association des Ecrivains de Science Fiction d’Amérique, qui attribue le prix Nebula, se réunit pour établir le Panthéon des récits de science-fiction (Hall of Fame), celui qui est choisi pour figurer en tête des trois volumes composés est Une Odyssée martienne, reconnu par tous comme un chef-d’oeuvre. Les autres auteurs, considérés comme des maîtres de la nouvelle, retenus pour figurer dans ce Panthéon, sont Poul Anderson, Isaac Asimov, Ray Bradbury, Fredric Brown, Arthur Clarke, Harlan Ellison, Robert Heinlein, Fritz Leiber, Murray Leinster, Anne McCaffrey, Richard Matheson, Michael Moorcock, Robert Silverberg, Clifford Simak, Theodore Sturgeon, Jack Vance, A.E. Van Vogt et H.G. Wells. C’est dire que Stanley Weinbaum est reconnu par ses pairs comme le premier des grands auteurs classiques du genre. Par ailleurs, le monde scientifique ne s’y est pas trompé pas non plus : un cratère de la planète Mars porte son nom...
Ce volume regroupe pour la première fois au monde les vingt-six nouvelles écrites par Weinbaum au cours de sa brève existence : vingt-deux n’avaient jamais été traduites en français, dont deux rarissimes, jamais reprises en volume même aux U.S.A depuis leur parution en pulp magazine (Yellow Slaves et The Green Glow of Death) ; dont aussi le légendaire Challenge From Beyond écrit à plusieurs, successivement par Stanley Weinbaum, Donald Wandrei, E. E. « Doc » Smith, Harl Vincent et Murray Leinster.
Un cahier couleurs de 24 pages reproduit les couvertures des pulp magazines originaux des premières parutions en volume ou en revue. Les dix poèmes de science-fiction de Stanley Weinbaum (très rares et inédits en volume) y sont offerts en bonus.
Enfin y figure une bibliographie détaillée, la plus complète à ce jour.
Cette première mondiale constitue ainsi un véritable monument de la science-fiction — et un authentique futur collector.
Note technique : Un volume broché 500 pages format 15 x 21 cm sous couverture quadri. Cahier illustré de 24 apges quadri. ISBN 9782849670286 Prix public 29 €

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »


  • Si vous aimez la science fiction intelligente, et l'humour décalé de Stanley Wainbaum, ne manquez pas cet ouvrage. Je ne connaissais personnellement que "Une Odyssée Martienne", et je constate que le reste des textes est largement à la hauteur de celui-là !

    WonderMan, le 23 avril 2008 14:29