75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Les éditions de l'Oxymore nous quittent

Publié il y a 10 ans par David Q.

SFU rend un dernier hommage à cet éditeur

Voici le texte que vous pouvez lire ce matin sur le site de l'Oxymore (http://www.oxymore.com/news.php4). SFU rend hommage à cet éditeur résistant et indépendant. Encore bravo pour vos productions et nous espérons vous voir revenir sous une autre forme, qui sait ? ...

Jeudi 10 Août 2006
Chers amis lecteurs,
Après une dernière résistance digne de Fort Alamo, L’Oxymore ferme ses portes. Victime de la crise terrible qui secoue le monde du livre depuis un an et plus. C’est avec regret que nous fermons ces lignes, et quittons des passagers qui ont voyagé avec nous longtemps et, nous l’espérons, vers des destinations aussi lointaines qu’ils le souhaitaient. L’état du ‘marché du livre’ en France ne nous a laissé, malheureusement, aucun autre choix.
Potentielles “questions fréquentes” :
Les livres de l’Oxymore sont encore pour la plupart commandables en librairie (Distribution Belles Lettres). Nous ne saurions dire, toutefois, pour combien de temps encore. Aussi nous ne pouvons qu’engager ceux d’entre-vous à qui il manque certains volumes, dont ils regretteraient plus tard l’absence, à les commander au plus vite auprès de vos libraires de quartier, ou des librairies online. Nous ne pouvons garantir, loin de là, qu’ils seront encore disponibles longtemps !
Nous ne pouvons plus, hélas, servir les ventes directes.
Traverses II ne sortira donc pas. Les souscriptions ne seront donc, évidemment, pas encaissées.
Les Manuscrits reçus ont été renvoyés ou détruits
L’équipe ne peut actuellement se rendre disponible pour “donner des conseils de publication” aux auteurs. Elle a, vous le comprendrez, ses propres problèmes à gérer. Mais les auteurs qui furent publiés chez nous, ou prévus pour des volumes à venir, peuvent contacter la direction littéraire pour toute question concrète : lea@oxymore.com
Pour le suivi des ventes directes passées avant la fermeture, le secrétariat : contact@oxymore.com Vous pouvez y envoyer également vos éventuels billets de condoléances.
Les lecteurs de nos auteurs les plus hyperactifs peuvent les retrouver chez nos confrères éditeurs :
  • Tanith Lee chez Seuil et J’ai Lu
  • Mélanie Fazi chez Bragelonne et Nestiveqnen
  • Armand Cabasson chez 10/18
  • Storm Constantine chez Fleuve Noir
  • Estelle Valls de Gomis chez Nuit d’Avril et Cheminements
  • André-François Ruaud chez Les Moutons Electriques et Mnemos
  • Jess Kaan chez Eons
  • Alain Pozzuoli chez Belles Lettres
  • Jérôme Noirez chez Nestiveqnen et Sarbacane
  • Léa Silhol chez Les Moutons Electriques et Seuil
    Nous vous invitons vivement à les soutenir !
    Dernière révérence, et merci pour toutes les bonnes choses partagées durant ces sept années,
    L’Oxy Team.

  • Suis nous sur facebook !

    Commentaires sur l'article

    Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

    Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
    Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

    S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

    • Quelle perte pour la littérature fantastique francophone. Les édtions de l'oxymore laissait leurs chances à des auteurs et des illsutrateurs "hors normes", proposaient des ouvrages magnifiques, richement illustrés. Ils ont su donner un coup de poing dans le monde de l'édition. hélas, mangés par les géants, ils nous manqueront énormément...
      CARINE, le 14 août 2006 08:53
    • C'est une bien triste nouvelle que j'ai appris quand j'ai su qu'oxymore fermait. Les oeuvres proposées par cette édition ont été parmi les plus belles que j'ai pu lire. J'attendais avec impentience la sortie de Traverse II.
      NATHALIE, le 23 août 2006 12:02
    • J'étais très surprise et très triste de lire cet article.
      Les éditions de L'Oxymore étaient vraiment un grande maison d'édition, dont les livres étaient maginifiques et nous permettaient de faire connaissance de jeunes auteurs français (et d'autres, bien sûr) dans des ouvrages de haute qualité littéraire et esthétique.
      Leur revue Emblême était une excellente anthologie périodique, et je ne me console pas de l'avoir découverte si tard, trop tard maintenant ...
      Merci Oxymore pour tous ces univers que tu nous as dévoilés !
      Marianne, le 30 août 2006 11:30
    • Je suis très triste par cette afreuse nouvelle...Les livres était d'une sublime beauté...et d'une richesse que personne n'égalerai... Ces oeuvres me manqueront...(j'attendais avec impatience TRAVERSE II...) Quel dommage...!
      Merci à Oxymore de nous permettre l'évasion !
      Cendre..., le 2 septembre 2006 13:28
    • rien d'intelligent a dire, juste d'enormes regrets ...
      leiln, le 30 octobre 2006 08:08
    • Merci à Oxymore d'avoir aidé à nous faire croire aux fées...
      En particulier à Léa, qui, comme elle le dit si bien "... come away"

      Silverthorne, le 8 décembre 2006 16:35
    • Vraiment triste, c'était une maison d'édition absolument génial... Merci à tous ceux qui ont su me faire oublier, rien que quelques précieux instants...
      Blanche-Neige, le 15 décembre 2006 18:29
    • j'ai appris très tardivement par un ami la disparition des editions de l'oxymore sa ma attriste c'etait la meilleur maison d'edition.
      samuel, le 9 septembre 2008 10:20