75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

La soirée de lancement de la chaîne Sci Fi

Publié il y a 11 ans par David Q.

Un récit dont vous êtes le héros

Vendredi 2 décembre 2005. Pour le lancement en France de la chaîne Sci Fi, chaîne éponyme et la version US existant depuis 1992, une soirée était organisée à l’ancienne Imprimerie Nationale. De 19h45 – soit une heure avant le lancement officiel sur les ondes – à jusqu’à plus soif dans la nuit de nombreuses personnalités et invités se sont pressés pour assister au décollage réussi de la chaîne. SciFi-Universe était présent pour couvrir l’événement et pour représenter la communauté francophone avec l’aide des autres ambassadeurs de la chaîne. Petit tour d’horizon de la soirée en compagnie de Wedge3D et Requiem pour un récit dont vous êtes le héros.
Se faire décontaminer pour entrer. On le sait tous, la SF est toujours traitée comme un genre à part – même si la tendance évolue. Les organisateurs se jouent de cet état d’esprit et nous le prouvent. En effet, pour rentrer dans ce grand hangar qu’est l’Imprimerie Nationale, il fallait montrer patte blanche aux vigiles en tenue anti-radiations. Les cartons d’invitations étaient scannés et les noms affichés sur des écrans vous souhaitant la bienvenue. Tout ceci pour nous mettre dans l’ambiance et pour nous décontaminer l’esprit du monde extérieur car nous voici maintenant dans une autre dimension, la dimension Sci Fi (à prononcer à l’anglaise pour être dans le coup). A noter que dehors se trouvait une Smart aux couleurs de Sci Fi. Sympa comme tout.

Et les androïdes dans tout ça ? Sci Fi ne pouvait pas laisser les androïdes de côté car ils représentent aussi une partie de leurs auditeurs et cette race hybride a aussi contribué à leur succès. C’est comme ça que les hôtesses des vestiaires et les serveurs du bar affichaient clairement leur singularité avec leurs mains bioniques. Impossible de ne pas les remarquer, surtout que certaines étaient lumineuses. D’autres entités mécaniques moins évoluées étaient présentes aussi comme des bornes PSP dont certaines accueillaient gentiment les humains qui souhaitaient se reposer, tandis que deux PC AlienWare vous permettaient de surfer sur le site de la chaîne et jouer à Call of Duty 2 (si vraiment vous vous ennuyiez).

Vaisseaux, Imagination & Paranormal Un carré VIP était réservé aux personnalités qui pouvaient regarder la diffusion de la chaîne en direct sur écran plasma, alors que nous autres pauvres quidam devions nous contenter des bandes annonces tournantes des programmes. Dommage, nous qui étions aussi venus pour assister au lancement de la chaîne et donc regarder un peu ce qui se ferait se soir là. C’est comme ça que Guy Roux (allez savoir pourquoi?), un des frères Bogdanoff ou Linda Hardy – ancienne Miss France, actrice dans Immortel Ad Vitam et ambassadrice de la chaîne – ont pu regarder les premières minutes du programme, notamment l’introduction tant attendue par les fans à la série Battlestar Galactica.

Cuisses de Trolls, Bière Romulienne et Poulpes de l’espace. Du coté des victuailles, il faut avouer que là aussi, les petits fours servis étaient originaux, certains mélanges de goûts et de couleurs étant assez inédits. Heureusement que les spiritueux étaient déjà plus classiques, même s’ils n’avaient pas de bière romulienne (un scandale !). En contrepartie, les serveurs étaient bien aimables et devaient bien aimer TRON, comme le confirme leurs plateaux. Et puis gouter à des plats venus d’ailleurs, n’était-ce finalement pas notre rôle d’ambassadeur terrien ? (il manquait aussi des Ferrero pour les ambassadeurs...).


Compte à rebours... Au fond de la salle, comme pour nous dominer tous – cette phrase me dit quelque chose – se pavanait un écran géant violet – la couleur Sci Fi – avec un compte à rebours égrainant les secondes avant le lancement officiel sur les ondes terrestres. Pendant les dernières minutes proches de la fin, le PDG de Sci Fi, celui d’Universal UK et Linda Hardy ont fait un discours sur les objectifs et intensions de la chaîne. Entourés de deux gardes du corps impressionnants – sorte de croisement entre les Mondoshawans du 5e élément et les Tripodes de la Guerre des Mondes – les organisateurs ont laissés ensuite la place à un petit show laser rendant hommage au premier film avec des images de synthèse : TRON. Arrivé à 00 :00 :00 :00 le compte à rebours à laissé la place à une bande annonce d’introduction de la chaîne puis au court métrage ChubbChubbs, une parodie en image de synthèse des films du genre. Les deux grosses bébêtes se sont ensuite dispersées dans le public tels des prédateurs à la recherche de leur proie, leurs visées laser les aidant pas mal dans le noir.


Un air de Strange Days. Chubbchubbs a ensuite cédé l’écran géant et les puissantes enceintes à un VJ (Vidéo Jockey) qui a animé le reste de la soirée en mixant techno, images subliminales, thèmes de SF (Star Trek, Galactica, Star Wars Disco…) et images de films et séries cultes (Cosmos 1999, 2001…). Si on devait faire un parallèle entre un film et la soirée, celui qui conviendrait le mieux pour décrire l’ambiance serait Strange Days. Le compte à rebours, la fête, le côté techno-chic, tout colle à merveille au film de Kathryn Bigelow. Pour immortaliser cette soirée et la garder en mémoire, à défaut d’avoir les appareils de Strange Days, nous pouvions nous faire prendre en photo auprès de deux charmantes hôtesses en tenue suggestive et il faut avouer que les gens ont pas mal défilé sur le podium photo, l’alcool faisant tomber les inhibitions. Votre serviteur s’est d’ailleurs prêté au jeu tout en gardant son professionnalisme. Même pendant cette soirée mondaine, il fallait garder un peu de notre singularité, c’est donc avec un peu d’astuce et des ongles que j’ai pu récupérer sur une table les premières lettres de SFU, SCIFI (j’ai manqué de lettres pour le UNIVERSE) pour servir de pancarte publicitaire vivante. Qu’est-ce que deux verres de champagne de feraient pas faire à un webmaster…



L’effet Cendrillon. Comme tout à une fin, notamment à Paris à cause des métro, il nous a fallu quitter un peu (trop) tôt cette soirée. Passé minuit, telle Cendrillon et la fin de son rêve, nous avons rejoint les sous-sols de la ville pour rentrer, heureux. Juste avant minuit, les tables proposant diverses choses à manger ont été enlevées – allez savoir pourquoi, il existe encore un tabou qui nous interdit de manger après minuit – et la soirée commençait tout juste pour certains. L’estrade faisait office de podium pour les plus téméraires, le devant de la scène suffisant aux autres. La sortie était bien indiquée par des hommes en blanc portant des lampes rouges – vous savez comme ces guides qui agitent leurs bras pour faire manœuvrer les vaisseaux – et des petits goodies attendaient chaque personne à la sortie (dont de nombreux étaient en fait de la publicité des partenaires de la soirée). Un petit bonbon Sci Fi pour changer l’haleine et masquer le goût de l’alcool était proposé aux vestiaires, ça redonne un peu de forces pour affronter la nuit glaciale. Téléphone Maison pour prévenir sa copine que l’on rentre, et nous voici avec des souvenirs plein la tête qu’on s’empresse de raconter à tous sur son site Internet. C’est ça le premier effet Sci Fi; pour le second, continuez à surfer sur nos pages.

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »