75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Uchronique télévisuelle

Publié il y a 12 ans par Gil P.

Une porte sur le passé

Si vous avez regardé récemment la télévision (ne faites pas les innocents), vous avez probablement été plongé dans un pensionnat des années 50, aux brimades physiques prêt. Si l’émission a relancé un vain débat sur la place de l’uniforme dans l’éducation de nos têtes blondes, il a aussi mis en avant une mode qui contrairement aux dires d’une presse encline à regarder les deux chaînes privées hertziennes et uniquement celles-là. Le renouvellement d’une certaine forme documentaire dont on recense deux nouvelles branches : le docu-fiction et le docu-réalité.
L’un comme l’autre ont été lancés en Europe par Arte, même si BBC et sa série sur les dinosaures et les grands prédateurs qui les suivirent (à l’époque des premiers humanoïdes). Si BBC se limitait à montrer quelques acteurs inspirés par la guerre du feu, Arte a lui repris la vie à l’époque des pharaons pour en faire une sorte de fiction totalement inspirée de notre connaissance historique de cette époque, lançant le docu-fiction.
A contrario, leur mini-série sur les jeux d’Olympie, plongeant des athlètes, des entraîneurs et des historiens dans les conditions de vie des jeux antiques fut le premier docu-réalité diffusé en Europe. Cette forme particulière de plongée dans un univers peu familier est proche du processus de création de l’uchronie littéraire. Même si nous avons tous entendu parler des grecs, savons-nous vraiment au quotidien comment il vivait dans le détail ? Le documentaire montre qu’en réalisant les actions telles qu’on les pensait faites à l’époque, on découvre des impossibilités. C’est de la recherche appliquée !
Mais M6 fait plus parler de lui, nostalgie d’une éducation à la dure aidant dans le contexte actuel de relative perte de discipline. Pas parce que le sujet est plus intéressant, mais parce qu’il parle plus aux spectateurs (vieux comme jeunes) qui connaissent tous cette éducation même si elle n’est plus pratiquée. Le sadisme présumé des instances est à la mode après tout !
Dépassant le divertissement, Arte propose une véritable plongée au cœur de la recherche, alliant plaisir de découvrir et voyeurisme de télé-réalité, programmation toujours à contre-courant qui fait toujours aussi plaisir. A venir normalement : la vie de citoyen romain… Souhaitons que le budget ne soit pas revu en janvier pour pouvoir nous offrir cette pièce de choix !

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »