75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

La voiture de ville idéale

Publié il y a 12 ans par Gil P.

Circulez aimanté!

Le principe de véhicule aimanté continue de faire son bout de chemin, outre le tram récemment vu dans nos colonnes, c'est une voiture dont il est question dans les lignes de Ouest-France dans cet article de Anne-Lise CARLO :
Imaginez une ville sans trottoirs où seuls se croisent des piétons, des vélos, des rollers et une flotte de petits véhicules électriques, les cybercars... Le projet a été imaginé par Michel Parent, chercheur à l'INRIA (Institut National de Recherche en Informatique). Un projet en passe d'être réalisé. « Le cybercar sera le transport public de demain, une sorte de taxi automatique qui se déplace seul », lance-t-il en guise de présentation. Imaginez alors un petit véhicule automatisé qui vous conduit d'un rendez-vous à l'autre, vous ramène chez vous après vos heures de shopping. En quelques minutes, vous êtes à l'endroit où vous vouliez être, sans bruit, sans pollution... et sans volant, mais avec une manette (« joystick »). Tout ça pour le prix d'un ticket de bus.
Cette ville de demain, Michel Parent nous la promet dans les cinq ans à venir. Une ville où la voiture n'aura plus droit de cité. Ce moyen de transport, économe et écologique, servira ainsi à faire respirer les grandes agglomérations. « Les zones piétonnes s'étendent. Mais les déplacements pédestres posent problème aux hommes d'affaires pressés, aux personnes chargées de bagages ou celles à mobilité réduite. Pour ne pas qu'ils soient tentés d'utiliser la voiture, il leur faut un moyen de transport flexible et disponible immédiatement », explique Michel Parent. Les cybercars seront ainsi en libre-service et disponibles 24 heures sur 24. « Il faut voir le cybercar comme un ascenseur horizontal. Il est là pour faire le dernier kilomètre. » La petite flotte sera gérée depuis un poste central qui surveillera en permanence les petits véhicules, les télécommandera à distance, ou encore, prendra le relais si les automatismes sont défaillants.
[...]
De nombreuses collectivités ont déjà manifesté leur intérêt. Ainsi, dans l'Ouest, des discussions ont été amorcées avec les villes de Nantes, Rennes et Saint-Brieuc. « Les maires y voient un moyen de redynamiser les centres-villes. De plus en plus difficiles d'accès, les commerces s'y éteignent. »
Autre avantage du cybercar : son installation ne nécessite aucune infrastructure nouvelle. De simples aimants sont fixés dans le sol pour permettre aux véhicules de suivre les parcours prédéfinis. Pour l'instant, le seul petit « hic » reste encore le prix. 80 000 € par véhicule. Mais d'ici à dix ans, Michel Parent table sur 15 000 €, « les prix des équipements informatiques baissant sans cesse ».
[...]
Lire la totalité de l'article

Source : Ouest France

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »