75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

L'aventure spatiale en privée

Publié il y a 12 ans par David Q.

c'est dès à présent possible

Ca y est, une navette habité par des hommes a été dans l'espace. Le départ a eu lieu cet après-midi à 15H30. 43 ans après Gagarine, ce n'est pas le premier engin envoyé dans l'espace. En fait, c'est bien la première navette envoyé dans l'espace, mais uniquement avec des moyens privés. C'est l'X Prize qui continue, et désormais le Space Ship One est presque sûr de décrocher ce prix analogue à celui versé à Charles Lindbergh lors de la première traversé de l'Atlantique en avion en 1927.
Rappelons que l'X Prize (xprize.org) récompense de dix millions de dollars le premier à construire et lancer un vaisseau dans l'espace avec seulement des moyens privés. Le vaisseau devra comporter trois personnes, avec un minimum d'une personne et du ballast correspondant aux personnes manquantes. Aussi, dans un délai de 14 jours, le vaisseau devra atteindre l'altitude de 100km deux fois. Par ailleurs, les passagers et le vaisseau devront être intact à l'arrivée et plus de 90% de la masse du vaisseau doit être réutilisée pour le deuxième vol.
L'engin de la Scaled Composites est constitué d'un porteur le White Knight, avion avec des ailes d'une envergure de 25 à 29 mètres, porteur qui lâche le véhicule spatial Space Ship One à une altitude d'environ 15 km. Une fois lâché, l'engin se redresse et allume son moteur pendant 80 secondes. Le moteur est hybride, totalement nouveau, développé pour cet engin : il utilise un comburant liquide, de l'oxyde d'azote, et un carburant solide. Le moteur éteint, l'engin poursuit sa course tranquillement, ce n'est plus qu'une question de balistique. Pendant trois minutes, lors de l'apogée à 103 km d'altitude, où aucune force ne s'exerce sur l'appareil - ni force de poussée, ni force due à l'atmosphère inexistante ici, seul la pesant eur s'exerce - les passagers sont dans l'état d'apesanteur, et une magnifique vue de la Terre s'offre à eux. Arrivé à l'altitude de 25 km, le pilote prend en main l'appareil qui rentre gentiment en planant et atterir comme un avion classique. Le voyage aura duré 40 minutes.
Il ne reste donc plus qu'à renouveler l'exploit dans les 14 jours, et l'X Prize sera à la Scaled Composites qui aura dépensé plus de 20 millions de dollars.
Ce concours n'est pas un simple jeu ou défi technologique. Derrière ce voyage privé dans l'espace se cache le marché du tourisme spatial. Ce tourisme n'est pas celui qui coute 20 million de dollars pour séjourner dans la Station Spatiale Internationale. Ces incursions dans l'espace couteront 100 000 dollars pour les premiers voyages. C'est une somme que 20% des millionnaires américains sont prêts à payer. A la fin de la décennie, le baptême de l'espace ne coutera plus que 15 000 dollars. Coût pour traverser le Pacifique lors du début de l'aviation, et que près d'un million de personnes sur la planète seraient prêt à payer chaque année. Par ailleurs, du simple tourisme spatial, on pourra aussi passer au transport rapide de passager ou d'objet, avec donc un temps de parcours inégalable.
Maintenant, à nous de vous faire préférer la navette spatiale...

Source : La recherche, Bordeaux 7, Xprize.org, L'Epistolier (membre du forum)

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »