75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

La SF a son Loft Story

Publié il y a 12 ans par David Q.

Mad Mad House sur SciFi Channel

Hé oui, on l'attendait et l'émission nous vient bien sûr des Etats-Unis. Mad Mad House, diffusé sur SciFi Channel, la chaine SF, nous propose de mettre une poignée de candidats bizarres dans une maison, façon TV réalité et de leur faire passer des épreuves.
Parmi les intéressé, notons qu'ils ont réuni une pretresse vaudou (Ta'Shia), un naturiste (Avocado), un vampire (Don), une sorcière (Fiona... hé oui, comme dans shrek) et un traditionnaliste primitif. Bien sur, les épreuves sont en rapport avec les candidats et on a droit à des plongeons dans une piscine pleine de sang ou l'ingestion de potions que même Rogue d'Harry Potter n'oserait pas toucher.

Le show est maintenant terminé et c'est Julia la sorcière qui a gagnée (la plus normale de tous). Comme quoi les téléspectateurs ne sont pas si accrocs aux personnalités les plus extrèmes. En tout cas, vous pouvez aller visiter le site officiel de l'émission si vous souhaitez en savoir plus et admirer les têtes de ces candidats hors du commun. C'est assez rigolo à voir mais j'espère quand même que ça ne traversera pas l'atlantique, on a déjà assez d'émissions abrutissantes de ce genre.
> www.scifi.com/madmadhouse

Source : SciFi Channel

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »