75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Monster of the week : le jeu de rôle qui rappelle la Trilogie du Samedi

Publié il y a 15 jours par Vincent L.

Monster of the week : le jeu de rôle qui rappelle la Trilogie du Samedi : L'éditeur du jeu répond à nos questions...

L'éditeur du jeu répond à nos questions...

Celles et ceux qui ont grandi pendant les années 90 se souviennent très probablement de la Trilogie du Samedi. Diffusé sur M6, le programme proposait trois séries télévisées différentes. On a pu y découvrir nombres de séries devenues cultes : Buffy contre les Vampires, Le Caméléon, Dark Angel, Charmed, Dark Skies, l'impossible vérité, John Doe, Supernatural, Roswell, Smallville... N'oublions pas que l'on parle d'une époque où Internet n'était pas encore démocratisé, et pour les jeunes bambins que nous étions, La Trilogie du Samedi constituait l'un des seuls moyens de pouvoir regarder des séries US (avec en général un décalage d'une bonne année par rapport à la diffusion US). Nostalgie, quand tu nous tiens... 

Et c'est justement ce petit côté nostalgique qui est au coeur du nouveau jeu porté par Raise Dead (In Nomine Satanis / Magna Veritas 5ème édition) et édité par le Studio Deadcrows (Capharnaüm, Venzia) : Monster of the Week.

Monster of the Week a pour but de vous emporter dans l’univers des séries américaines des années 90 et 2000, où chaque semaine les héros devaient combattre un monstre nouveau. Les références sont claires : Buffy, X-files, plus récemment Supernatural, Fringe ou Dresden Files. On pourrait également ajouter à la liste le récent Stranger Things qui colle tout à fait avec Monster of the Week.

Monster of the Week ne s'appuie donc pas tant sur un univers que sur son concept. On peut ainsi y jouer de nombreuses choses, au gré des envies et de l'ambiance recherchée : il est par exemple possible d'incarner un groupe de chasseurs de monstres, une agence gouvernementale secrète, une famille ancrée dans une tradition surnaturelle, un groupe ésotérique millénaire,… Un parti-pris simple, limpide, qui ouvre grand les possibilités de jeu.

En termes de mécaniques, Monster of the Week est "Propulsé à l'Apocalypse", c'est à dire que son système est un hack d'Apocalypse World (à l'instar de très nombreux jeux récent, de Raoul à Libreté en passant par Dungeon World). Rappelons qu'il s'agit d'un système conçu pour permettre d'improviser l'histoire au fur et à mesure de la partie, les actions des uns et des autres (meneur comme joueurs) étant cadrées par des actions et des archétypes.

Alors pour en savoir un peu plus sur le projet, nous avons contacté Jean-François Beney, éditeur du jeu à l'origine du projet, et nous lui avons posé quelques questions.

SFU : Qu'est ce qui t'as plu dans Monster of the Week ?

Jean-François Beney : Le thème m’a tout de suite parlé. J’ai été biberonné aux series us du samedi soir. Le côté "épuré" du traitement qu’en a fait l’auteur, Michael Sands, permet une très grande liberté de traitement, une prise en mains rapide et amusante. Et l’explication du système Apocalypse m’a paru claire. Mais le premier coup de coeur vient de cette culture geek du monstre de la semaine des séries us à la X-Files, Buffy contre les Vampires et autres Supernatural.

SFU : Quelle sera la part de "french touch" dans la version française de Monster fo the Week ?

Jean-François Beney : De l’aide au MJ essentiellement, avec un écran (toujours pratique pour le rassemblement d’info qu’il permet… même si dans le système Apocalypse le MJ ne tire pas le dé, il doit pouvoir planquer ses notes), le bestiaire pour le MJ en mal d’imagination ou pressé par le temps, avec des lieux (élément important du principe de Monster of the Week). Et des propositions de settings, sorte de scénarios pilotes pour des ambiances inspirées de séries phares. Ces petits livrets permettent de jouer un one-shot dans des pantoufles ou de point de départ, de toile de fond, pour ceux qui veulent se lancer dans une campagne.

SFU : Le public répond déjà présent au projet, est-ce que tu envisages un suivi avec de la création française ?

Jean-François Beney : Un peu tôt pour le dire. Mais c’est envisageable. Le thème plait tellement chez Raise Dead et Deadcrows… si on nous pousse, on aura envie de développer. Entendons le retour des joueurs sur notre création avant de se prononcer.

Monster of the Week est proposé en financement participatif sur la plate-forme Gameontabletop jusqu'au 4 décembre prochain, pour une sortie prévue à l'été 2018. Le financement du jeu est déjà atteint, et les paliers bonus commencent à se débloquer petit à petit. Il est d'ores et déjà possible de se faire une idée précise de ce que va proposer le jeu via un kit d'introduction disponible ICI, ainsi qu'une vidéo proposée par le podcast 2D6+Cool.

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »