Les nouveautés en jeux de société (Part I)

Publié il y a 10 mois par Amaury L.

Les nouveautés en jeux de société (Part I) : Noël en approche, Père Noël en réflexion...

Noël en approche, Père Noël en réflexion...

Quels jeux choisir ? Tous les mois, on découvre plein de jeux et on ne sait pas trop quoi prendre. Voici une petite liste des jeux dernièrement sortis, certains sont bons, d'autres moins. Mais attention, ce n'est que mon avis et cela reste subjectif. 

Commençons par les jeux "enfants" :

Chef Alfredo
Pas un chef 3 étoiles !

Une belle présentation.
Cette grosse boîte dévoile un joli matériel, principalement quatre Soupières en bois avec un couvercle (très utiles pour un emploi vers d'autres formes de jeux). Queen Games apporte un soin à chacune de ses réalisations et Chef Alfredo ne déroge pas à la règle. Malgré le prix en raison d'une politique éditoriale responsable avec l'emploi de matériaux issu de forêts gérées durablement, on apprécie la qualité de l'ensemble.

Une soupe sans surprises.
L'objectif est de récupérer un maximum de tuiles Cuisinier et de devenir le bras droit du grand chef Alfredo. A son tour, on lance un dé qui indique un légume à retrouver (caché dans une des quatre soupières), ou le symbole de chef Alfredo obligeant à intervertir de place deux soupières. Lorsqu'il faut replacer le bon légume dans la bonne soupière, on prend l'ingrédient et on le place dans la soupière de son choix. Votre voisin ensuite marque son accord (on gagne alors une tuile Cuisinier) ou son désaccord (on vérifie si le bon ingrédient est au bon endroit). Celui qui a raison obtient une tuile Cuisinier. Quand les 36 tuiles Cuisinier sont épuisées, la partie s'arrête. Celui qui a obtenu le plus de tuiles Cuisinier gagne. 

Une soupe sans saveur.
Chef Alfredo est un jeu qui renferme un matériel d'excellente qualité. Les quatre petites soupières sont véritablement adorables. Toutefois, ce jeu qui s'appuie sur des mécanismes simples, la mémoire , un soupçon de bluff, et un dé qui trouble les repères mémoriels, ne permet pas de passer des moments ludiques inoubliables. Très rapidement, on commence à s'ennuyer, Chef Alfredo se contente du minimum en terme de conception, et malheureusement cela se constate sur le désintérêt précoce des enfants (même ceux âgés de plus de 5 ans) après une dizaine de minutes. L'auteur réputé Michael Schacht déçoit. On a l'impression que cette course à la nouveauté constante remarquée depuis plusieurs années atteint ses limites. Ce jeu n'aurait jamais du être édité car il est trop long, trop conventionnel, trop cher (environ 35 euros) et déjà vu des centaines de fois. Une soupe insipide de la part d'un éditeur Queen games et d'un auteur Michael Schacht  pourtant talentueux.



Conclusion
Chef Alfredo est une soupe ludique sans réel intérêt. L'ensemble apparaît très linéaire et excepté un matériel de qualité, rien de vraiment positif se dégage de cette boîte conséquente. Une soupe décevante !
Note : 4/10

Push a monster

Push a monster est un jeu principalement tourné vers les familles avec des enfants entre cinq et dix ans. En ce sens, les règles demeurent adéquates mais Push a monster requiert un geste de motricité fine qui handicape énormément les enfants lors des premières parties. Certains persistent et s'amusent, d'autres se détournent définitivement. Toutefois, l'ensemble procure du plaisir sans toutefois verser vers un enthousiasme débordant. Ça ne pousse pas très loin.

Cliquez ici pour accéder à l'article complet de Push A Monster.

Le Petit Prince : Voyage vers les étoiles.

Le petit Prince Voyage dans les étoiles est un jeu de course aux règles simples avec un matériel possédant des illustrations splendides. Toutefois, les mécanismes employés demeurent classiques et la prise de risque de la part des deux auteurs minime. Si dans un cadre familial le jeu convient, ce n'est pas certain qu'il reçoive l'approbation de joueurs plus expérimentés ou connaisseurs. Un petit voyage.

Cliquez ici pour accéder à l'article complet de Le Petit Prince : Voyage vers les étoiles.

Continuons avec les jeux pour la famille :

Les taxis de la Marne

Allez, tout le monde au front !

Un petit taxi bien rempli.

Les taxis de la Marne emploie le métal comme matériau pour sa boîte, une marque de fabrique de l'éditeur Cocktail Games, en partenariat avec le Musée de la Grande Guerre. Malgré un plateau formé de quatre cartes qui ne sont pas des plus stables, le matériel demeure correct et de bonne qualité. De plus, un livret pédagogique explique cet épisode « marquant » autour de la Bataille de la Marne (environ 600 000 mort).

Un taxi avec un taximètre honnête.

En tant que lieutenants en charge de l'envoi des troupes au front, vous tentez d'envoyer un maximum de soldats, via les taxis parisiens, au combat. A son tour, un joueur pioche une carte Taxi puis la transfère sur la rue indiquée, ensuite on possède le choix entre quatre actions, il en exécute trois : mobiliser des soldats (tirage d'une carte Soldat que l'on pose devant soi), échanger une carte Soldat avec un de ses partenaires, charger et envoyer un taxi au front (trois conditions à remplir, soldats de même couleur que le taxi et en nombre suffisant, un officier présent sur la rue où se situe le taxi). La partie se termine si toutes les rues (huit au total) sont bloquées par des cartes Taxi, ou la pioche de carte Taxi est vide. On additionne les points inscrits sur les cartes Taxi envoyées au front, le total obtenu détermine votre valeur de commandement (moins de 39, on est minables ; au dessus de 46, on devient honorables).

Un taxi sympathique.

Le principal intérêt de ce jeu est davantage sa portée historique avec son livret pédagogique accessible et limpide dans ses explications que ludique. C'est un jeu de coopération bien ficelé où on ne décèle pas de défaut majeur outre une certaine linéarité dans les parties. Il lui manque un petit piquant qui lui conférerait une âme supplémentaire. Malgré sa fluidité, les actions s'enchaînent avec une logique instantanée, selon les meilleures options et possibilités offertes. Il s'avère difficile d'anticiper réellement le cours de la partie, on optimise ses actions, on les rationalise en espérant que le tirage des cartes Taxi demeure favorable ainsi que celui des cartes Soldat. Dans l'ensemble, on passe de bons moments sur une période « trouble » de notre histoire, Les taxis de la Marne s'avérant une excellente introduction pour sensibiliser un large public sur la guerre 14-18.

Conclusion

Les taxis de la Marne est un jeu coopératif correct qui fonctionne bien. On ne remarque pas une adéquation parfaite entre la mécanique (classique pour un jeu de coopération) et la thématique mais on se laisse prendre à défaut de surprendre. On enchaîne facilement deux ou trois parties afin d'améliorer son score. Toutefois, l'ensemble s'essouffle assez vite, le renouvellement étant mesuré. Les taxis de la Marne reste aussi un bon moyen de se pencher sur la période 14-18 de manière « moins » sérieuse.

Note : 6/10

 

 

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »