En projet : Dans ses Yeux

Publié il y a 1 an par Jonathan C.

En projet : Dans ses Yeux : Un futur court métrage à soutenir

Un futur court métrage à soutenir

Sur Scifi-Universe, on aime autant parler de blockbusters ou ressortir de vieux films cultes du placard que de soutenir les projets SF/fantastique/horreur de jeunes cinéastes talentueux, par exemple ce Dans ses Yeux de Raphaël Urbain, ambitieux projet de film d'anticipation à la fois intimiste et post-apocalyptique, tourné en Red Epic (caméra utilisée notamment sur Prometheus, Chappie ou Le Hobbit).

Rémi et sa fille viennent aménager proche de la mer. Mais soudain, l’électricité disparait de la surface de la Terre. Après un accident, Rémi est plongé dans le coma, et devient le spectateur passif de ce que Claire, 13 ans, va endurer dans ce monde chaotique pour sauver son père et se reconstruire.

Avec Dans ses Yeux, le réalisateur pose la question : « Que ferions-nous si en une demi-seconde l’énergie électrique disparaissait de la surface de la terre ? Qu’est-ce que cela implique ? Un véritable retour à l’âge de pierre : plus aucune lumière artificielle possible, tout moyen de communication hors d’usage, et rapidement la survie de chacun deviendrait la seule priorité. De ces trois états de fait, tout le reste découle. »

« Je me suis imaginé, le plus sincèrement possible le déroulement de ces événements, et ce, sans jamais y mêler de référence cinématographique. Juste l’histoire, comme elle pourrait réellement se produire, et la façon que j’aurais de l’affronter, sans tricher, avec mes peurs et mes défauts, aussi méprisables puissent-ils être. »

« Cette approche, tenant plus du documentaire que de la fiction, m’a tout de suite intéressée, et m’a ainsi motivé à écrire une continuité de 150 pages, relatant 60 jours de survie. De ma propre survie: minute après minute, heure après heure, jour après jour. Mais dans ce travail, que je voulais le plus vraisemblable possible, j'ai très vite compris qu'il ne pourrait se faire en ne prenant en compte que mon seul point de vue. Il fallait aussi connaître l’impact de cette catastrophe sur d’autres individus. »

Le réalisateur poursuit : « Il n’était pas question ici d’imaginer une fiction, ni d’écrire un court-métrage, mais de tenter de vivre et de ressentir les réalités d’un tel drame, pour ensuite, plus tard, en tirer un scénario (...) L’un de mes buts le plus important dans ce projet est la volonté de créer un monde, auquel on croit dès la première minute, car il existe bien au-delà des limites du film. »

Dans le lien ICI, Raphaël Urbain, qui est également opérateur Steadicam, explique en détail son projet, ses intentions, ses recherches, révélant également la distribution, les décors et un extrait du script.

Mais pour que ce projet excitant aboutisse, il faut le financer. Si vous êtes emballés, vous pouvez donner une poignée d’euros et participer à la production, en échange de quelques avantages. Ce film, et plus globalement le cinéma de genre made in France, a besoin de votre aide pour exister, ce que vous pouvez faire très simplement dans le lien que voici : http://fr.ulule.com/danssesyeux/

To be continued...

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »