John Wick revient avec Dieux Ennemis

Publié il y a 1 an par Vincent L.

Interprétez un héros, et son dieu...

John Wick est de retour ! Là, je ne parle pas du film avec Keanu Reeves (où John Wick était effectivement de retour), mais bien du génial créateur du Livre des Cinq Anneaux et des Les Secrets de la Septième Mer. Alors qu'Arkhane Asylum Publishing a annoncé la traduction de deux de ses jeux (Les Lignées du Sang et Sang et Honneur), Les XII Singes sortent également une autre de ses créations : Dieux Ennemis, dans une version agrémentée d'ajouts inédits français.

Incarnez un héros dévoué à un panthéon puissant, ainsi qu'un de ces dieux dans le Monde, l'univers de sword & sorcery de Dieux Ennemis ! Dieux et héros entretiennent une relation très particulière. Lorsqu’un héros accomplit des actes fabuleux, d’un héroïsme incroyable – ou d’une vilenie méprisable –, il accroît la renommée d’un dieu parmi les mortels, augmentant ainsi la puissance et l’influence de celui-ci. Mais il ne peut le faire seul, il a besoin pour cela de l’aide divine. Plus le dieu soutient le héros, plus ce dernier peut accomplir de hauts faits. Et plus le héros en accomplit, plus il donne en retour de la puissance au dieu, puissance que ce dernier peut utiliser pour l’aider. Si votre héros obtient assez de faveur auprès d’un dieu, il peut devenir son champion – et accéder ainsi à davantage de pouvoirs. Si vous êtes un dieu, vous avez besoin d’un héros pour faire avancer votre cause auprès des mortels. La plupart des joueurs prennent un héros et un dieu qui s’entendent à merveille, mais les joueurs les plus audacieux vont jusqu’à faire de leur héros et de leur dieu des ennemis. ​

Dieux Ennemis est, à la base, un jeu d'une soixantaine de page disponible uniquement au format PDF. Dans cette édition papier, Jean-Baptiste Lullien, Franck Plasse et Maxime Plasse ont agrémenté le contenu d'origine avec de la création inédite (l'utilisation du jeu de carte Imagia par exemple), mais également avec quelques petits changements de règles (identifiables dans des encarts "Désolé John") ainsi qu'un changement d'univers (à la base, même si un univers était proposé, le jeu était destiné à être joué dans n'importe quel type d'univers). Le tout s'étend sur environ 120 pages, divisés en quatre livrets (Héros, Dieux, Secrets et Aventures) joints entre eux par un écran et une carte. A la base, la version originale représentait donc l'équivalent des deux premiers livrets, le reste étant de la création française.

Avec cette première traduction, Les XII Singes ajoutent une corde à leur acte, et continuent de développer un catalogue qui commence à devenir conséquent. D'ailleurs, l'éditeur a indiqué sur sa page Facebook qu'un premier supplément était d'ores et déjà en production. D'ici là, nous aurons eu le temps de nous intéresser plus profondément à ce livre de base...


 

Lien permanent de partage | Source : Communiqué de presse

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »