75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Rencontre vidéo avec DIM.D

Publié il y a 3 ans par Richard B.

Rencontre vidéo avec DIM.D : Interview du dessinateur de Paris Maléfices

Interview du dessinateur de Paris Maléfices

Après avoir travaillé sur une série entièrement réalisée sur Photoshop : Le Seigneur d'ombre (4 tomes), participé aux contes de Brocéliande (tome 3) et aux Contes du Korrigan (tome 10), et plongé dans les aventures d’Allan Quatermain et les mines du roi Salomon, Dim D. s'attelle désormais dans un Paris Maléfices.

Paris Maléfices nous propose un Paris qui renferme bien des mystères qui peuvent jaillir à la surface, à tous moments. Il suffit de savoir où regarder. C'est le rôle du BAP 1 (Bureau des Affaires Publiques) de surveiller ces phénomènes. Aussi, quand débute l'enquête sur un meurtre lié aux symboles de la tour Saint-Jacques, Victor, spécialiste en sciences occultes et escroc à ses heures perdues, ne se doute pas qu'il vient d'être recruté par le BAP.

Nous avons eu la chance de rencontrer le dessinateur en septembre dernier durant le festival de Bercy village afin qu'il nous évoque cette aventure "surnaturelle" écrite par Jean-Pierre Pécau. L'interview vidéo ci-dessous vous permettra d'apprécier le dessinateur qui a eu la gentillesse de répondre à nos questions sans concession.

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de l'imaginaire en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »