75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Zoom sur L'Autre vie de Richard Kemp

Publié il y a 3 ans par Richard B.

Zoom sur L'Autre vie de Richard Kemp : Interview de Germinal Alvarez au sujet du DVD et Blu-ray de Richard Kemp

Interview de Germinal Alvarez au sujet du DVD et Blu-ray de Richard Kemp

 

En ce mercredi 9 octobre, L'Autre vie de Richard Kemp est désormais disponible en DVD et Blu-ray. Malgré un casting mené par des acteurs de poids (Jean-Hugues Anglade et Mélanie Thierry), la distribution en salles du film de Germinal Alvarez s'était faite, on le regrette vraiment, dans une grande discrétion. Nous avons donc profité de cette occasion pour remettre ce film aux devants de la scène et contacter par téléphone son réalisateur, afin qu'il nous parle de ses espoirs découlant de cette nouvelle possibilité, pour le public, de découvrir son film.
 

Scifi-universe : As-tu supervisé, ou plus simplement donné ton avis, sur les éditions DVD/Blu-ray de L'Autre vie de Richard Kemp?

Germinal Alvarez : Non, je n'ai pas vraiment supervisé le rendu de l'édition DVD et Blu-ray. Je savais que le support numérique vidéo fourni était de très bonne qualité, et j'avais une certaine confiance en les personnes qui ont travaillé dessus. Bien sûr, on m'a envoyé certaines images que j'ai validées, je suis aussi un peu intervenu pour corriger une ou deux fautes d'orthographe dans un nom. Mais je n’ai pas vraiment eu une grosse implication concernant cette partie là.

DVD et Blu-Ray Richard Kemp

SFU : Peux-tu nous parler du making of de 28 minutes présenté dans les suppléments et pourquoi n'avoir pas enregistré un commentaire audio ?

GA : Au tout début de la production du film, notre budget était si serré qu'on ne pensait pas avoir les moyens de prendre en charge une personne dédié au making of. Nous nous sommes donc dits, tant pis, et qu'il y aura bien quelques membres de l'équipe qui prendront quelques images. Puis, , pendant le tournage, on a fait appel à un journaliste/reporter pour faire  toutes les séquences d'interviews et reportages que l'on voit dans le film. Et Thibault Grasset - c'est son nom - s'est pris de passion pour le projet. Du coup, la production l'a engagé pour réaliser le making of. Au final, ça s'est vraiment fait un peu par hasard.  En travaillant plusieurs heures de rush, il a fait un premier making of d'une quarantaine de minutes qu'il m'a fait parvenir assez rapidement après le tournage. Ensuite, on a optimisé l'efficacité pour arriver à cette version de 28 minutes. Pour ce qui est du commentaire audio, on ne me l'a pas vraiment proposé mais je pense que louer une salle pour ce type d'enregistrement rajoutait des frais à un élément qui pouvait être estimé comme non prioritaire.
 

SFU : Es-tu satisfait de la carrière salle de L'Autre vie de Richard Kemp et quelles sont tes attentes concernant cette seconde vie ?

GA : Bon, j'avoue, j’ai été un peu déçu de voir que les exploitants salles n'aient pas mieux supporté le film, ou encore que la promotion avait peut-être commencé trop tardivement. Après, c'était là mon premier film, et le Richard Kemp, de par sa multitude de thématiques, n’était pas forcément évident à vendre. Aujourd'hui, il apparait qu'il est bien plus simple de vendre un film que l'on peu placer dans une catégorie bien précise. Puis, quand le film est sorti, il faisait enfin une météo acceptable après huit mois difficiles. Ce qui n'aide pas. Alors, oui, la sortie en salle n’a pas été très glorieuse. Après, cela ne m'a pas surpris plus que ça. Je savais que la concurrence allait être rude avec face à certains films américains qui débarquent avec une promotion commencé deux ans à l'avance. Je dois dire aussi que je n’ai pas trouvé l'affiche exceptionnelle. Elle était assez banale.

Après il faut être honnête, je me suis d'ailleurs fait la réflexion à moi même, le public est méfiant lorsqu'il s'agit de cinéma de genre français. Parfois il se dit que ça à l'air pas mal mais  il ne veut pas prendre de risques et préfère attendre que le film sorte en VOD ou DVD. Alors, oui, du coup, j'attends beaucoup de cette sortie, et j'attends encore plus son passage sur Canal +, car dans ce cadre de vision cela marche bien mieux qu'en salles.

Anglade

SFU : Tu viens de nous dire que tu n'aimais pas l'affiche, aurais-tu aimé quelque chose dans un ton plus année 80, comme dans le ton du film ?

GA : Non pas forcément, j'aurais préféré une affiche plus conceptuelle, qui aurait plus joué sur l'idée de "double" et de "Reflet". Tu vois les affiches des revenants ? Bien j'adore ces affiches ! J'aurais vraiment aimé qu'elle soit plus dans cet esprit, car pour moi l'affiche finale ne donnait pas une idée fidèle de ce qu'était vraiment le film.

 

SFU : Cela ne t'a pas trop découragé à continuer dans le cinéma de genre ? Tes futurs projets seront-ils dans cette lignée ?

GA : Bah, c'est exactement ça, à la sortie du film tu fais un constat. On a tous fait un constat. Et le cinéma de genre, du moins le fantastique français, ne semble pas marcher en France. Il y a un apriori du public. Du coup, là pour mon prochain film je vais m’orienter vers le thriller paranoïaque. C'est un type de film qui a peut-être plus de chance de trouver son public. J'ai tout de même un projet de science-fiction dont je ne peux pas parler pour l'instant, mais je suis pas du tout sur qu'il voit le jour. Une fois encore, c'est français, et faire de la science-fiction, c'est tendu. Mais le scénario est assez original et inattendu, et j'aspire à ce genre d'envie. Puis, franchement, je n'ai pas d'idée pour la comédie, ou alors il faut que ça fasse dans l'humour noir. D'ailleurs, je suis sur un autre thriller ou il y a un peu de comédie, mais c'est de la comédie noire. Je dirais que c'est dans l'esprit d'un Buffet froid.

Germinal Alvarez présentait en juin son film au public

Diaporama photo : L'Autre vie de Richard Kemp [2013]

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de l'imaginaire en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »