75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

La mystérieuse énergie noire mieux comprise

Publié il y a 13 ans par HugoPrev

Une force qui s'oppose à la gravitation ?

Des astronomes du Supernova Cosmology Project (SCP) confirment que l'Univers est formé à 75% d'une force mystérieuse qui s'oppose à la gravitation et la domine. Ils en viennent à ces conclusions à la suite de l'analyse des données recueillies sur onze supernovae Ia très éloignées par le télescope Hubble.
Les présents résultats confirment ainsi de précédents obtenus par le SCP, mais également par un groupe concurrent, le Hi-Z Supernova Team.
Ce dernier avait annoncé en 1998 qu'une mystérieuse énergie noire entraîne l'Univers dans une expansion de plus en plus rapide. La présente étude est plus précise que les précédentes puisqu'elle estime les densités relatives de matière et d'énergie noire présentes dans l'Univers.
De plus, elle permet d'obtenir de nouvelles informations sur la nature de cette mystérieuse énergie (le rapport entre sa densité et sa pression, notamment), d'exclure certains des modèles cosmologiques avancés ces dernières années pour tenter d'expliquer la nature de cette énergie, dont celui « de quintessence ».
Les supernovae Ia, qui sont les explosions de naines blanches ayant accrété (capté la matière sous l'effet de la gravitation) la matière d'une étoile compagnon, présentent toutes les mêmes caractéristiques : elles sont très lumineuses, donc détectables à des milliards d'années-lumière, et leur luminosité intrinsèque est identique (ce qui correspond à une même quantité d'énergie libérée). Elles constituent donc de précieuses références (des « chandelles standard ») pour l'évaluation des distances et de certains paramètres cosmologiques.
Il y a cinq ans, les deux équipes concurrentes avaient découvert que la luminosité des supernovae de type Ia était plus petite que celle attendue. Pour certains, la poussière des galaxies hôtes de ces supernovae pouvait être responsable de ce phénomène. Les courbes de lumière et les spectres des onze nouvelles supernovae Ia étudiées par le SCP entre 1998 et 2000 permettent d'affirmer que cette atténuation de la lumière ne peut être attribuée uniquement à la poussière ; elle est bien due en partie à la présence d'une énergie noire, que l'on trouve dans tout l'Univers, et qui entraîne celui-ci dans une expansion accélérée.
Plus précises également que les précédentes, car effectuées hors de l'atmosphère terrestre, les observations d'Hubble ont également permis de mesurer le degré d'extinction (en fonction de la longueur d'onde) de la lumière émise par une supernova, dû à la présence de poussières dans la galaxie hôte.
Source: Radio-Canada
Autre site

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »