75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

[Bifff 2013] Notre avis sur Afterparty de Miguel Larraya

Publié il y a 3 ans par Richard B.

Tu viens à l'after ?

SciFi-Universe.com Preview - BIFFF 2013

Samedi 6 avril - 22h00 - Ciné 2 - BIFFF 2013

Notre critique d'After party

Bien que le réalisateur espagnol Miguel Larraya nous ait paru plus que sympathique durant sa présentation au BIFFF de son Afterparty on ne peut pas dire que ce premier long-métrage comme réalisateur nous ait réellement convaincus.

Carlos est une véritable vedette, sa série Blood Camp cartonne, il fait toutes les couvertures de magazines, il est un véritable aimant à femme multipliant les conquêtes, enfin il entame même une carrière de chanteur. Alors qu'il passe une bonne soirée autour de plusieurs verres d'alcool et jolies filles - dont une terminera bien évidemment au lit avec lui – son réveil du matin sera bien moins agréable. Son téléphone a disparu, l'ensemble de la baraque semble verrouillée et un psychopathe s’est incrusté entre-temps.


Si le scénario coécrit par Miguel Larraya et Fernando Sancristóbal Zurita partait sur une idée intéressante de faux semblant, avec un petit retournement de situation, c'est bien le seul élément en faveur de cet Afterparty. Les personnages sont creux, les dialogues sans saveur et les meurtres d'une banalité assez consternante pour ce type de film. Certes Miguel Larraya a su s'entourer de Pablo Rosso ([REC.]) pour la photo du film – ce qui lui confère une qualité plus qu'honorable sur ce point – ou de quelques bimbos telles que Ursula Corbero (Paranormal Xperience 3D) qui viendront ravir nos yeux. Reste que le film est définitivement trop sage et calibré pour accueillir les jeunes adolescents comme publics. Le côté cul est donc plutôt sobre, et le côté sanglant là aussi n'arrivera guère à satisfaire les amateurs. On aurait aimé développer plus autour de ce film mais hormis dévoiler peut-être le seul élément de surprise, la coquille paraît si vide et sans personnalité qu'on trouve quasiment rien à dire de plus dessus.

 

 

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

  • Voir la fiche Afterparty

    Afterparty

    Film (non sorti en salles françaises) réalisé par Miguel Larraya

    -

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »