75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

[Bifff 2013] Notre avis sur Fantastic Fear of Everything

Publié il y a 3 ans par Vincent L.

Une comédie poussive, sauvée par son acteur principal

SciFi-Universe.com Preview - BIFFF 2013

Devenu une valeur montante de la comédie depuis Shaun of the Dead et Hot Fuzz, Simon Pegg semble aujourd'hui cantonné au rôle de side-kick comique dans nombre de blockbusters hollywoodiens (de Mission : Impossible à Star Trek en passant par Le secret de la Licorne). C'est donc avec une certaine curiosité que nous avons découvert A Fantastic Fear of Everything, retour de Pegg dans une comédie british qui s'annonçait sous les meilleurs auspices.

Jack est un auteur de livres pour enfants qui s'est petit à petit orienté vers l'écriture de polars basés sur les méfaits de tueurs en série. Mais sa nouvelle vocation fait remonter en surface nombre de choses profondément enfouies dans sa psyché. Devenu paranoïaque, persuadé qu'on veut le tuer, il ne quitte désormais plus son appartement, délirant sur le moindre fait anodin (coup de téléphone, courant d'air). Mais lorsqu'un gros producteur hollywoodien souhaite le rencontrer pour adapter un de ses romans, il doit se résigner à quitter son domicile, et à s'aventurer dans la junge urbaine...

A Fantastic Fear of Everything est le prototype même de la comédie mal écrite, mal conçue, bref, mal torchée. Le qualificatif qui vient immédiatement en tête pour parler du scénario est "indigent". Indigent par son histoire, que l'on croirait presque improvisée au fur et à mesure de l'avancée du long-métrage, s'appuyant sur nombre de retournements de situation à la limite de l'absurde, voire du grotesque. Entre le point de départ et la situation d'arrivée, on navigue ainsi dans du pur n'importe quoi, comme si les réalisateurs s'étaient dit qu'une comédie ne nécessitait pas forcément de cohérence et que l'on pouvait partir dans tous les sens sans que cela pose de problème.

Indigent par ses gags également, (presque) tous plus faciles et plus prévisibles les uns que les autres. Si voir un type en peignoir refuser de montrer à des jeunes filles qu'il lave des slips vous fait rire, A Fantastic Fear of Everything est fait pour vous. Dans le cas contraire, vous risquez de ne pas énormément rire devant cette comédie poussive (deux ou trois gags sont malgré tout vraiment bien sentis). La chose est d'autant plus vraie que si la réalisation s'applique à faire de belles images, elle met au final assez mal en valeur les gags.

Bref, rien de terriblement passionnant. Reste malgré tout que Simon Pegg assure, s'amuse très visiblement, et confirme son potentiel comique. Parvenant à rendre drôle nombre d'éléments pas drôles, il donne au film ce petit grain de folie que l'on apprécie chez lui. En roue-libre, il fait son show, et le fait finalement très bien (et ce surtout qu'il est seul à l'écran pendant au moins la moitié du long-métrage). Une chose est sure, les fans adoreront le festival proposé (Simon Pegg rappe, Simon Pegg fait sa lessive, Simon Pegg tente d'échapper à un serial-killer, etc.).

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »