Les Ombres d'Esteren : découvrez les arcs narratifs

Publié il y a 3 ans par Vincent L.

Dearg se dévoile un peu plus...

Alors que la campagne de souscription pour l'édition limitée de Dearg cartonne sur la plateforme Ulule (le palier des 40 000€ a aujourd'hui été atteint), l'équipe du jeu a commencé à dévoiler quelques éléments constitutifs de ce nouveau livre, et notamment les aspects concernant les arcs narratifs.

En effet, Dearg, en plus des dix scénarios, est composé d'un chapitre entier de règle optionnelles développant notamment le système de création de personnages. Sur une trentaine de pages, plusieurs aides de jeu et règles proposeront de développer le personnage des joueurs pour le préparer à la campagne, notamment au travers du système d'arcs narratifs.


« Au travers de la campagne Dearg, nous avons souhaité proposer une expérience de jeu qui permette d’approfondir la psychologie des personnages autant que l’implication des joueurs dans l’intrigue, nous explique Nelyhann, le coordinateur de la gamme. En cela, les réflexions passionnantes sur le jeu de rôle narratif ou la construction des intrigues pour le cinéma ou la télévision ont nourri notre démarche créative. Penser l’histoire et le personnage est la suite de la démarche initiée dans le Livre 1 – Univers avec des règles de création donnant la part belle au caractère, grâce en particulier au système des Voies (Combativité, Créativité, Empathie, Idéal et Raison) et de la gestion de l’évolution de la santé mentale.

Plusieurs questions importantes se sont posées lors de la création de cette campagne. Tout d’abord, comment déployer une expérience de jeu centrée sur des personnages particuliers tout en se plaçant dans la continuité de ce qui existe déjà (les livres de la gamme publiés, les prétirés), sans oublier les joueurs et les meneurs qui ont pu démarrer des chroniques voilà plusieurs mois (des personnages originaux, sans aucun lien avec les prétirés) ? Comme éviter des ruptures dramatiques du fait de la mort de certains personnages essentiels ? C’est ce genre de défis, complexes et passionnants à la fois, que nous avons tenté de relever au travers de l’écriture de la campagne Dearg, qui a début en 2008, en même temps que le développement du Livre 1 - Univers. »


Les arcs narratifs

« Dans une campagne, généralement, on pose un groupe de personnages, et on leur propose de suivre un fil conducteur qui les mène depuis leurs débuts maladroits jusqu’à un accomplissement final et grandiose. L’accent est donc prioritairement mis sur la situation et l’univers, tandis que les personnages y sont un peu secondaires. Dans le cas de Dearg, le but est de se concentrer sur les personnages, qu’ils soient véritablement les héros de leur histoire. »

Chaque joueur pourra donc choisir un arc narratif parmi huit proposés, c’est-à-dire un thème qu’il souhaite explorer au cours de la campagne (et même au-delà) :

  • Les quatre premiers sont les arcs principaux et seront explorés dans la campagne : l’Amour, l’Éthique, l’Adoption et la Culpabilité.
  • Les quatre suivants sont secondaires et pourront être développés en parallèle des autres : la Vengeance, les Origines, le Regret et l’Ambition.

« Ces grands thèmes s’inscrivent pleinement dans le cadre des Ombres d'Esteren et sont des occasions de se confronter à des événements bouleversants autant que d’aller vers des révélations, personnelles ou universelles. Les personnages prétirés présentés dans le Livre 1 – Univers et dans le Livre 0 - Prologue incarnent ces thématiques et peuvent être utilisés pour jouer la campagne. Ainsi, Eoghan porte l’arc narratif de l’Amour, alors qu’Arven incarne l’arc de l’Ambition. »

Pour se rattacher à un arc narratif, il suffit que le personnage ait dans son historique (lointain ou très récent) un ou plusieurs éléments déterminants qui le rattachent à cette problématique en particulier : ce sont les prérequis. Par exemple pour se rattacher à l’arc de l’Amour, il suffit qu’un personnage soit fortement lié aux personnages de Céliane et Mael Mac Govrian, ce qui sera l’élément déclencheur des péripéties liées à ce thème. Outre les arcs narratifs principaux, directement liés au déroulement des scénarios, des éléments techniques seront proposés pour que meneurs et joueurs puissent concevoir de nouveaux arcs narratifs. Chaque personnage pourra ainsi en suivre simultanément deux.

Une implication forte

Chaque arc narratif ne concernera directement qu’un seul joueur, mais plusieurs mécaniques seront proposées pour renforcer les liens entre les personnages, et ainsi impliquer tous les joueurs dans la résolution de chaque thème.

« Les prétirés, là aussi, fournissent des exemples de pistes pouvant être explorées. Ainsi Eoghan associé à l’arc de l’Amour a-t-il pour ainsi dire sauvé la vie du varigal Sìd associé à l’arc de la Vengeance, ce qui est la base entre eux d’un lien très fort de loyauté et de confiance. Des PNJ, Alliés ou Ennemis, peuvent également faire figure de liant entre deux personnages, facilitant l’implication de l’un et l’autre dans l’arc de son camarade par le biais de cet intérêt commun. D’autres options coopératives, comme la règle optionnelle de "chronique de campagne", sont également prévues afin d’offrir une expérience de jeu globale et stimulante. » 

Pour aller plus loin encore dans l’exploration des thématiques personnelles, de nouveaux aspects s’ajouteront à la description du personnage, notamment son Ardeur et sa Détermination. Est-il vraiment prêt à tout pour atteindre l’objectif qu’il s’est donné ? A-t-il suffisamment foi en ses idéaux pour développer et acquérir de nouveaux atouts qui le serviront dans sa quête ?


Intégrer des personnages existants

« Ces éléments visant à enrichir et approfondir le jeu et le roleplay sont a priori plus faciles à intégrer avec de nouveaux personnages, conçus sur mesure pour la campagne, ou bien en jouant des prétirés, pourtant ce n’est absolument pas nécessaire. Notre travail a spécifiquement porté sur la conception d’aides de jeu et de règles optionnelles pour permettre l’adaptation de personnages déjà existants à l’un des différents arcs narratifs et leur permettre de trouver des liens avec la communauté de Dearg et plusieurs figures clefs de ce val. Pour reprendre l’exemple d’Eoghan et de l’arc de l’Amour, il s’agira tout simplement d’admettre que son personnage est tombé éperdument amoureux de Céliane et qu’il a développé une forte amitié avec Mael Mac Govrian. »


Intégrer de nouveaux personnages

Les Ombres d'Esteren proposent un univers dur, et les personnage restent mortels. Par conséquent, que se passerait-il se un personnage périssait au cours de la campagne ? « En fait, cette dangerosité fait partie intégrante de l’ambiance des Ombres d'Esteren et la réduire à néant sous prétexte qu’elle pourrait mettre à mal la campagne apparaît comme contre-productive. Mais que se passe-t-il si Eoghan meure brutalement en plein milieu de la campagne ? Cette simple question a été pour nous un axe de réflexion majeur car elle incarne une problématique très concrète dans l’expérience du jeu de rôle et la construction d’une campagne. Pour y répondre, nous sommes partis du postulat que l’arc narratif est associé au Joueur, et non seulement au personnage. Si par malheur Eoghan devait périr, ce n’est pas l’arc de l’Amour tout entier qui s’effondrerait avec lui. Le Joueur serait amené pour poursuivre l’aventure, à l’aide d’un nouveau personnage, lié d’une autre manière à Céliane : il pourrait s’agir d’un membre de sa famille, à moins qu’il s’agisse d’un ami ou d’une sœur d’Eoghan reprenant à sa compte la quête du disparu. »

 

Les focus : un nouveau type de scénario

Le développement des arcs narratifs implique donc que certains éléments clefs fassent parti du passé lointain ou plus récent des personnages. Les focus sont donc un nouveau format d’histoire, qui viennent s’ajouter aux scénarios classiques découpés en actes et en scènes et aux canevas (des histoires courtes). Les focus ont la particularité d’explorer le passé d’un personnage ou un moment important de son présent sans que les personnages des autres joueurs ne soient impliqués. « Pour autant, les focus ne sont pas des "solo" n’impliquant que le meneur et un seul joueur. Toute la table est invitée à participer à cette découverte ou redécouverte du personnage, ses secrets, ses doutes, ses espoirs… Pour les autres joueurs, c’est un moyen d’explorer l’univers au travers des yeux des personnages secondaires ou des figurants, tantôt des PNJ, tantôt des personnages, quelques années plus tôt, en se libérant d’une succession strictement linéaire des événements. Ce mode de jeu particulier offre une grande richesse de situations et peut être plus largement utilisé dans d’autres chroniques. Dans le cas de la campagne de Dearg, les focus sont le moyen d’approfondir des éléments clefs des arcs narratifs principaux et de donner une plus grande intensité dramatique à l’ensemble. »

Le mot de la fin

« Avec la campagne de Dearg, nous souhaitons vous proposer une fresque gothique et tragique, sombre, glacée et ardente à la fois, où les espoirs et les aspirations de chacun sont l’énergie nécessaire pour traverser et surmonter des épreuves difficiles, qui bouleverseront en profondeur l’existence d’une communauté qui se croyait jusque là à l’abri… Chaque personnage, grâce à l’adoption d’un arc narratif, sera intimement lié à la destinée du val et sans doute encore au-delà ! Rendez-vous dans quelques semaines pour le démarrage de cette grande aventure ! »

 

Voulez-vous en savoir plus ?

La fiche SFU des Ombres d'Esteren

Le site officiel du jeu

Le forum officiel du jeu

La campagne Ulule de Dearg

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la SF en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »