Entretien avec... Nelyhann

Il nous parle du programme des Ombres d'Esteren pour 2013

Après une année 2012 sans parutions, Les Ombres d'Esteren reviennent en force cette année avec notamment la parution de leur livre 3, Dearg, une grande campagne se déroulant dans l'univers du jeu. Afin de parler de toute l'actualité 2013 du jeu, Nelyhann, le coordinateur de la gamme, a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

SFU : Il y a quelques semaines, tu as dévoilé le programme de parution des Ombres d'Esteren pour 2013. Les mois qui arrivent s'annoncent riches en sorties. C'est un hasard du calendrier, ou une volonté de grouper ce contenu ?


Nelyhann : Les deux ! Il reste pour nous très difficile d'évaluer le temps que nous demande la réalisation d'un livre. Nous arrivons en ce moment au bout du grand chantier qu'a été la campagne, elle vient donc naturellement prendre une place de choix dans notre calendrier. Il faut se rendre compte que nous travaillons dessus depuis plusieurs années. D'ailleurs, les plus anciens playtesteurs retrouveront quelques scénarios que je faisais jouer à l'époque, notamment via Opale Rôliste et en convention. À côté de cela, il y a aussi une volonté de notre part de donner à notre communauté le maximum en 2013, après une année 2012 bien maigre ! Notre dernière sortie remonte à décembre 2011... étant moi-même rôliste, je comprends très bien qu'il puisse y avoir une certaine impatience !

 

SFU : Peux-tu nous parler de Dearg, la campagne qui va rythmer les parutions 2013 des Ombres d’Esteren. Quel style d’histoire ? Quelle ambiance ? Quelle place des personnages-joueurs ?

Nelyhann : La campagne va tout d'abord explorer le passé des personnages avant de proposer une histoire au cœur du val de Dearg. L'ambiance sera résolument tragique et gothique. L'amour est l'un des thèmes principaux et les personnages-joueurs y joueront les premiers rôles. Dans ce but, nous avons développé tout un ensemble d'aides de jeu pour aider le meneur et les joueurs.

 

SFU : Est-ce que Dearg va ajouter de nouveaux éléments à l'univers ?

Nelyhann : Oui ! Tout d'abord, il présentera un cadre de jeu complet et détaillé : le val de Dearg. En plus d'être le théâtre des évènements majeurs de la campagne, il offre un bac à sable pour les meneurs de jeu. Nous l'avons imaginé comme un environnement typique des Ombres d'Esteren, avec de nombreuses accroches d'aventures, une galerie de personnages, etc. Cette aide de jeu prend directement appui sur les personnages prétirés du Livre 1 Univers et développe leur histoire. Ce n'est pas un hasard car la conception de Dearg et de cette campagne a débuté en même temps que la rédaction du Livre 1 !

Une autre partie décisive de ce contenu additionnel concerne le développement du système de jeu. C'est pour moi le fruit de plusieurs années de travail tentant de répondre à une question très simple : comment impliquer les joueurs dans une campagne ? Tous les meneurs de jeu pourront s'y retrouver ! Si cette question est déjà assez compliquée en soit, elle devient un véritable casse-tête quand on l'envisage sous l'angle d'une campagne disponible dans le commerce. Comment concilier l’expérience unique autour d’une table avec la contrainte d’une publication présentant le même contenu pour tous ? J'ai pris le parti de développer la création de personnages, au travers de la notion d'arcs narratifs et de nouveaux types de scénarios : les focus. D'autres problématiques très classiques sont abordées : intégrer dans la campagne des personnages préexistants ; gérer la mort d'un ou plusieurs personnages ; etc. Au total, ce développement du système occupera une trentaine de pages. Ce sont de nouveaux outils dont objectif principal est d'enrichir l'expérience de jeu et l'ambiance autour de la table.


SFU : Dearg va sortir tout au long de l'année, sur un format qui rappelle ce qui se fait pour le jeu de rôle Pathfinder. Pourquoi avoir choisi ce format éditorial ?

Nelyhann
: Pour une raison de calendrier : en l'état actuel, même s'il est très avancé, le Livre 3 Dearg n'aurait été disponible - au mieux - qu'à la fin de l'année 2013. Une fois le contenu artistique produit et validé, ce n'est pas pour autant la fin du parcours : la maquette, les dernières relectures, la fabrication... tout cela prend du temps ! D'autant que nous avons envisagé que le Livre 3 soit accompagné de nombreuses aides de jeu. Bref, une année supplémentaire sans publication nous paraissait impensable. Je le dis souvent : l'équipe a autant hâte que les joueurs et les meneurs de voir un nouveau livre arriver : c'est essentiel pour le moral des troupes ! Tenir dans ses mains un travail achevé permet d'aller de l'avant, de retrouver de nouvelles forces. Et là le constat est sans appel : avec cette nouvelle formule, le premier épisode devrait être disponible dès avril. Dans un second temps, quand nous avons commencé à réfléchir au découpage du livre, nous nous sommes rendus compte que ce format en épisode possédait un vrai potentiel. Nous verrons comment tout cela sera accueilli par les meneurs et par les boutiques !

SFU : En parallèle, une souscription a été lancée sur Ulule pour une édition collector de cette campagne. Pourquoi ?

Nelyhann : C'est très pragmatique... nous avons des idées très ambitieuses pour cette édition spéciale de la campagne des Ombres d'Esteren. En fait, sans le soutien d'une souscription, ces idées seraient tout simplement impossible à mettre en oeuvre car elles demanderaient un financement bien trop élevé pour notre éditeur. Le système Ulule permet aussi d’améliorer le contenu de l’édition au fur et à mesure que des paliers de financement sont franchis. Au moment où j’écris ces lignes, nous avons franchi le cinquième palier, avec à chaque fois du contenu supplémentaire ou l’amélioration du contenu existant. Mis bout à bout, tout cela commence à faire une sacrée édition ! Nous sommes très surpris et très heureux de constater la mobilisation de la communauté. Si nous atteignons 40.000 € de financement, nous pourrons accomplir un vieux rêve : une bande originale enregistrée par un orchestre philharmonique.

 

SFU : Est-ce que cela signifie que la gamme des Ombres d'Esteren va maintenant passer par des plateformes de souscription pour se financer ?

Nelyhann : Non. La souscription est pour nous un moyen de financer des projets audacieux. La gamme classique se finance elle-même et c'est le rôle de notre éditeur que d'investir pour la développer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’édition standard de la campagne – les 4 livres en couverture souple – ne sont pas proposés sur Ulule. Il ne s’agit pas de faire la prévente de livres qui seront ensuite dans les boutiques mais de financer un projet hors norme. Certains projets dépassent largement les moyens d'un éditeur de jeu de rôle, quel qu'il soit. Nous prévoyons de faire appel à la souscription lorsqu'un tel projet se présentera.

Protoype de la boite collector de Dearg

 

SFU : Un nouvel écran pour le jeu est annoncé. Nouveau dessin, nouveau contenu. Peux-tu nous parler de cette parution ?

Nelyhann : Ce nouvel écran sera un véritable "kit du meneur". Il ne contiendra pas de livret mais un portfolio contenant plus de trente pages volantes d'aides de jeu diverses : feuille pour gérer la Santé Mentale, tableau d'invocation de pouvoir, fiche pour gérer les PNJ, etc. Nous allons également y inclure quelque chose auquel nous pensons depuis un moment. C'est tout simple mais nous avons enfin les moyens techniques de le faire : des feuilles parcheminées vierges imprimées sur du papier de bonne qualité, sur lesquelles les meneurs pourront dessiner leurs propres aides de jeu ou imprimer des lettres, des indices, etc. Le papier utilisé sera tel qu'il sera possible d'écrire au crayon à papier, voir de peindre : il ne sera pas glacé mais aura une texture "canson" et sera suffisamment épais. C'est la fin des grains de café et les trempages divers pour obtenir de belles aides de jeu !

 

SFU : Les nouveaux MJ auront-ils moyen de se procurer le livre Voyage qui accompagnait le premier écran ?

Nelyhann : Pour l'instant, il en reste quelques exemplaires en circulation. Ça va devenir compliqué ensuite. Rien n'est décidé à ce sujet encore ! Mais si l'indisponibilité perdure, nous avons envisagé la mise en vente au format PDF. Ou alors de proposer la version augmentée que nous allons réaliser pour la gamme anglaise. Affaire à suivre...

SFU : Après D’Homme et D’Obscurité, un nouvel album basé sur l’ambiance des Ombres d’Esteren va sortir en 2013. Avant tout, peux-tu nous parler de l’accueil du public vis à vis du premier album ? Ce genre de parution n’est pas habituel dans une gamme de jeu de rôle ?

Nelyhann : En effet, ce genre de parutions n'est pas habituel mais dès le départ, la musique a été une partie très importante du projet Esteren. Delphine [Bois, compositrice de l'album] a commencé à travailler sur son album alors que le Livre 1 Univers n'était pas encore sorti ! L'accueil a été excellent. L'album a été vendu seul mais aussi  avec le supplément Le Monastère de Tuath, qui est bientôt épuisé. Au total, il aurait été vendu à 2 000 exemplaires en un an et demi. J'ai le souvenir de plusieurs albums de musique d'ambiance proposés spécifiquement pour le jeu de rôle mais notre parti pris a été très différent avec l'album de Delphine : ce n'est pas le produit dérivé d'une gamme de jeu de rôle. C'est un album à part entière d'une artiste possédant son propre univers. Son album est d'ailleurs référencé et vendu à la FNAC.

 

SFU : Comment a été conçu ce deuxième album ? Sera t-il radicalement différent du premier ?

Nelyhann : Ce deuxième album est le fruit d'une collaboration avec deux frères jumeaux qui ne sont pas du tout des rôlistes mais des musiciens chevronnés, possédant leur propre univers. Pour la conception de l'album, nous leur avons donné un Livre 1 Univers pour qu'ils le lisent. Toute la première partie du livre est narrative, il n'est pas nécessaire d'être rôliste pour en profiter : les deux musiciens s'en inspirent pour imaginer leurs compositions. Concernant le style de l'album, oui il sera très différend comme on peut s'en rendre compte en écoutant l'extrait ! Nous laissons les musiciens s'exprimer librement pour nous proposer leur propre vision des Ombres. C'est cela qui est intéressant car cela va venir enrichir l'univers global.

Ecouter un extrait


SFU : Ce nouvel album sera t-il vendu en bundle, comme avec Le monastère de Tuah ?

Nelyhann : Oui tout à fait. Ces suppléments sont des "thémas", c'est-à-dire des petits ouvrages traitant d'un thème en particulier, accompagné d'un gros scénario. Pour ce nouvel album, le théma explorera l'occultisme. Il y aura également un troisième album, qui sera lui beaucoup plus symphonique et épique : ce sera la bande originale de la campagne Dearg. Il est pour l’instant proposé en souscription avec l’édition limitée du Livre 3 Dearg et nous n’avons pas encore décidé la manière dont il sera commercialisé ensuite.

 

SFU : Un petit mot de la version US du jeu. Comment se porte t-elle ? Le public américain attend-il une suite ?

Nelyhann : La version américaine des Ombres est une aventure extraordinaire ! Grâce à elle nous avons été jusqu'aux Etats-Unis pour le Esteren Tour et nous allons y retourner cette année. Globalement, l'accueil a été très bon. Le succès des deux campagnes Kickstarters a été très surprenant. Concernant l'implantation dans les réseaux de boutiques, c'est encore le début. Mais c'est normal, là-bas nous sommes inconnus et les jeux français qui s'exportent sont plutôt rares ! Pour 2013, nous avons prévu de sortir la version traduite du Livre 2 Voyages avec un contenu augmenté. Bientôt, nous allons ouvrir un forum spécial nommé "Engine Room" où la communauté pourra suivre la création de cet ouvrage.

SFU : Je n'ai pas vu le supplément "Secrets" dans les parution de 2013 ? Est-ce un oubli ?

Nelyhann : Secrets ? Je ne vois pas de quoi tu parles ! Alors non, ce n'est pas un oubli mais simplement, il n'est pas encore prêt... Je te ferais ici une confession qui risque de me coûter cher... mais tant pis ! À titre personnel, je ne suis pas pressé que ce livre sorte... je comprends que certains meneurs refusent de se lancer dans Esteren sans ce livre. Mais le mystère apporte également une saveur très particulière au jeu : il suffit pour cela de voir les théorisations endiablées que l'on peut lire sur le forum officiel. Les Secrets arriveront bien assez tôt pour lever le voile et mettre un terme à tout cela. Rien ne sera plus comme avant, alors profitons de cette étape dans la vie du jeu. La campagne Dearg a d'ailleurs été conçue pour jouer sans les Secrets. Quoi que j'en dise, cet ouvrage est plus que jamais notre actualité et si 2013 est l'année de Dearg, 2014 sera celle des Secrets !

 

SFU : Merci beaucoup !

 

Voulez-vous en savoir plus ?

La fiche SFU des Ombres d'Esteren

Le site officiel du jeu

Le forum officiel du jeu

La campagne Ulule de Dearg

Pour en savoir plus

à propos de l'article

Tags : Reportages SFU, Les ombres d'Esteren

Partagez ce contenu s'il vous a intéressé
Article de Vincent L. | 11 mars 2013 | 10:30

Lien permanent :
http://www.scifi-universe.com/actualites/13018/entretien-avec-nelyhann

Donnez votre avis

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (2)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • Que du bon !!
    TOTO, le 11 mars 2013 23:33
  • Il y a vraiment un problème dans le jdr en France aujourd'hui. Vendre un beau produit creux va mieux fonctionner qu'un super jeu sans maquette... Et en plus, ce jeu est livré sans les secrets, secrets déjà préparés depuis des années comme le disent les mecs des OdE en convention...
    Bref, c'est du n'importe quoi.
    Jackal, le 18 mars 2013 10:16