75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Ravitaillement réussi pour la SSI

Publié il y a 13 ans par HugoPrev

Les Russes ont fait l'épicerie pour les astronautes en orbite

Un vaisseau-cargo russe s'est arrimé avec succès, dimanche, à la Station spatiale internationale (ISS), ravitaillant ainsi l'équipage russo-américain qui s'y trouve depuis avril.
Une cargaison de quelque 2,5 tonnes d'oxygène, de nourriture, d'eau et de carburant a ainsi pu être livrée à l'astronaute américain Edward Lu et au cosmonaute russe Iouri Malentchenko. Pour que les deux hommes puissent un tant soit peu meubler leurs temps libres en orbite, la cargaison comprenait aussi des films français et russes ou encore des disques de chants russes.
Depuis que les navettes américaines sont clouées au sol, après l'explosion en vol de Columbia en février dernier, les fusées Progress M-48, entièrement automatisées, sont la seule façon d'assurer le ravitaillement de l'ISS.
La Station Spatiale Internationale vit des jours difficiles depuis que le budget de la NASA a été réduit suite, entre autres, aux attentats du 11 septembre 2001. L’équipage a été ramené à deux astronautes, ce qui est loin du nombre visé au départ, et maintenant, seuls les Russes sont en mesure de ravitailler, ainsi que d’évacuer l’équipage en cas d’urgence.
Source: Radio-Canada
Autre site

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »