75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Panne électrique majeure en Amérique du Nord

Publié il y a 13 ans par HugoPrev

New York, Cleveland, Ottawa et Toronto dans le noir

Une vaste panne d'électricité affecte toujours les villes de New York, Cleveland, Détroit, Syracuse ainsi que celles de Toronto, Windsor, Hearst, Welland et Ottawa. Les États du Connecticut et du New Jersey seraient également touchés. Aucun blessé, ni aucune manifestation de violence n'ont été rapportés. L'ensemble du Québec et les provinces de l'Atlantique seraient jusqu'ici épargnés par la panne.
À New York, la centrale électrique Con Edison inc., est tombée en fin d'après-midi, privant l'ensemble de la ville de courant en pleine heure de pointe. Sans feux de circulation, de métros et de trains, les New-Yorkais, qui sortaient du travail, ont envahi les rues par centaines de milliers afin de quitter la ville, encombrant les rues et les voies routières. Aucun mouvement de panique n'a cependant été observé. Trois hôpitaux de la ville sont d'ailleurs affectés par ces problèmes d'approvisionnement électrique. Même le port de la ville serait paralysé par la panne de courant.
Lors d'un point de presse à Toronto, le ministre de la Défense nationale (canadienne), John McCallum, a affirmé qu'un incendie produit dans une centrale nucléaire, en Pennsylvanie, était à l'origine de la gigantesque panne. Cette annonce n'a pas été sans inquiéter les médias, qui ont vite interrogé le ministre pour avoir plus de détails sur les conséquences de l'incendie. Le ministre de la Défense, qui n'a pas voulu commenter davantage, a indiqué qu'il ne revenait pas à lui, mais plutôt aux Américains, d'annoncer cette nouvelle.
Peu de temps avant, Ottawa avait plutôt annoncé qu'un éclair, qui avait frappé une centrale électrique de Niagara Mohawk, près de Buffalo, était la cause du black-out. La surcharge de la centrale aurait, par la suite, entraîné la surcharge d'autres centrales en cascade.
Selon la compagnie Hydro-Ottawa, l'Ontario était en train d'importer de l'électricité depuis le nord des États-Unis lorsque la panne s'est produite dans la centrale américaine de Niagara Mohawk Grid. Comme cette centrale faisait la jonction entre les réseaux des deux pays, «cela a provoqué une réaction en chaîne qui a entraîné une panne du côté ontarien», explique le vice-président d'Hydro-Ottawa, André Parker. «C'est une situation exceptionnelle», que «nous n'avons jamais eu dans l'histoire une panne d'une telle amplitude», a-t-il ajouté.
Des millions de personnes sans électricité Lors d'un point de presse, le gouverneur de l'État de New York, George Pataki, a affirmé que plus de la moitié des quelque 19 millions d'habitants de l'État sont privés d'électricité.
L'électricité revient toutefois tranquillement dans l'est et le nord de la ville de New York et le maire Michael Bloomberg a annoncé que la situation devrait se normaliser d'ici vendredi matin. En entrevue au réseau CNN, M. Bloomberg a écarté toute référence à un acte terroriste, insistant sur le fait qu'«il n'y a pas le moindre élément accréditant la piste terroriste».
Par ailleurs, dans un discours donné à la nation, le président américain George Bush a félicité les Américains pour leur discipline, et leur a promis de les aider pour faire face à cette situation.
Les aéroports fermés en cascade Devant l'ampleur de la panne, l'Administration fédérale américaine de l'aviation avait initialement supprimé tous les vols entrants et sortants dans sept aéroports de la zone affectée par la panne. Si les trois aéroports de New York (John F. Kennedy, La Guardia et Newark) ont pu être rouverts quelques heures plus tard, ceux de Cleveland, de Détroit, d'Ottawa (Macdonald-Cartier) et de Toronto (Pearson) restent fermés pour l'instant. À Montréal, tous les vols en partance de l'aéroport de Dorval vers les villes touchées par les pannes ont été annulés.

Plusieurs villes canadiennes aussi affectées Plusieurs villes de l'Ontario, dont Toronto, sont affectées par cette méga-panne. Le premier ministre de l'Ontario, Ernie Eves, a déclaré, vers 22h00, l'état d'urgence. Il a rappelé tous les membres de son cabinet à Toronto pour discuter de la situation.
Tout comme à New York, la panne a été déclenchée à Toronto en pleine heure de pointe, soit vers 16h10, et a provoqué d'importants embouteillages. Les artères principales de la ville sont complètement paralysées et plusieurs personnes demeurent coincées dans le métro. Heureusement, tout comme à New York, aucun mouvement de panique n'a été observé.
À Ottawa, le courant n'est toujours pas rétabli. De nombreux accidents de circulation ont été rapportés, en raison des feux qui ne fonctionnent plus. L'aéroport d'Ottawa est fermé. Le maire d'Ottawa, Bob Chiarelli, entouré du directeur général d'Hydro-Ottawa et du chef de police, a donné une conférence de presse en soirée pour faire le point sur la situation. Les autorités de la ville n'ont pas été en mesure de dire précisément quant l'électricité pourra être rétablie. Cela pourra prendre quelques heures, voire « quelques jours » suivant l'ampleur de la panne. En attendant, il a été demandé aux habitants d'éteindre leurs appareils électriques, et de ne pas les rallumer sans autorisation officielle. Les autorités les ont également invités à rester chez eux, question de faciliter la circulation aux services d'urgences. Les patrouilles et les véhicules de police ont été renforcés.
Hydro-Québec offre son aide Une porte-parole d'Hydro-Québec, Christine Martin, a déclaré que la société d'État est prête à envoyer de l'électricité dans les réseaux américains et canadiens si ces derniers le demandaient.
Note : veuillez excuser l’aspect déplacé de cette nouvelle, mais je crois que même si elle ne traite pas de SF, elle a sa place, du moins ne serait-ce que pour vous informer.
Source: Radio-Canada
Autre site: CNN (anglais)

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »