Table ronde Christophe Gans au Pifff

Publié il y a 4 ans par Richard B.

Interview du réalisateur de Silent Hill et du papa de Starfix.

Durant la première édition du Pifff, nous avons eu la chance d’interviewer avec Emmanuel Beiramar de Fantasy.fr Nicolas Gilli de Filmosphere.comAlexa Zangrilli de  Films-horreur.com et Jacky Bornet de Francetv.fr/culturebox l'un des membres phares du jury  mais aussi le futur parrain de ce festival.

Rencontrer Christophe Gans a quelque chose d'intimidant. Non seulement, en plus  d'être un réalisateur de talent,  il est aussi une sorte de père spirituel pour toute une génération de lecteur Starfix (oui, j’ai  eu la chance d’avoir grandi avec ce grand magazine, jusqu'au jour ou ce dernier s'était tragiquement arrêté au numéro 90).

Passionnant de bout en bout le réalisateur de Crying Freeman a répondu durant 20 minutes à nos questions, bien qu’avec une personne tel que lui, ce temps parait indéniablement court (on pourrait l’entendre nous parler de cinéma durant des heures).

Dans cette vidéo Christophe Gans revient sur sa présence au jury du Pifff, sur sa passion du cinéma, sa période Starfix ou encore ses projets.


Reportage de Richard Bourderionnet et Jonathan Charpigny

(et un grand merci à Emmanuel Beiramar sans quoi certains éléments auraient été absents)

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

  • C'est vrai qu'on l'écouteraient parler encore longtemps , s' il y a bien un réalisateur qui aime le cinéma c'est lui , vraiment hâte qu'il retourne à la réalisation .

    Il a un sacré sens de l' éstétisme mais ses film soufrent parfois de quelques longueurs.

    Le cinéma français manques de gens comme lui , il y a trop de cinéaste qui oublie souvent la qualité visuel de leur oeuvre .

    Al ., le 2 décembre 2011 16:25
  • Mr christophe gangs toujour aussi charismatique ^^
    psykotaku, le 8 décembre 2011 19:35