75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

L'ouverture du NIFFF 2011, c'est aujourd'hui !

Publié il y a 5 ans par Richard B.

Les Points forts du 1 au 9 juillet

L'ouverture du NIFFF, c'est aujourd'hui ! L'édition 2011, c'est 9 jours de projections, 7 salles, 136 séances publiques et 19 pays représentés. La Compétition Internationale, la section New Cinema from Asia et l'invité d'honneur Eli Roth sont accompagnés d'un bon nombre de points forts additionnels : la rétrospective gore Just a Film accueille le pionnier Herschell Gordon Lewis, mais aussi trois véritables icones de l'épouvante italienne: Barbara Steele, Cinzia Monreale et Catriona McColl. L'horreur made in USA est représentée par l'écrivain Jack Ketc! hum, tandis que le réalisateur David Keating nous apporte des frissons irlandais. Ceux qui préfèrent des visions complexes et politiques du futur et du passé y trouveront leur compte avec le panorama russe From Russia with Screams. Rendez-vous du 1 au 9 juillet à Neuchâtel!

Scream Queens
Que des images éprouvantes dans la retrospective gore du NIFFF ? Loin de là ! Le cinéma de genre italien est par exemple aussi connu pour la fétichisation soignée de la beauté féminine. C'est le cas de Barbara Steele, Cinzia Monreale et Catriona McColl, mais à leur physique s'ajoute un talent considérable: Steele assume un double rôle dans La maschera del demonio, et il en va de même pour Monreale dans Buio Omega. La présence et le charme de ces trois icones marqueront sans nul doute le festival! 

Jack Ketchum
On le surnomme l'écrivain de plus déroutant d'Amérique, et pour cause : Sur un ton réaliste et simple, Jack Ketchum s'attaque aux pires travers des êtres humains Mais comment adapter des romans aussi dérangeants au cinéma? Au NIFFF, Ketchum parlera de l'adaptation cinématographique, des différences entre littérature et cinéma, du contrôle créatif sur des projets cinématographiques et des limites de ce que l'on peut décrire avec des mots ou montrer en images. Trois longs métrages à l'appui.

David Keating et les invités des compétitions
Comme chaque année, de nombreux cinéastes sont au  NIFFF pour défendre leur film en concours. Le Coréen Kim Young-tak vient présenter sa comédie Hello Ghost dans la compétition New Cinema from Asia. Dans la Compétition Internationale, le réalisateur Talal Selhami et l'acteur Karim Saidi du Maroc présentent leur survival Mirages. Le slasher allemand Urban Explorer sera soutenu par son réalisateur Andy Fetscher. A noter aussi la présence du réalisateur irlandais David Keating, dont le terrifiant Wake Wood s’insère dans une longue tra! dition: après trente ans de silence, ce film marque le retour de la mythique Hammer Films, qui renouvela l'épouvante  à partir des années cinquante avec des films aussi chocs que baroques tels que The Revenge of Frankenstein (à découvrir dans la rétrospective Just a Film).

From Russia With Screams
Autre lien entre le passé et le futur : le panorama From Russia With Screams, dédié à l'actualité du cinéma de genre russe. Cette sélection nous entraîne dans une fresque médiévale (Prince Yaroslav), puisdans un conte se passant pendant la Deuxième Guerre Mondiale (First Squad), mais aussi dans des mondes futuristes plus ou moins utopiques (Target, Terra Nova). Dans ce programme, on retrouve des auteurs controversés (le scénario de Target est signé par l'écrivain culte Vladimir Sorokin), des films d'animation familiaux (Il était une fois dans l'Est, présenté par La lanterne magique) et des interprètes charismatiques (l'acteur principal de Prince Yaroslav, Aleksandr Ivashkevich, sera présent à Neuchâtel). Na sdorovje!

> Retrouvez tout le programme sur le site du NIFFF

Source : Nifff

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »