75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Jeux de rôle/Jeux de plateaux : les critiques du mois

Publié il y a 5 ans par Vincent L.

Séance de rattrapage pour les deux du fond...

Beaucoup de jeux autour de la thématique des zombies ce mois-ci (mois zombies oblige), mais pas que... allez, un petit récapitulatif, si vous en avez raté quelques uns...

 

Jeux de rôle :

 

Dark Heresy - Ascension : 9/10

Fortement attendu par les joueurs de Dark Heresy les plus assidus, Ascension ne déçoit pas. Douze nouvelles carrières qui renouvellent le plaisir de jeu, de nombreuses aides pour les joueurs et les meneurs et un excellent scénario pour appréhender avec aise cette nouvelle étape qu'est l'Exaltation, quand les personnages ne sont plus de simples pions, mais des personnalités ayant pouvoir de décision.

Lire la critique complète

 

 

 

L'appel de Cthulhu - Le manuel des armes : 5/10

L'utilité d'un Manuel des armes pour un jeu comme L'appel de Cthulhu (quelle que soit l'époque visée d'ailleurs) était une interrogation légitime, tant l'aspect combat passe en général au second (voire au troisième) plan dans les scénarios proposés. Au final, ce quinzième supplément n'aura pas réussi le tour de force de s'imposer comme un incontournable de la gamme. Sur près de trois cent pages, le lecteur a ainsi le droit à une longue liste d'armes, décrivant de manière complète - description et caractéristiques ludiques - plus de mille modèles différents, soit, en résumé une immense aide de jeu aussi réussie que totalement superflue. Reste tout de même à saluer une excellente première partie, instructive et passionnante, qui se pose comme un très bon complément à l'excellent Forensics, Profiling et Serial Killer.

Lire la critique complète

 

Zombies : 5/10

Si Zombies contient intrinsèquement énormément de défauts, il n'en demeure pas moins être un jeu fort sympathique, capable de transposer sur table de nombreux délires cinématographiques à base de revenants bouffeurs de cerveau (entre autres). Il ne faut cependant pas se laisser tromper par le format sous lequel a été édité le produit ; en effet, malgré son look "sérieux" (format, prix de vente), il est avant tout un jeu destiné à du one shot, pour jouer des scénarios très fun faisant la part belle au bourrinage. En campagne, en revanche, il trouvera bien trop vite ses limites, piégé entre un humour qui s'accomode mal du sérieux et un background trop lacunaire.

En one-shot : 07/10
En campagne : 03/10

Lire la critique complète

 

 

 

 

Jeux de plateaux et wargames

 

 

Earth Reborn : 9,5/10

L’entreprise paraissait ambitieuse et les annonces laissaient présager d’un jeu d’une richesse tactique énorme. L’auteur a donc remporté son pari et son rejeton s’impose comme l’une des références de la catégorie. L’aspect épique, générateur d’ambiance, est au rendez-vous et ne se laisse à aucun moment écraser par un côté calculatoire trop prépondérant. Le fun est bel et bien présent. Certains trouveront dans Earth Reborn ce qui pouvait manquer à Dungeon Twister Prison, comme, par exemple, des retournements de situation dus aux résultats des jets de dés. De quoi nourrir les récits relatant le déroulement d’une partie. Au final, Christophe Boelinger nous sert son jeu de combat ultime dont la richesse n’impose aucunement la parution d’extensions.

Lire la critique complète

 

 

Off the dead : 9/10

Vous êtes fans de zombies ? Vous aimez le « survival horror » ? Un petit jeu de temps en temps ne vous fait pas peur ? Off the Dead est fait pour vous ! Pour leur premier jeu, on peut dire que ces petits gars du nord cher à Michel Galabru ont frappé fort. Loin de toutes ambitions ludiques visant à décrocher des prix ludiques tant convoités, Off the Dead a été réalisé avant tout par plaisir personnel et par des fans du genre. D’ailleurs, tout le monde sait que les meilleurs jeux ne courent pas après les prix et que ceux formatés pour la compétition sont souvent pris de « casse-gueulite » aigue à un mètre du podium. Bref, avec Off the Dead, on sait à quoi on a affaire et cela sans risque de tromperie sur la marchandise, le logo « Parental Advisory » est d’ailleurs là pour l’attester. Au final, ce jeu de coopération aux faux-airs de jeu d’apéro souffle un vent rafraîchissant sur le monde du jeu de zombie, au même titre qu’un Zombie in my Pocket ou qu’un Zombie State. Préparez-vous, les démarcheurs de la mort sont à votre porte…

Lire la critique complète

 

 

Zombies : 9/10

Zombies est le jeu de zombie qu'il faut absolument avoir dans sa ludothèque. Il dénote de la production américaine en s'appuyant sur la diplomatie, l'expression, la trahison, plutôt que la baston. On doit gérer une équipe de personnages (avec des spécificités à utiliser intelligemment) et survivre dans un monde hostile, où les joueurs adverses sont à la fois vos amis et vos ennemis. Une partie dure une soixantaine de minutes, et pas le temps de s'ennuyer, sauf en cas d'élimination précoce de tous vos personnages, un des rares défauts du jeu. Comme le souligne le dicton zombie, mangez-en, c'est du tout bon !

Lire la critique complète

 

 

Zombie in my pocket : 9/10

Remercions l’éditeur anglais de nous avoir livré une version aboutie et améliorée de Zombie in my Pocket (voir l’interview de Jeremiah Lee en cliquant ici). Cette édition multi-joueurs est une petite merveille génératrice d’ambiance et de coups bas. Un véritable bonheur à partager ! Dommage que l’aspect graphique n’ait pas suivi le même chemin et que le packaging ne corresponde pas vraiment au concept initial du jeu : il vous faudra un peu plus qu’une poche pour transporter cette petite perle ludique. Pour couronner le tout, Zombie in my Pocket bénéficie d’une application iphone. Préférez tout de même l’original !

Lire la critique complète

 

 

Last Night on Earth : 8.5/10

En tout état de cause, Last Night on Earth s’impose comme l’une des références en matière de jeux de zombie et de rendu thématique. Le challenge imposé aux héros sera à la hauteur et l’immersion de ces derniers sera complète pour peu qu’ils adhèrent à ce genre de thème. En outre, l’utilisation de la langue anglaise pourra freiner certains, les cartes comportant une abondance de texte. Au final, seul le système de déplacement des figurines nuit à l’ensemble sans pour autant entamer la qualité fondamentale de ce jeu qui demeure la retranscription parfaite du thème traité.

Lire la critique complète

 

 

Zombies state : 8.5/10

Zombie State vous procurera la sensation de subir, de résister tant bien que mal avec les moyens du bord. Même si cela peut paraître frustrant pour certains, d'autres se délecteront du rendu thématique proposé. Malgré tout, Zombie State n'est pas un jeu qu'on épuisera jusqu'à la lie, le plaisir ludique étant principalement lié à l'implication des joueurs dans le thème. Le premier né de John Werner ne se pose pas en véritable jeu de gestion. Il faudra optimiser ses actions tout en comptant sur un tirage d'évènements favorable. Le challenge est relevé mais les conditions de fin de jeu seront là pour enrayer des parties potentiellement interminables. Au final, Zombie State demeure réservé à un public averti et aguerri, de par son thème, son matériel et son système de jeu.

Lire la critique complète

 

 

Last night on earth - Survival of the fittest : 8/10

Survival of the Fittest est une très bonne extension à Last Night on Earth. Certains ajouts, comme les barricades, rendent le jeu plus tactique et ouvrent un panel d’actions plus étendu en faveur des héros. Les quatre scénarios permettront d’appréhender ces nouvelles règles tranquillement et en totale immersion. Il est seulement dommage que cette extension soit divisée en trois modules car il faudra vous procurer Zombie with Grave Weapons si vous voulez jouir du rendu esthétique proposé par les figurines de zombies armés. Ce choix éditorial ravira ceux qui préfèrent investir progressivement sans que cela ne pénalise totalement le jeu ; d’autres auraient sans doute désiré une grosse extension au format Growing Hunger réunissant les trois éléments. Affaire de goût et de moyens financiers. Au final, Survival of the Fittest compile des règles parues précédemment tout en renforçant une thématique déjà formidablement bien traitée. Le système de barricades et la possibilité d’armer ses zombies apportent beaucoup au jeu en étoffant largement les choix des héros tout en proposant encore plus de fun et d’efficacité du côté des morts-vivants.

Lire la critique complète

 

 

Zombie dice : 7.5/10

Zombie dice se distingue de ses concurrents de la même veine (Yathzee, Yam's...) grâce à une thématique accrocheuse finalement bien trouvée. On s'immerge aisément dans la peau fripée d'un zombie en quête de chair tendre. L'auteur Steve Jackson introduit des mécanismes agrémentant les choix des participants, stopper son tour afin de marquer des points, continuer à jouer en risquant de tout perdre. De plus, selon les dés, les probabilités de bouffer de la cervelle ou du plomb dans la tronche passent du simple au triple, de quoi s'interroger sur la poursuite ou non de sa quête de midinettes à viande juteuse. Certes, Zombie dice ne révolutionne pas les jeux de dés et il garde un classicisme dans son déroulement. Toutefois, dans la catégorie des jeux légers, il demeure un très honnête représentant. Des dés pas si décervelés que ça !

Lire la critique complète

 

 

Give me the brain ! : 7/10

Give me the brain ! est un jeu agréable jouissant d’un thème savoureux et d’une présentation en harmonie avec l’ensemble. L’univers est le même que celui de Lord of the Fries dans lequel vous deviez concocter des menus grâce à un personnel composé de zombies dévoués. On retrouve donc la patte de l’auteur, et de l’illustrateur, dans Give me the brain ! Cependant, il est fort dommage d’avoir présenté le jeu dans un format 3-8 joueurs pour une durée de 15 minutes. Même à quatre participants, il vous sera difficile de ne pas dépasser cette limite de temps.

Lire la critique complète

 

 

Zombiegeddon : 7/10

Zombiegeddon est issu d'un partenariat entre l'éditeur américain Twilight Creations et l'auteur allemand reconnu mondialement Reiner Knizia et c'est le plus abouti et réussi. Malgré une faiblesse thématique, les mécanismes proposés relèvent la sauce et verse dans un compromis entre stratégie accessible et coups fourrés obligatoires. L'équilibre obtenu prend toute sa saveur sanguinolente lors des configurations à quatre joueurs où l'espace de jeu fond comme membres sur un zombie subissant les assauts d'un shotgun vindicatif. Très différent des autres jeux de l'éditeur Twilight Creations (Zombies !!!, When darkness comes...), Zombiegeddon décevra les amoureux de la première heure, mais piquera la curiosité des amateurs de jeux plus construits mécaniquement. A vous de voir dans quel camp vous appartenez.

Lire la critique complète

 

 

ZombieTown : 6.7/10

ZombieTown est un bon jeu qui aurait mérité un traitement plus « nerveux ». La pression sur les survivants, inhérente aux meilleurs films du genre, s’avère pratiquement absente. Il ne faudrait pas grand-chose pour changer cet état de fait : quelques modifications apportées au système de déplacement des zombies seraient sans doute suffisantes. D’autre part, deux extensions sont d’ores et déjà dans les bacs : Road Rage et Big Boom Theory. Finalement, le jeu de Twilight Creations avait tout pour plaire aux fans du genre et sa pratique est pourtant loin d’être déplaisante. Manque seulement un petit supplément d’âme cher à nos amis les morts.

Lire la critique complète

 

 

Last night on earth - hero pack one : 6.5/10

Ce genre de produit est servi aux joueurs depuis des temps immémoriaux. Par conséquent, aucune surprise ne vient ponctuer la gamme Last Night on Earth. En cela, Survival of the Fittest demeure l'extension la plus novatrice de la série. Ce Hero Pack premier du nom s'avère donc dispensable pour les partiquants occasionnels et indispensable pour les fans de la série. Un peu de sang neuf, çà fait toujours sortir Tonton Eugène de sa tombe!

Lire la critique complète

 

 

 

 

Zombie Mosh ! : 6/10

Zombie Mosh ! est un jeu sans prétention qui se distingue de la production ludique actuelle grâce à son thème si particulier. On peut dire sans se tromper qu’il fait figure d’ovni, même au sein des jeux possédant une thématique Zombie. L’aspect graphique y est également pour beaucoup, renvoyant explicitement aux références du genre. Comme pour Dwarven Dig!, le matériel est d’une qualité exemplaire et résistera au renversement intempestif d’un litron de bière bon marché. Néanmoins, Zombie Mosh ! est un jeu à consommer avec modération sous peine de s’en lasser rapidement. Les mécanismes de jeu ne brillent pas par leur originalité et son côté réservé à un public averti l’isolera rapidement.

Lire la critique complète

 

 

Last night on earth - Zombies grave with weapons

Zombies with Grave Weapons est une extension d'extension. Ce choix éditorial un peu étrange de prime abord s'adresse aux fans du jeu désireux d'embellir leurs parties endiablées. Pour les autres, les jetons de Survival of the Fittest suffiront sans doute, d'autant plus que le prix de Zombies with Grave Weapons est un peu élevé par rapport à son contenu. Au final, les adeptes du jeu seront en droit de regretter que cette extension n'est pas été incoporée à Survival of the Fittest. Ce choix aurait été plus logique et sans doute moins onéreux pour tout le monde. Un produit dispensable.

Lire la critique complète

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »